mercredi 22 avril 2009

Cergy-le-Haut (95) : la coulee verte ** the green yard

Le 19.04.09 à 19H15

Notre coulée verte, à deux pas de la maison, n'a rien d'un green de golf. En effet, son gazon se pare au rythme des saisons des couleurs de ses advantices.
"La Promenade des Deux Bois", comme l'a rebaptisée la municipalité, tient plutôt de la pampa...

According to the time of the year, our green yard may be white, yellow or even green...

23 commentaires:

  1. delphinium22/4/09 09:25

    Mieux vaut ne pas avoir le rhume des foins quand on va faire son jogging! J'aime les couleurs de ta photo, ce vert en dégradé et ce ciel bleu.
    On pourrait y faire une piste de ski de fond en hiver quand il y a beaucoup de neige. Ou alors une avenue pour que les bonshommes de neige puissent marcher tranquillement, main dans la main, sans se faire embêter par des enfants bruyants. :-)
    Bon faut que je me mette au boulot. Il va pourtant faire une journée magnifique.

    RépondreSupprimer
  2. Il y a pourtant un truc que je ne comprends pas!
    D'habitude on se met sous des tonnelles pour se reposer,manger, boire, faire une pause! Ici on passe, comme si les tonnelles n'existaient pas!
    Pourquoi?

    RépondreSupprimer
  3. Je ne connais pas la nature de la pampa et ses couleurs mais je ne crois pas que soit ainsi « urbanisée ».
    Ce paysage possède le juste équilibre pour une humanité qui a besoin de jouir de la nature, mais ....sans trop de difficulté.

    RépondreSupprimer
  4. Je ne vois qu'un bois, moi !
    Et je suis comme hélène, pourquoi des tonnelle pour uniquement passer dessous, c'est fou, ça !
    Chouette la coulée verte fleurie !

    RépondreSupprimer
  5. C'est bien qu'on laisse des champs sans trop les tondre! J'aime beaucoup!

    RépondreSupprimer
  6. Elle est bien plus belle et bucolique que celle près du bureau. La pampa à cette saison, c'est plutôt sympa.

    RépondreSupprimer
  7. Quel joli nom: "la coulée verte" !
    En plus, "à deux pas de la maison"
    Toi aussi tu fais du vin de pissenlit, Cergie ? :-)
    Je vois un chien au bout du chemin, enfin je pense que c'est un chien.
    Il va faire trois fois plus de distance à courir dans un sens, puis dans l'autre, que ses maîtres.
    Mais c'est peut être un petit bonhomme ou une petite bonne femme avec des velléités d'indépendance.
    Va falloir que je change de lunettes !
    Bisous de bonne journée, Cergie !

    RépondreSupprimer
  8. Merci, Cergie, de ton commentaire qui m'a touchée .
    Moi aussi, je m'étonne de ces tonnelles ! Est-ce pour le passage d'Alice et du lapin blanc ?
    J'y suis: c'est pour préparer le thé du chapelier fou devant cette généreuse coulée verte !

    RépondreSupprimer
  9. Aaaaatchoum !!!
    Décidément, d'un blog à l'autre, les pissenlits sèment à tous vents… ;-)

    RépondreSupprimer
  10. La Pampa c'est très bien, il a été reconnu que de tondre à tout va n'est pas bon pour la nature, il est important de laisser les plantes s'épanouir; pour tous les petits insectes qui si nourrissent et à leurs tour servent de nourriture aux oiseaux... enfin toute la Chaîne alimentaire . . . ^_^
    Bonne journée. A +

    RépondreSupprimer
  11. Delphinium, cette plaine est mon coin de nature témoin. C'est un drôle de microcosme. Il y est des orchidées que je surveille. Surtout il y a souvent du vent, c'est très agréable.

    Hpy, les tonnelles servent de repères en face des passages transversaux car la route est longue même si elle n'est pas raide. Cela remplace les chênes ou les cerisiers des campagnes. On sait en face de laquelle on tournera.

    Nazzareno, de la nature de proximité où les enfants peuvent aller jouer seuls avec les amis après l'école.

    Claude, tu as mis le doigt où il fallait ! Le deuxième bois (celui du Hazay dont je parle parfois) n'est pas lioin mais il est de l'autre coté de notre lotissement.
    (J'ai répondu à Hpy / les tonnelles)

    Peter, ils ne passent pas très souvent ; je sens qu'ils ne vont pas tarder, dommage pour mes orchidées qui ne fleuriront pas en ce cas mais n'en mourront point.

    Ciel de Quimper, pas tout à fait la ville presque la campagne.

    Fifi, nous avons vu se faire cette coulée : la terre arable en trop de nos terrains a été mise là ! C'est agréable d'avoir ces espaces de liberté à proximité de chez nous.
    Ce petit point c'est un petit garçon avec un ballon, on le voit bien lorsqu'on aggrandit la photo.

    Miss_Yves, il y a des lapins en nombre dans le bois et des Alices s'y engoufrent, j'ai même un jour vu une nuée de mouettes le survoler. Je en me fierais cependant pas aux pissenlits pour la tisane, car c'est aussi le paradis des toutous (qui ne laissent pas trop de traces étonnament)

    Odile, les pissenlits libres des vignes sont plus beaux que ceux des villes piétinés.

    Daniel, il y a de la place pour tout le monde même pour orchis et ophris (qui ne sont encore que des rosettes (assez grasses) pour le moment.)

    RépondreSupprimer
  12. "La campagne à la ville" avec changement de lave au passage des saisons, je suppose.
    Perdus dans ses pensées ou dans sa conversation les tonnelles aident à remettre la réalité temps/espace en tête.

    RépondreSupprimer
  13. le rythme des saisons: comme moi tu vis avec, profitant des charmes du temps qui passe

    RépondreSupprimer
  14. Balade sur une mélodie du temps de vivre aux notes champêtres..

    RépondreSupprimer
  15. La coulée verte rit jaune.
    C'est pratique d'avoir une pelouse témoin devant chez soi.

    RépondreSupprimer
  16. amusant de savoir que chaque (ex) ville nouvelle a sa coulée verte. j'aime bien le cote camping de la tienne ;o)) exposition sur les 80 photos controverses pas mal, mais j'en connaissais deja bien 90%, parcontre j'ai finit au musée Branly pour l'exposition "un siecle de Jazz" vraiment sublime, j'ai ADORE

    RépondreSupprimer
  17. Oui le fantôme (ce que c'est que de compter sur des pauses de 15 minutes pour ne garder que les décors, cela ne marche pas toujours) Oh la la la la ;o)) les 15 minutes (de gloire si on en croit certain) c'est pour les photos de nuit avec longue pose (et là pas de fantôme , sauf si tu prends des personnes et tu demandes a une personne de ne pas bouger et aux autres de bouger (ou inversement) tout le temps, là fantome , amusant a faire, mais pas facile quand tu es tout seul ;o) )), ici fantôme car vois tu c'est un panoramique (assemblage de 6 photos) et au raccord la personne était sur un des raccords mais pas sur l'autre, d'où le cote fantôme (on peut rattraper avec le tampon mais c'est long et je suis fainéant ;o)) )

    RépondreSupprimer
  18. Bonjour, Cergie...
    C'est une coulée verte...sauvage avec ses caprices...
    La pampa... C'est une "coulée" d'importation?
    La municipalité fait bien les choses...

    Bonne journée pour toi et merci.
    Et merci pour tes mots.
    Je t'embrasse.

    RépondreSupprimer
  19. une merveilleuse invitation à la promenade...

    RépondreSupprimer
  20. Plutôt joli, avec ces pissenlits et ces pâquerettes :)
    Merci d'être passée, et ou c'est à Giverny, mais sans la fonction "couleur contrastée" sinon un passage sur un éditeur d'images.

    Super sympa aussi la danse des petits pains, magnifique ce Charlot.

    RépondreSupprimer
  21. Spring is coming along nicely. It's not always easy to capture those meadow flowers. This image uplifts the spirit.

    RépondreSupprimer
  22. Thérèse, je n'ai pas compris ce que tu entendais par "lave" ? Les tonnelles comme tu l'entends forment avec l'espace un "problème d'intervalles".

    Magali, vivre avec des repères visibles près de chez soi, c'est agréable oui.

    Aline, des notes et des pauses pour une partition

    Alain, des fois elle rit jaune mais alors ça ne rigole pas : c'est lorsque l'eau de pluie vient à manquer. Pas grave, elle redémarre aussi sec à la première ondée.

    Olivier, au musée Branly y a aussi les tams tams...
    Figure toi que deux fois sur cet espace nous avons eu des caravanes pas forcément appréciées par tous les riverains.

    Herbert, tu fais le tour pour fermer la porte derrière toi ? Je fais pareil lorsque je m'absente.
    Bonnes vacances et à bientôt !

    Francesco, une promenade en Ile de France...

    Exorbité !!! Que je suis contente, mon ami !
    :)))))

    Chuckeroon, tu as payé si joliment ton tribu au printemps ! C'est vrai qu'il t'a transcendé ! Merci d'être passé.
    :)

    RépondreSupprimer
  23. J'aime bien ces grands espaces ou l'on entend pas la tondeuse a tout bout de champ!!!
    C'est joli l'idee de la prairie en ville!

    RépondreSupprimer

Licence Creative Commons
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Creative Commons Licence 3.0 France - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes Conditions.

Archives

Suivre par Courriel