lundi 19 octobre 2009

Couvent de la Tourette (Eveux 69) : la chapelle *** the chapel

Le 04.10.08 à 11H15
[La porte de la chapelle à l'angle gauche de la façade nord du couvent en rénovation de Le Corbusier s'ouvre pour l'office dominical de 11H00
Oeuvre lumineuse de François Morellet qui EXPOSE au couvent (dont c'est le cinquantenaire cette année) > 9 novembre.
].

Dans un coin était un trou
Pour voir sans être vue, je me suis faite petite souris et je suis entrée dans le fromage défendu



There was a hole on a corner
To see without being seen, I became a tiny mouse and I entered the forbidden cheese

29 commentaires:

  1. cela fait plus Hall de gare que couvent ;o)) tu as réussis a prendre un beau moments de recueillements , j'aime bien comment l'espace est géré, cela change des chapelles traditionnelles. J'avais essaye de prendre des photos volées dans la petite chapelle (dans la cathédrale, il y a une très belle petite chapelle) mais avec mon vieux Reflex, quand j'ai pris la photo, les rares personnes se sont retournées, outrées (remarque mon reflex faisait un boucan d'enfer) ;o) )

    RépondreSupprimer
  2. Tu as su rester discrète ; c’est bien … encore que ça fait un peu paparazzi (paparazzo, paparazza… ?) ! Tu aimes cette création de Le Corbusier ?

    RépondreSupprimer
  3. C'est le bruit de l' obturateur, tu ne peux pas l'éviter avec un reflex, après selon les reflex c'est + ou - bruyant, mais tu as toujours du bruit (sauf sur des Leicas ou des D3S (mais dans les 5500 euros l'APN) ). Type de bruit qui est remplacé par un effet sonore artificiel sur les appareils compact et bridge (que tu peux annuler)

    RépondreSupprimer
  4. salut,je ne savais pas que vous avez un autre blog je le trouve génial encore bravo

    RépondreSupprimer
  5. Aussi austère dedans que dehors!!!
    Cela me semble lugubre, tu ne vas pas a prononcer tes veux de moniale? je frissonne à voir la photo. mdr
    Bonne journée, je ne dit pas A + jamais je ne voudrais aller là-bas...

    RépondreSupprimer
  6. Ca fait éffectivement très austere. Sait-on si Le Corbusier était croyant ou pas?

    RépondreSupprimer
  7. Je vais voir cette réalisation de Le Corbusier souvent puisque notre fille habite en face et qu'on la voit depuis chez elle.
    Lorsque j'étais étudiante en architecture j'y étais déjà allée bien sûr comme je suis allée en Finlande voir des réalisations d'Alvar Aalto.
    La Tourette un couvent dominicain, donc un couvent de frères qui sortent et exercent une activité extérieure et non de moines cloîtrés.
    J'ai trouvé deux documents intéressants suite à la question d'Adam : "Le Corbusier était-il croyant ?" :
    Jean Jenger :
    "... Quand deux religieux sont venus voir Le Corbusier pour lui demander de construire la chapelle Notre-Dame-du-Haut à Ronchamp, il a commencé par refuser. Il n'était pas croyant. Mais les religieux ont insisté : "Nous connaissons nombre d'architectes religieux incapables d'édifier une église. Vous êtes le seul aujourd'hui, Le Corbusier, à avoir élevé l'acte architectural à une véritable dimension spirituelle." Certaines architectures profanes inspirent un sentiment religieux alors que bien des architectures religieuses n'inspirent aucun sentiment.
    Les chroniques de la Luxiotte :
    "Ce n'est pas un croyant qui a dessiné la chapelle de Ronchamp, c'est un architecte qui a su s'imprégner de la réalité d'un lieu, de la fonction d'un édifice religieux, du culte marial et relier des inconciliables. Comme, à quelques dizaines de kilomètres, le peintre Fernand léger, communiste et athée, a dessiné une œuvre pour l'église du Sacré-cœur dans un quartier ouvrier d'Audincourt. Chaque fois, les paradoxes apparents ont été dépassés par la puissance de l'art. Chaque fois, les synthèses réalisées respectent l'esprit d'un culte en lui donnant une esthétique nouvelle. Cette présence de l'art moderne dans l'architecture religieuse manifeste en définitive un véritable acte de foi en l'avenir, à l'opposé des visions nostalgiques qui donnent trop de force au passé"

    RépondreSupprimer
  8. Merci Cergie pour ces deux citations, éléments de réflexion sur la foi et l'art. Je pense en effet qu'un architecte talentueux peut dessiner une église réussie même s'il n'est pas croyant. Maintenant j'espère quand même que cette église est chauffée. Quelle austérité !

    Bravo pour ta photo en tout cas. Tu as bien saisi non seulement les volumes et la lumière mais aussi la spiritualité du lieu.

    RépondreSupprimer
  9. Il existe aussi des organistes qui jouent des morceaux d'église alors qu'ils ne sont pas très croyants.

    je trouve cette chapelle très austère malgré tout, il me manque un je-ne-sais-quoi de plus lumineux...
    Peut-être simplement des bougies allumées. Bonne journée miss cergie

    RépondreSupprimer
  10. L'oeuvre lumineuse qu'on aperçoit est de François Morellet qui expose à La Tourette jusqu'au 9 novembre.
    J'ai omis aussi de dire qu'on a fêté cette année le cinquantenaire du couvent inauguré en 1959.

    RépondreSupprimer
  11. Surprenante chapelle, belle composition.

    RépondreSupprimer
  12. Un peu austère, un peu brut. Mais la lumière fut!

    RépondreSupprimer
  13. évidemment ce n'est pas une boite de nuit!!!mais j'y trouve un je ne sais quoi qui me plait d'ailleurs le Corbusier était le spécialiste de la "divine proportion" et quand on va très loin dans le nombbre d'or et les suites de Fibonacci on touche au spirituel même si on est un matheux pas mystique....
    c'est monacal!

    RépondreSupprimer
  14. Je n'y vois pas du tout d'austérité comme certains ici...
    Pureté des lignes, Dépouillement, Aide à la concentration...
    Tes deux extraits sont trés invitants. Un souffle nouveau et opposé sert souvent à l'Ouverture et à une approche radicalement opposée à celle des habitudes.
    Je m'y verrai bien assise dans un petit coin, peut-être même à l'endroit précis où tu te tenais pour prendre la photo.

    RépondreSupprimer
  15. S'assoir dans la quiétude de la douce lumière de la vie...

    RépondreSupprimer
  16. Comme Thérèse je dirais "dépouillement", et les notes colorées humaines animent d'autant mieux cet espace, difficile à appréhender par le seul biais d'une image. Il faudrait y avoir été pour pouvoir en parler vraiment.Je me rappelle de Ronchamp comme d'un lieu lumineux, ou la lumière joue un rôle central, d'un lieu d'une grande beauté. T'as bien fait de jouer à la petite souris, tu as su attraper quelque chose de l'ordre de l'intime

    RépondreSupprimer
  17. la lumière est divine est ce normal?

    RépondreSupprimer
  18. moi je prefere de loin les eglises au style moderne
    a bientot

    RépondreSupprimer
  19. Ze veux pas être rabat-zoie, mais ze trouve ça oppressant...
    Un jour, faudra que tu m'expliques tes trucs de sorcière. Ca m'intéresse beaucoup de devenir petite souris ! ;-)

    RépondreSupprimer
  20. J'aime la manière dont la croix, très sobre, ce détache...
    C'est aussi abstrait qu'un tableau de Mondrian.

    Cependant, je trouve ce lieu non seulement austère (sans doute propre à la méditation) mais aussi vide et froid ...C'est peut-être dû à l'angle oblique choisi par la petite souris, retirée dans un fromage de Hollande -comme dans la fable de la Fontaine...

    RépondreSupprimer
  21. de nos jours la religion demande l'ascèse au moins pour les croyants. Comme elle a changé.
    Déjà que je ne suis pas croyant et bien là encore moins . Il ne faut pas un peu de plaisir pour croire ?

    RépondreSupprimer
  22. Heureusement que la lumière de Dieu réussi à entrer dans cette chapelle !

    RépondreSupprimer
  23. Bonjour, Cergie.
    Je vois le coin, je vois le trou, et je te vois : tu es subjuguée comme moi.
    A cause de l'austérité du lieu.
    Image d'une froideur chaleureuse...
    Merci beaucoup.
    Je t'embrasse.

    RépondreSupprimer
  24. Les architectes - chrétiens ou pas - qui, de nos jours, construisent des églises savent souvent mettre en scène la lumière (Je pense à l'église du Havre, rebatie après la guerre par Auguste Perret).
    Le Corbusier est un personnage controversé, en raison de ses prises de position, mais c'est quand même un grand artiste.

    RépondreSupprimer
  25. J'aime ta photo qui reflète si bien la froideur de ce lieu.
    On ne peut reprocher toutefois la simplicité et le minimalisme du lieu. La croix en est une fidèle démonstration...

    RépondreSupprimer
  26. Non je ne veux pas y aller c'est bien trp triste pour ma santé

    RépondreSupprimer
  27. Réponses sur mon blog...quand tu auras le temps !

    RépondreSupprimer
  28. "se détache"
    Comment se fait-il que les fautes de frappe ne ne

    détachent pas,

    à la relecture, sur ordi,
    alors que sur une feuille de papier, la moindre erreur me saute aux yeux ?

    RépondreSupprimer
  29. Sobre plutôt qu'austère je dirais. En tout cas valant le détour si vous passez à proximité. Un couvent qui s'ouvre ne peut tout de même pas raccoler et s'il cédait à la mode du bling-bling il perdrait son âme dans rien gagner...
    Merci de votre passage et de vos réflexions...

    RépondreSupprimer

Licence Creative Commons
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Creative Commons Licence 3.0 France - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes Conditions.

Archives

Suivre par Courriel