mercredi 22 juillet 2009

Cheissoux (87) : les hotes *** hosts and guests

Le jardin de Dominique, le 16.07.09 à 8H10

"Sommes nous petits ou grands ?
C'est une question de taille mais surtout de point de vue et de regard"


Do* est aussi Dominique.
Dominique aime les arbres de toutes tailles, comme nous avons pu en juger de visu lorsqu’il nous a reçus chez lui qui est aussi le chez elle de Mona. La taille et le soin de ses bonsaïs lui prennent au moins une heure par jour.
Dominique vit dans la photo, une photo qui change suivant le cycle des saisons et les heures de la journée. Alors lorsqu’on vit dans les photos, pourquoi faire et regarder des photos ?
Et cependant lorsqu’il nous a mené faire le circuit qu’il affectionne particulièrement vers le Moulin de la Farge sur le ruisseau de Cheissoux, il m’a indiqué l’endroit qu’il fallait figer en souvenir et que j’ai montré sur mon blog Passerelle.

Dominique et Mona ont été nos hôtes et nous avons été leurs hôtes au Relais de la Forge à Cheissoux (dans le département de la Haute-Vienne et la région Limousin). J’aime bien ce mot "hôte" qui en français est à double sens, celui de la rencontre et de l’échange...

17 commentaires:

  1. deux posts le même jour, mais tu deviens une droguée de tes blogs ;o)).
    L'homme de l'ombre, perdu dans son jardin secret.....tient je vais vérifier si le lien marche ;o))

    RépondreSupprimer
  2. Là tu as frôlé mon pays de naissance, tu remonte un peut au nord tu trouve Bourganeuf, le pays de mes grand-parents.
    Le premier de la lignée familiale, enfant trouvé vers 1850 à Bourganeuf, élevé pas des bonnes-sœurs... Ne plus chercher d'où vient l'anticléricalisme de la famille. MDR
    Bonne soirée A +

    RépondreSupprimer
  3. It looks like a wonderful garden, so full of green, so many plants.

    Un jardin magnifique, pleins de plantes, de vert.

    RépondreSupprimer
  4. J'aime aussi ce mot"hôte"
    Il y a aussi des mots (rares)qui signifient des idées totalement opposées, c'est l'objet de l'étude de Freud sur "l'inquiétante étrangeté"
    Et ce que tu m"as écrit sur les prénoms inclus dans d'autres prénoms m'a beaucoup touchée .

    Revenons à nos photos , ou plutôt à ta photo.
    Un vrai petit paradis terrestre, qui doit demander un travail fou !

    le musée de bois Jugan (dont j'ai déjà parlé sur mon blog fait une expo de photos et d'aquarelles sur "les arbres remarquables" et propose à tout un chacun d'envoyer des photos de vacances sur "leur(s) arbre(s) remarquable(s) -dans le même esprit que les girouettes l'an dernier.

    RépondreSupprimer
  5. "sommes nous petits ou grands": tailler de bonsaïs c'est changer de point de vue, c'est être plus grand qu'un arbre, normalement c'est le contraire. Si nous pouvions faire la même chose avec toutes les contrariétés, les tailler pour changer de point de vue et les voir autrement. A essayer, tiens ! Tailler une contrariété ! :-)
    Que taille le monsieur sur ta photo ?
    Ton image est comme un joli rideau de lumière et de verdure !
    Faut pas le tailler !

    RépondreSupprimer
  6. Une promenade chaque matin, je présume, le sécateur à la main. Une pensée par ci, une pensée par là. Des bouts de feuilles malades, penser aux boutures, rabattre tel massif etc... Un programme pour chaque jour de l'année et une telle récompense pour les yeux et le coeur.
    Une photo merveilleuse sur laquelle se pencher à défaut de s'y promener.

    RépondreSupprimer
  7. je ne sais pas si j'aurai la patience de m'occuper de plantes vertes pendant une heure tous les jours. Déjà que j'ai de la peine avec mon ficus et avec mes tournesols qui ont la tête tout en bas... normal il n'y a pas de soleil. Ta photo est merveilleuse, sans doute parce que le sujet est merveilleux mais tu as une façon de saisir la lumière et les personnages tout à toi. Bravo ma belle et merci pour ce beau jardin qui ravit mes yeux et mon propre jardin intérieur.

    RépondreSupprimer
  8. Un très beau contrejour qui n'est est pas complètement un. Taillé dans le vif du sujet. Le jardinier et son jardin. Le travail et le résultat qui n'est jamais acquis. Sauf pour ta photo.

    RépondreSupprimer
  9. "Hôte" (Ospite) est l'unique mot italien que je connais an avoir un rôle active et passif, en effet il indique soit qui donne assistance que qui la reçoit.
    Peut-être parce que faire une chose avec amour équivaut à la recevoir.

    RépondreSupprimer
  10. Je rêve ! Ou je vois un cocotier !
    C'est beaucoup plus clairsemé chez moi, heureusement ! Mais c'est beau chez Do !
    Hôte toi de là que je m'y mette !
    Non, c'est pas ça.
    On est hôte quant on invite et hôte quand on est invité
    J'ai bien le double sens celui de la rencontre et de l'échange. C'est beau ! Comme chez Do !

    RépondreSupprimer
  11. Adam, dans le jardin d'Eden, devait ressembler à cela (short et tee shirt en moins).

    Si le mot "hôte" a deux sens, il faut remarquer que "hotesse" aussi...

    RépondreSupprimer
  12. b el endroit cela est vrai comme beaucoup d'autres en france
    bises

    RépondreSupprimer
  13. Quel malheur de ne plus appeler les départements par leur nom, c'est mieux la Haute Vienne que "87".
    Il a un bien beau jardin et sous ces climats peut se permettre d'avoir des plantes méditerranéennes.
    A lundi.

    RépondreSupprimer
  14. Vortex du trou noir
    aspire l'instant curieux
    à défaut du passé fleuri

    Bonjour Cergie, quelle est belle la lurette!
    Majid

    RépondreSupprimer
  15. Bonjour Lucie!
    Excuse ma longue absence! Mais ne pense pas que j’ai eu des longues vacances: au contraire, deux semaines affreuses et juste quelques jours à l’étranger… ;))
    «elais de la Forge»; ça a un ar sympa»...
    Entretemps, Blogtrotter continue son tour d’Islande. Amuse-toi et aie un bon week-end!

    RépondreSupprimer
  16. Bonjour, Cergie
    Unpoète dans une nature reconnaissante...
    Merci beaucoup.

    RépondreSupprimer
  17. Jardin luxuriant chez ce passionné de bonsaïs, dont je savoure la sagesse de la parole citée au-dessous de l'image ;). Sa compagnie doit être des plus enrichissantes.
    Via le blog de Fifi, me suis offert une délicieuse promenade dans le jardin de Marguerite ;)

    RépondreSupprimer
Licence Creative Commons
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Creative Commons Licence 3.0 France - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes Conditions.

Archives