vendredi 16 janvier 2009

Le Muy (83) : la bergerie *** the sheepfold

Le 28.12.08 à 12H30

C’est une vraie bergerie qui sent le mouton. Le bélier, qui y crèche avec ses brebis et deux paires de petitous, tolère l’ânesse et son ânon. A moins que ce soient l’ânesse et son ânon qui tolèrent le bélier et sa famille.
Pour une cohabitation harmonieuse, ovins et équidés font stabulation séparée.

This is a real sheepfold which smells sheep. The ram sleeps there with his ewes and two pairs of little ones. He can stand the jenny and her young ass. Unless the jenny and her young ass can stand him and his family.
For an honourable peace, both species must stay apart.

33 commentaires:

  1. le 28 decembre le petit Jesus etait deja parti!!! Et le boeuf il est ou? ;~))

    Ce ciel et ce vert ...on a vraiment pas l'impression d'etre en decembre si ce n'est pour le manteau du berger...

    RépondreSupprimer
  2. magnifique miss Cergie cette photo : ombre et lumiere, superbe. Il existe dans le 4-6 de vieilles bergeries, mais plus beaucoup de berger, alors cela devient des repères a serpents.

    RépondreSupprimer
  3. J'aime bien cette prise ; il ne fautpas avoir mal aux reins.

    RépondreSupprimer
  4. je suis un amoureux des "Wallace et Gromit". j'en loupe aucun, c'est vraiment fantastique.
    Tiens je lis le nouveau P.Auster, comme d'habitude sublime et je trouve qu'il écrit de mieux en mieux ce petit, un talent a suivre ;o))

    RépondreSupprimer
  5. Heureusement je suis allée hier à Paris dire au revoir à notre ami commun, allez et retour impeccable.
    Ta photo me fait penser à une "planque Corse", tu allais les ravitailler?

    RépondreSupprimer
  6. L'important c'est que le loup y est pas, car si le loup y était...
    Mais on peut se demander qui habite au premier étage.

    RépondreSupprimer
  7. On peut s'habiller de laine de mouton et d'une peau d'âne, mais pour le fromage, le michèvre-mi ânesse...
    C'est une belle photo. C'est vrai, on se croirait en Corse. J'aime bien le soleil sur la bergerie.

    RépondreSupprimer
  8. J'ai appris un nouveau mot: stabulation!
    J'espère que toi, tu fais toujours stabulation commune - ou libre!

    La photo fait rêver, dans le 83 je vois! Beau arrière pays!

    RépondreSupprimer
  9. mais si j'arrive... et j'ai faim

    RépondreSupprimer
  10. bon c'est pas tout mais il faut être sérieux parfois dans la vie. Alors moi je dis que ta photo est très belle. J'aime chez toi ta façon de saisir les choses et surtout les hommes (femmes aussi bien sûr). Le jeu d'ombre et de lumière est magnifique et surtout, surtout ma belle, j'ai aimé voir un peu de vert en ces temps un peu gris. Et j'imagine les moutons et toute la clique et maintenant je me surprends à siffler devant mon ordinateur parce que la vie est belle. Voilà! tu vois l'effet que tu me fais? Bises et bon WE!

    RépondreSupprimer
  11. Souvenirs bucoliques...
    Pour rire: Si le "bergerie" (Le berger rit) c'est qu'il est joyeux.
    Le retour aux champs, c'est aussi une valse de Jean SEGUREL.
    Dans ma petite enfance j’accompagnais souvent ma grand mère qui avait la tache de garder les moutons... Bééééééé béééééé
    Bise Bon WE

    RépondreSupprimer
  12. Bonjour Lucie! Il semble que le calme est revenu sur Cergy, après l'aventure Pontoise-Paris... Mais, dis-donc: entre la bergerie et les huîtres, je prefère la Lipp... ;))
    Bon weekend!

    RépondreSupprimer
  13. Dans cette photo on respire un'agréable sensationd'harmonie. La vie comme elle irait vécue, et pas, comme l'on vit...
    Un bon w.e.

    RépondreSupprimer
  14. delgrippium16/1/09 11:08

    je voulais t'envoyer un mail mais ça ne marche pas ce matin... alors il faudra attendre dimanche soir. Je t'embrasse et te souhaite un bon WE

    RépondreSupprimer
  15. Et est-ce qu'on voit là le berger qui sent le mouton aussi?

    Super photo avec plein d'ambience.

    RépondreSupprimer
  16. Chère Lucie,
    Cette superbe photo semble sortie de la bible avec le berger qui vient annoncer la bonne nouvelle.
    « En vérité, en vérité, je vous le dis, celui qui n’entre pas par la porte dans la bergerie, mais qui y monte par ailleurs, est un voleur et un brigand. Mais celui qui entre par la porte est le berger des brebis. Le portier lui ouvre, et les brebis entendent sa voix; il appelle par leur nom les brebis qui lui appartiennent, et il les conduit dehors. Lorsqu’il a fait sortir toutes ses propres brebis, il marche devant elles; et les brebis le suivent, parce qu’elles connaissent sa voix. Elles ne suivront point un étranger; mais elles fuiront loin de lui, parce qu’elles ne connaissent pas la voix des étrangers."

    Quelle joie de lire sur mon blog tes messages revigorants et plein de gentillesse entre deux cartons.
    Merci. Tu es une fée, Lucie.
    Je t'embrasse en te souhaitant un tres bon WE.

    RépondreSupprimer
  17. suprbe photo encore une fois. une lumière absolument magique

    RépondreSupprimer
  18. la brebis égarée16/1/09 15:34

    J'ai oulié de te dire que fut un temps, j' ai gardé les vaches du village de mes vacances et beaucoup plus tard je fus bergère. Quelques brebis, un bélier et tout plein de petits. Tonte de la laine, bains de sabots, vaccins et tout et tout. C'est çà la vie à la campagne ! J'aimais beaucoup la partie agnellage. Maintenant à la maison (je fais référence à ce que tu m'as dit sur ton petit nom) j'ai mon Loup et moi, je suis sa Puce. Ben quoi ! Why not !

    RépondreSupprimer
  19. J'aime à dire que l'enfance ce n'est pas ce que l'on a vécu mais ce dont on se souvient et je me souviens d'un certain bêlier qu'il me fallait de temps en temps changer de place pour qu'il mange les ronces... impossible de se débarasser de l'odeur...lol
    On peut venir chez toi sans peur se régaler d'ombres et de lumières et sortir sur la pointe des pieds pour ne rien troubler.

    RépondreSupprimer
  20. Les arbres se sont rassemblés en belle chorégraphie, avec celui de droite pour chef d'orchestre... ;) leurs silhouettes variées, bien découpées et contrastées, sont... es-plen-di-des, sur ce ciel bleu de bleu et le mur de la bergerie en devient encore plus chaudement lumineux.
    Fait pas chaud hors de l'étable, pourtant !
    Une image qui respire la santé au naturel, tout droit sortie de chez Giono !

    RépondreSupprimer
  21. Est-ce le RER C du 14 janvier qui t'a menée dans cette bergerie?
    Outre la qualité des photos, la succession des deux apportent une note d'humour je trouve.
    Bonne fin de semaine à toi.
    Kirnette

    RépondreSupprimer
  22. ...bravo Cergie... belle photo....

    RépondreSupprimer
  23. Les comparaisons avec la Corse et surtout avec les romans de Giono traduisent le fait que sous la lumière -belle , mais dure- de la Provence se cachent des mystères et des secrets .
    Dis-moi, quelles autres fleurs que des zinnias as-tu vues dans mes petits parterres ?

    RépondreSupprimer
  24. Some very interesting and topical remarks here. I really appreciated the text. The sun is a little bit false........I suspect some magic, Cergi! Are you telling the truth.

    Looking back I see you used an extra cover on the bed. Well at least I can rejoice knowing that France is just as awful as the UK right now! I dared to remove the cover last night....but it might go back on.

    RépondreSupprimer
  25. La bergerie faites en pierre de toutes les couleurs de jaune et brun et ces arbres un peu bizarre en ses formes. I wish I could smell the sheep.

    RépondreSupprimer
  26. Je préfererais habiter une bergerie qu'un chateau et je suis prête à cohabiter!

    RépondreSupprimer
  27. Personne encore n'a commenté sur la perspective en contre-plongée qui rend bien la montée de la colline, ta photo nettement découpée en trois blocs de couleurs : bleu, vert, doré - un découpage complètement restructuré par les éléments que sont les silhouettes rondes des arbres et le pas du "berger". Une photo extrêmement satisfaisante.

    Sont-ce là les pierres dorées que vous envisager d'acheter???

    RépondreSupprimer
  28. correction: vous envisageZ (avec un Z) bien sûr!!!

    RépondreSupprimer
  29. Bonsoir, Cergie.

    Toutes tes photos sont magnifiques.
    Et, en plus , elles sont magiques.
    Et tellement évocatrices...

    Merci pour tes messages, aussi.
    Bonne soirée.
    Je t'embrasse.

    RépondreSupprimer

Licence Creative Commons
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Creative Commons Licence 3.0 France - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes Conditions.

Archives