lundi 27 juillet 2009

Cheissoux (87) : dans la foret profonde *** deep in the forest

Le 16.07.09 à 10H15

J’aime m’enfoncer dans la forêt où qu’elle soit, en Côte d’Ivoire, dans le centre ou l’est de la France ou en tout autre endroit du monde où elle serait dense, épaisse et sombre. J’aime y marcher solitaire à l'arrière pour l’entendre bruisser. Mais il ne faut pas que j'y sois seule ; il faut qu’aux embranchements l’on m’attende, sinon je m’y perdrais.

I do enjoy plunging into the forest wherever it is, in Ivory Coast, in central or eastern part of France or in quite another place of the world where it would be thick and dark.
And yet, even if I like walking lonely, I must not go alone there, otherwise I would get lost and never come back...

23 commentaires:

  1. tu es donc comme moi, tu n'as aucun sens de l'orientation, c'est impressionnant, je me perds dans les forets, après il faut aimer marcher marcher marcher............;o)) Et puis faire une ballade , à deux c'est plus sympa non

    RépondreSupprimer
  2. Très bonne déduction Sherlock. Et comme je ne me suis jamais perdue (grâce à mes compagnons), je n'ai pas fait l'effort d'essayer d'améliorer ce sens.

    RépondreSupprimer
  3. du temps ou j'étais jeune/beau/fort (et con, du temps ou je m'apellais Jacky) je faisais de la CAP (course a pied, mais cela fait plus classe CAP) en foret, nombre de fois ou j'ai fait des kilomètres en plus, parce que je ne me perdais ;o)) très bon pour l'entrainement, mais très fatiguant...souvent coup de chance, je tombais sur un autre coureur, alors je le suivais en espérant qu'il allait dans la même direction que moi....anecdote longue et sans intérêt....

    RépondreSupprimer
  4. J'aime aussi m'y promener, mais pas hors des sentiers battus, car j'adore l'odeur de la terre, de la mousse, des champignons, de la forêt quoi...

    RépondreSupprimer
  5. j'aime me promener en forêt mais surtout dans les forêts de sapins et de mélèzes, il s'y dégage une odeur particulière. J'aime particulièrement les forêts en automne, chercher le petit champignon qui se cache, ramasser les plus belles feuilles mortes à faire sécher. En hiver, ça peut être bien, mais au tout début de l'hiver, juste quand les sentiers sont saupoudrés de neige. J'aime ta photo ma belle, les lutins qui se dégagent devant juste à la lumière du soleil, c'est très poétique, dame de la nature, vous êtes poétesse. J'arrête-là les compliments, les autres vont être jaloux.
    OHHHHH et puis on s'en fout, tu mérites ces compliments.

    Je t'embrasse

    RépondreSupprimer
  6. Bonjour, Cergie.
    Vers les chemins de l'indéfini...
    ceux que j'aime aussi.
    Merci beaucoup.
    Je t'embrasse.

    RépondreSupprimer
  7. Tout le monde loue mon sens d'orientation, mais je ne suis jamais tranquille dans la forêt... ;)
    L'Islande a tournée «Waterland»...

    RépondreSupprimer
  8. Et les p’tits coilloux, Poucet, qu’en fais-tu ?
    Vrai qu’on peut facilement se perdre dans les grands bois, et parfois même, rencontrer... lou loup :)…
    En forêt du Gâvre (Forêt Domaniale très entretenue), les allées forestières se ressemblent toutes. Le seul truc, pour s’y retrouver, c’est de savoir dans quelle direction se trouve le Grand Rond-Point de l’Etoile, où la plupart des chemins convergent.
    Partir en forêt à la recherche des champignons ou en reconnaissance des mousses et des lichens - loupe autour du cou et appareil photo en bandoulière, of course -, est bien le meilleur moyen de se paumer (même avec un guide)... et que dire des soirées mémorables d’octobre, à l’écoute du brame du cerf, en pleine nuit !!!…
    Mais dans ces cas-là, on est souvent en groupe (ce qui n’empêche pas les moments de cafouillage collectif) ; à plusieurs, la panique, le piétinement, le tourne en rond se transforment au retour en crises d’hilarité autour d’un bon verre de cidre à la maison du sabotier :)…
    N’oublie pas, Cergie : les-pt’its-cailloux !

    RépondreSupprimer
  9. Tout un paradoxe des propos, seul mais pas trop...
    Je te taquine, car j'ai bien compris le sans !
    j'aime bien ta photo, un peu mystérieuse ;-))
    Bisous A +

    RépondreSupprimer
  10. Tout comme moi... Et surtout, j'en ai un peu la frousse la nuit, bien que je me raisonne. Ta photo est une invitation à une promenade inspirée !

    RépondreSupprimer
  11. Comme toi, j'aime la forêt de mon enfance, mais chez moi elle n'est pas sombre et dense. Elle est claire et lumineuse, elle monte et elle descend, et on y trouve des myrtilles et des champignons. Il y a quelques petits sentiers, pas balisés, laissés par ceux qui passent toujours au même endroit, mais on n'en a pas vraiment besoin, on peut aller partout!
    Elle sent le pin plus que le sapin, la mousse et le lichen.

    RépondreSupprimer
  12. Généralement le beau de se perdre consiste dans le plaisir de se retrouver, mais se perdre dans un sentier ainsi beau peut servir à retrouver si mêmes.

    RépondreSupprimer
  13. Bonjour Cergie,
    Merci pour ton passage charmant. C'est toujours si agreable de te lire.
    Ton blog est une bouffee d'oxygene.
    Les promenades dans la nature sont de loin mon acitivite preferee. Decouvrir de nouveaux sentiers, marcher, s'enfoncer au coeur de la nature et se perdre meme (toujours accompagnee neanmoins), offre un plaisir infini et une grande serenite. Mais ces derniers temps avec les travaux dans notre maison qui m'occupent a plein temps (parfois jusqu'a 11h du soir!), les promenades se font plus rares!!! Heureusement, il y a cette belle vue sur le lac dont je me regale chaque jour.

    Je te souhaite une bonne journee,
    Gros bisous et un grand merci pour te fidelite.

    RépondreSupprimer
  14. Les forêts sombres et humides me manquent bien sur alors je me sens bien, très bien même en me glissant dans ta photo. Comme toi j'aime y être seule avec quelqu'un quand j'en ai besoin, pas loin...

    RépondreSupprimer
  15. Rentrer dans les profondeurs de la forêt, écouter ses bruits, s'y inventer des histoires et même s'y perdre pour mieux retourner en enfance... Vous vous rappelez tout ce qu'on peut se raconter enfant quand on aime se faire peur....

    RépondreSupprimer
  16. Tu as peur de t'y perdre ou de rencontrer le loup.
    Ici nous avons une forêt domaniale
    qui est très bbelle. Avec un endroit où il y a une source, un étang près d'un restaurant sur lequel on peut des bêtes à plumes et aux pattes palmées en buvant un verre. Et puis un peu plus loin il y a un gros vieux chême (enfin ce qu'il en reste). C'est un endroit très fréquenté.

    RépondreSupprimer
  17. tout le monde aime ces petits sentiers qui nous mene dans les profondeurs de la forêt.
    Pas besoin de personnel aux carrefours il te faut prendre des petits cailloux blancs

    RépondreSupprimer
  18. o o ooO oOO o o o o °°o Ooo o o°°o o
    c'est les petits cailloux à semer, Cergie ! Pas envie que tu te perdes :-(
    Deux amis qui bavardent et toi qui aime "marcher solitaire à l'arrière".... pour prendre des photos de ceux qui marchent devant :-) Le monsieur en chemisette rouge est le jardinier de l'image d'en dessous ?
    Marcher ensemble sur le chemin: une belle image, Cergie !

    RépondreSupprimer
  19. Quand j'étais marmot, une fois, pour m'amuser, j'ai fait exprès de me perdre dans la forêt, en allant droit devant au pas de course, papa et maman derrière, j'ai quitté la piste et me suis enfoncé dans les sous-bois. J'ai adoré ! Surtout que je me disais que j'avais l'impunité assurée : hé ! je m'étais perdu !
    Quand la nuit est tombée, j'ai cherché une route : faut marcher toujours tout droit, sans dévier, tu finis bien par tomber sur quelque chose. Enfin, cette fois-là en tout cas, ça a marché. Après, y'avait plus qu'à trouver un village et me signaler.
    Bon, mes parents, ils ont passé une moins bonne journée que moi, mais j'ai été gentil : je leur ai pas dit que j'avais fait exprès...
    ;o)

    RépondreSupprimer
  20. Le soleil donne un coup de projecteur sur les personnages, mais le spectacle est ailleurs, dans les herbes et les buissons du chemin.

    RépondreSupprimer
  21. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  22. This sets off a whole slew of daydreams!!

    RépondreSupprimer
  23. Deep dark cool forests - the stuff of dreams indeed. And wonderful in the hot summer. Great photo - somehow I much prefer a photo with people entering rather than emerging

    RépondreSupprimer

Licence Creative Commons
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Creative Commons Licence 3.0 France - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes Conditions.

Archives

Suivre par Courriel