lundi 6 juillet 2009

Jouy-le-Moutier (95) : la Grande Rue

Le 03.07.09 à 11H15

La petite charcuterie du village de Jouy-le-Moutier exerçait encore à notre arrivée en ville nouvelle. C'était il y a 26 ans. Depuis lors, elle a pris une paisible retraite et vit plutôt bien sa "maturité", se parant de couleurs douces au teint, se parfumant de capiteuse glycine, suave tilleul ou fraîche lavande au gré des saisons...

The small pork-butchery was still opened in Jouy-le-Moutier’s village 26 years ago, when we moved to Cergy-Pontoise’s new town. It is now peacefully retired. Old age agrees with it pretty well. Soft colours, perfumes of heady wisteria, suave lime or fresh lavender set off its beauty according to the seasons...

23 commentaires:

  1. Je constate comme toi, aussi dans mon quartier, que beaucoup de petits commerces se transforment en habitations (sans glycine… en général) ! Tu l’expliques d’une manière si poétique !

    RépondreSupprimer
  2. mais la gendarmerie veille....mystère! (foi d'une fille de gendarme)

    RépondreSupprimer
  3. Peter, c'est bien de se reconvertir agréablement quand on est à la retraite

    Marguerite-Marie, les gendarmes participent de la vie d'un village. Leur présence est tout un symbole.

    RépondreSupprimer
  4. Ouais, et bientôt il n'y aura que des tranches de pâté préemballées, tous au même goût, tous roses à cause des colorants pour faire beau!

    RépondreSupprimer
  5. C'est quand même dommage tous ces petits villages qui se meurent de leurs activités commerciales. Qui deviennent des dortoirs.
    Les petits commerces disparaissent au profit des grands centres énormes ou tout est emballé dans le cellophane.

    J'aimerais bien revenir en France, habiter dans un petit village, proche d'une grande ville dynamique.
    J'irais boire mon café sur la terrasse du café d'en-face avant de partir travailler. Les jours ou je ferais du télétravail, j'irais acheter mes rondelles de salami chez le charcutier et mon pain chez le boulanger. J'irais faire mon marché le samedi ou le dimanche matin, etc...

    Mais, j'ai peur de le faire car j'ai l'impression que tout ça se meurt et que je vais être déçu quelque soit l'endroit choisi.

    Et pourtant quelque chose me dit que plein de gens aimeraient avoir cette qualité de vie là et que la démocratisation du télétravail pourrait redonner de la vie dans les petites bourgades en semaine...

    RépondreSupprimer
  6. It looks beautiful as an appartement. But on the other hand it's a pity that the supermarkets outside destroy all the little shops in the centre.

    RépondreSupprimer
  7. Je ne vois pas de chat aujourd'hui.
    Il est peut être "planqué" dans la voiture des gendarmes ?
    Vu la lavande qui envahit un peu la porte d'entrée, je me suis demandée si elle était habitée, cette maison. Mais à voir tous les pots de fleurs au dessus de la porte et la poubelle sur le trottoir, je pense que oui. Y a même un ballon imprudent qui risque de se faire écraser par les gendarmes :-)

    RépondreSupprimer
  8. Ume bien douce maison pour illustrer un bleu de saison.
    Ah les commerces de villages: tant d'histoires.
    Pour répondre à ta question "familiar bluet" = demoiselle bleue = damselfly = enallagma civile. En effet plus légère qu'une libellule on l'appelle demoiselle. Daniel nous en dira en effet peut-être plus... et surtout Vincent qui est un incollable.

    RépondreSupprimer
  9. Hpy, il faudra bien chercher, ou changer ses habitudes d'approvisionnement

    Grégory, en l'occurence la ville nouvelle est au dessus et facile d'accés même à pied, bien sûr pour un papy ou une mamy c'est plus contraignant que d'avoir son charcutier au coin de la rue, voir impossible sans aide.
    Le télétravail peut être une solution. Vois tu lorsque j'ai pris la photo, je revenais du marché de Conflans en longeant l'Oise et passant par les villages. J'aime bien changer d'itinéraire. Et de marché.
    Un coin sympa en France : celui où habitent ma fille et son compagnon, à L'Arbresles dans le Pays de la Pierre Dorée près de Lyon, commerces, convivialité et le soir après le travail pique nique dans les vignes du Beaujolais en contemplant Lyon dans le lointain...

    April, le charcutier a pris sa retraite et n'a trouvé personne pour lui succéder sans doute.

    Fifi, pas de chat aujourd'hui, il est rentré chez lui : son maitre est revenu de vacances.
    Tu as bien vu la poubelle mais le ballon c'est un élément de chaussée en ciment pour empêcher le stationnement.
    [As tu vu les fleurs de tilleul ?]

    Thérèse, des histoires, des vies différentes...

    RépondreSupprimer
  10. grégory ne doit pas céder aux sirènes...car les bourgs en France perdent leurs petits commerces "on amène sa femme au mammouth"comme on disait en riant il y a quelques années mais malheureusement carrefour, Auchan, ...et Leclerc qui pourtant a commencé dans des hangars en bretagne, ont laminé les commerces de proximité et les premiers à pleurer ont été les premiers à aller dans la grande distribution (je parle des paysans)

    RépondreSupprimer
  11. "Que reste-t-il de nos amours?" is definitley the theme. There are places I can no longer visit because I remember too well what was there and what has gone.

    RépondreSupprimer
  12. Moi ça m'attriste. Je me souviens d'une maison un peu comme celle là, qui était la laiterie-crèmerie où j'accompagnais ma grand mère chercher du lait. Pendant combien de temps encore je pourrai aller chez le boucher ?

    RépondreSupprimer
  13. Oui, les environs de Lyon c'est une idée qui se discute pour un retour au pays...

    RépondreSupprimer
  14. dans mon village du 4-6, beaucoup de vieux commerces ont fermes, et devenus aussi des habitations, tres belles souvent (mais dans le 4-6, il y a plus de lierres que de glycines). Heureusement, un certain nombres de ces petits commerces ont survecus (grace aux touristes), repris par les enfants. Sinon, cela serait "une petite mort" pour ces villages....

    RépondreSupprimer
  15. ah oui, remarque on s'en fout, car petit a petit il n'y a que des anglais ou des hollandais dans les villages du Lot, ils rachetent tout et font partir les jeunes qui veulent s'installer...cela devient trop cher....

    RépondreSupprimer
  16. ah oui.....juste comme ça, en même temps que je tape sur mon superbe clavier, je m'écoute du Dvorak et c'est sublime "Les Cloches de Zlonice"....

    RépondreSupprimer
  17. Un petit village tout simple et plein de charme ...quand on y passe !
    La photo et le texte poétique donnent envie d'y rester, mais quand on aime la ville et son animation, cela reste une simple velléité, une image littéraire, nourrie de souvenirs de Colette , de Sido .(Bien que la région n'ait rien à voir),

    RépondreSupprimer
  18. Oui, c'est jolie, mais y aura t-il encore de charcuteries dans 10 ou 20 ans? C'est pas trop mon truc, mais ils sont déjà quasiment aussi rare en ville que les poissonières!

    RépondreSupprimer
  19. Belle recon version. Beaucoup de petits commerces se transforment en habitations. Ici il y en un quelques uns qui ont fermé et dont la devanture s'est transformé en baie vitrée.

    RépondreSupprimer
  20. Hélas nous sommes obligé de constater que les bourgs et villages sont de plus en plus vides au profit des hipers grandes surfaces, où tout le monde cour, personne ne connait personne...
    Bonne journée. A +

    RépondreSupprimer
  21. Bonjour, Cergie.
    Métamorphose exquise et poétique à souhait...
    Si toutes les choses atteignaient leur maturité ainsi...
    Merci beaucoup.
    Je t'embrasse.

    RépondreSupprimer
  22. Dommage pour le petit commerce, mais vue sympathique de ce village près d'une ville nouvelle !
    Quand l'évolution laisse de belles images ne pas avoir de regrets car malheureusement les changements pourraient être pires. Exemple vers chez moi, les petites maisons et commerces de l'avenue ont laissé place à des immeubles "grand standing" et agences bancaires ou immobilières ...

    RépondreSupprimer
  23. Le boudin aux glycine mum !!

    RépondreSupprimer

Licence Creative Commons
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Creative Commons Licence 3.0 France - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes Conditions.

Archives

Suivre par Courriel