lundi 22 mars 2010

Grande Briere : le Chene Candelabre et un chene tetard

Herbignac (Loire Atlantique), le 04.07.07 à 10H40

Le Chêne Candélabre dans le bas-fond du parc du Château de Coetcaret (Grande Brière) étire ses branches sur l’étang. Au fil des saisons, des ans, des siècles, les oiseaux, les écureuils et les enfants se sont perchés dans sa ramure. Peut-être même celle-ci a-t-elle abrité un preux chevalier de la Table Ronde abreuvant sa fringante monture ?
(Brocéliande serait localisée dans la voisine forêt de Paimpont...)
Le journal à publication aléatoire "la Hulotte" explique dans l’un de ses numéros dont il faut que je retrouve la référence, qu’un tronc d’arbre ne grandit que par le haut. Les branches demeurent à la hauteur du bourgeon originel et continuent, si Dieu leur prête vie, à pousser jusqu’à s’étendre à l’horizontale sur des longueurs effarantes. Le bois de chêne ne plie pas s’il lui arrive de se rompre (cf la fable du Chêne et du Roseau, de Jean de la Fontaine).
Le Chêne Candélabre n’a ni rompu ni ployé. Le gland dont il est issu a été oublié par un geai ou par un muscardin dans ce lieu à l’écart. Le jeune arbre a été épargné par la main de l’homme et les éléments. Ses racines ont puisé à l’étang l’eau nécessaire et abondante qui l'a épargné de jamais souffrir de la soif...

Le 03.07.07 à 16H00

Ce chêne têtard se dresse avec quelques congénères, en bordure du jardin d’ornement d’un château dont j’ai oublié le nom (en Grande Brière aussi, pas loin non plus de la Forêt de Brocéliande). Cela fait long feu que ses branches n’ont plus été coupées pour la chauffe. Il fut taillé régulièrement dès sa prime jeunesse et a ainsi développé une résilience qui l’a préservé des maladies et de la souffrance. Une belle fourche pour se percher aussi, n’est ce pas ? Ou construire une cabane...



Claude m’a transmis le flambeau du "Sunshine Award".
("Candélabre" me fait penser à "ombre au flambeau" opposée à "ombre au soleil" que j’ai étudiées en géométrie descriptive dans des temps immémoriaux oubliés de tous sauf de moi.)
Merci chère Claude, tu aimes le soleil de Guyane ; tu aimeras aussi la Grande Brière car tu aimes les arbres pour tout ce qu’ils donnent aux hommes...

Herbert pour sa fidélité, son talent pour la poésie et pour l’explication de textes des autres. (Comme tu es modeste et as tant d’amis, tu es dispensé de donner suite, Herbert).
Marguerite-marie est voisine de Brocéliande. Comme toute bretonne elle rit dans la tempête qui fait trouver l’eau trop froide aux oies et patiner les mouettes.
Nanou... Ah ! Nanou ! Nanou est le soleil de Guyane !
Olivia est une toute nouvelle venue très prometteuse en qui je formule beaucoup d'espoir. Et elle aime les chênes.
Olivier, est le vétéran. Ceci n'est pas un "Sunshine Award d'honneur pour l'ensemble de son oeuvre" cependant ; car Olivier est toujours un preux chevalier et une fringante monture à la fois. Il lui reste encore tant à nous expliquer des règles du football américain.


29 commentaires:

  1. Très belles photos! En fait, je ne voyais des gens prendre des photos d'un arbre depuis Piranagi, Brésil, oú il y a le plus grand arbre de caju du monde... ;)

    RépondreSupprimer
  2. le VÉTÉRAN te remercie ;o)) mais je vois que tu prévois la relève pour me remplacer...une nouvelle venue tres prometteuse ainsi parla la grande prêtresse des blogueurs ;o)) Olivia te voila adoubée , bienvenu dans le monde merveilleux de miss cergie

    RépondreSupprimer
  3. "une fringante monture à la fois" tu insinues quoi miss ?

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour Cergie,

    ce grand chene est majéstueux.
    Ici dans le Gard on voit plutot des petits chenes kermes dans la garrigue.

    Amitiés
    Olivia

    RépondreSupprimer
  5. Que c'est beau!
    Un chêne qui se tient droit, discret et en même temps pourrait-on passer devant sans le remarquer? Le nombre des années semble lui avoir donné cette sagesse dont seuls les arbres ont le secret.
    S'appuyer, avec le dos contre le tronc d'un chêne, permet de se ressourcer. Essayez!
    Je pleure parfois les quelques chênes (bleus) de notre ancien jardin californien qui étaient devenus une source de fortifiant. Leur grand âge nécessitait une attention toute particulière dont témoignait le sceau bien sécurisé et répertorié que chacun arborait avec dignité.

    RépondreSupprimer
  6. Bonjour, Cergie.

    Mais c'est le roseau qui est devenu chême...
    Depuis le temps...
    Quant à cette distinction, autant je suis touché, autant le soleil brille dans mes yeux, autant je te te remercie, autant je suis sensible à ta compréhension de qui je suis.
    Parce ce que je vais garder cette médaille pour moi.
    Tu vois , en plus , je suis égoîste...
    Mais tant pis.
    Merci tant pour tout et ta compréhension de l'autre.
    Je t'embrasse.

    RépondreSupprimer
  7. Ces arbres sont très beaux. Ici, dans la Forêt de Bercé, il y en a de très beaux aussi.
    Dans le nord de la Martinique à l'Habitation Céron j'ai vu un arbre, ce n'était pas un chêne, d'une hauteur et d'une grandeur impressionnante. Il a une circonférence époustouflante.
    Un arbre est beau quand il pousse à la sauvage, je trouve.
    Bien d'avoir faire suite cet Award.
    Le soleil brille today et c'est tant mieux !

    RépondreSupprimer
  8. Pour un peu tu aurais fait l'arbre généalogique des bloggueurs non disparus!

    RépondreSupprimer
  9. Chêne majestueux, comme tu en parle bien; donc tu as failli croiser Viviane?
    Bonne fin de journée ;))

    RépondreSupprimer
  10. couo coucou
    un peu abnent en cette periode, j'attends que le courage me revienne
    a bientot

    RépondreSupprimer
  11. Alors... pour répondre à ta question d'il y a presque deux semaines : j'ai encastré ma voiture dans un plot qui s'est méchamment jeté contre moi alors que j'étais aveuglée par le soleil. Heureusement que ce n'était qu'un plot.

    J'aurais préféré l'encastrer dans un beau chêne... Et d'ailleurs, il faut que je retourne en Brière. C'est trop beau par là-bas.

    RépondreSupprimer
  12. Coucou Cergie -- Superbe effet, ta photo ! Et que la nature, soi-meme, est superbe aussi avec toutes les plantes et tous les arbres comme de la magie, non ? Bel article ! Bonne semaine et bisous californiens.

    RépondreSupprimer
  13. Cela n'a rien à voir mais j'ai été voir dans le dictionnaire ce qu'était un plot... maintenant je sais. :)

    RépondreSupprimer
  14. La Brière, c'est aussi l'eau, les roselières et les promenades en barque...un milieu idéal pour les chênes "tétards".

    RépondreSupprimer
  15. Bonjour, Cergie.
    Finalement j'ai souligné ta gentillesse sur mon blog.
    Encore merci.
    Bonne journée.
    Je t'embrasse.

    RépondreSupprimer
  16. Mon arbre n'était pas une chêne, maïs l'avait branches assez fortes pour soutenir moi et mes amis, quand d'enfant je passais heures et heures à regarder les mondes comme un oiseau...
    Une embrassade

    RépondreSupprimer
  17. Bonjor et bien super ce prix tu le mérites tant Cergie. Et je vois mon ami Herbert superbe alors que je suis heureuse. Ces photos sont encore si belles comment ne pas craquer. Pour Nanou je vois que son blog est fermé alors que dire!!

    RépondreSupprimer
  18. oh Cergie je n'avais pas vu bien sûr, c'est ton comm aujourd'hui qui me l'as dit....alors je viens de lire, bien fatiguée...mais si touchée de cette gentillesse...

    j'ai tant envie de pleurer en pensant que "sans doute" d'après avis médical, je ne referai plus de longs voyages et j'embrasse chaque ami à qui je dis au revoir avec le coeur si lourd...
    dire que demain je devai faire une grande fête comme l'an passé avec tous mes amis....pour mes 20 ans...enfin, un peu....bcp plus...mais 20 ans dans le coeur

    merci de souligner mon amour dou de la Guyane, et de l'aimer toi aussi...

    à bientôt
    gros bisous Cergie et moi aussi je dis un grand merci à Herbert qui t'a mené à moi et à France qui m'a mené à Herbert...une jolie chaine !

    RépondreSupprimer
  19. Tes photos de chênes m'ont fait sursauter : je les ai vues avant de lire le titre, alors que je te croyais encore sur les sentiers de Guyane.
    C'est vrai que les chênes font tellement partie de nos terres bretonnes… La Brière, tout comme la Vendée bocagère, pratique encore la taille des têtards, chênes ou frênes et ces "drôles de trognes" font partie du paysage. Tes deux spécimens sont bien typiques, le candélabre étant nettement moins commun.
    Mon grand père maternel - qui ne s'appelait pas Desproges, qui ne vivait pas au Canada, mais savait lire les signes de la nature - disait :
    "Beaucoup de glands cette année… Hiver sera très rude !"
    A la fin de l'été, il est tombé des montagnes de glands, vite recouverts par des montagnes de feuilles mortes… et nous avons eu la flemme de passer le râteau, trop bien les pieds dans la cheminée.
    Un p'tit gland qu'on regarde germer sur son coton au cours élémentaire, c'est mignon… mais des milliers de glands qui s'enracinent et se mettent à pousser insidieusement, sous les feuilles c'est moins drôle, ça, parce que ça devient vite très envahissant… avec des pivots costauds de 20cm qui résistent au râteau… Les beaux jours venus, le sous-bois se transforme en véritable forêt druidique…
    Nous voilà donc en ce début de printemps condamnés aux travaux forcés, transformés en bagnards, contraints à un arrachage manuel pénible !
    Arrrg !!! la terre reste basse, même si nous rapetissons d'année en année :(
    Peut-être qu'à l'avenir, nous envisagerons l'élevage d'un troupeau de cochons qui viendrait vite à bout de tous ces glands, et nous mangerions ensuite le cochon dans la clairière… :) ou bien encore nous pourrions faire un commerce juteux de nos petits chênes enracinés, futurs bonzaïs pour les amateurs… et nous offrir des vacances de printemps :)
    Pour l'instant, nous nous consolons à la pensée que… des citrouilles… ce serait beaucoup plus risqué à recevoir sur la tête… :))
    Bon printemps à toi, dans ton jardin "raisonnable et maîtrisé".
    odile b.
    PS - deux articles intéressants sur les têtards, "ces drôles de trognes" :
    http://www.maisonbotanique.com/chemin-trognes.php
    http://www.cdurable.info/Arbre-tetard-drole-de-trogne-CPN,2300.html

    RépondreSupprimer
  20. tu t'es déchênée sur ces photos. J'aime ces arbres magnifiques !

    RépondreSupprimer
  21. These are stunning images of magnificent oaks. To stand in their shade is a blessing.

    Ce sont des images étonnantes de chênes magnifiques. Pour rester leur ombre est une bénédiction.

    RépondreSupprimer
  22. J'ai visité la grande Brière il y longtemps, j'avais plutôt le souvenir d'un lieu marécageux , et non verdoyant comme sur tes photos-question de saison , et de lumière sans doute.
    Beaucoup de force dans tes images .
    la une est amusante, style mise en abyme, j'aime particulièrement l'angle de vue de la la deux , on peut se croire un chasseur (d'images ?) à l'affût .

    RépondreSupprimer
  23. delphinium24/3/10 19:40

    Coucou. Ah les arbres... vaste sujet. Un arbre pour moi, c'est comme la vie. Il y a toujours de la sève dans le tronc, donc toujours de l'espoir... et les racines de l'arbre puisent dans la terre, comme nous aussi nous sommes enracinés dans nos histoires. Je t'embrasse

    RépondreSupprimer
  24. delphinium24/3/10 19:56

    encore une chose, très jolie la mise en page.

    RépondreSupprimer
  25. BEN alors, tu nous fais le coup de la greve de la bloggeuse, toi aussi tu manifestes contre Sarko ;o)) bise et hop au boulot

    RépondreSupprimer
  26. un arbre qui a bcp vecu,qui vivra encore longtemps je l espere et qui nous montre la beautee de la nature,la vraie..

    RépondreSupprimer
  27. I'm not very good at trees, but I think I can spot a Canon f2.8 24-70 L..... maybe....

    RépondreSupprimer
  28. J'arrive toujours à la fumée des cierges...Le coeur y est c'est l'essentiel !
    Des prix bien mérités et des images superbes, pour la passionnée de photos que je suis.
    Félicitations sincères Cergie.
    Bonnes fêtes pascales ! ;)

    RépondreSupprimer
  29. Je suis passé par chez France, pour atterrir dans ton blog. ma fois, ça vaut le détour. Comme toi, j'aime la nature, les grands arbres, les vieux chênes et la forêt de Brocéliande qui fût un des lieux privilégiés de mon enfance.
    Pour une entrée en matière, ce n'est pas mal.
    Tes photos sont magnifiques...Si...si...c'est vrai.
    à bientôt
    Roger

    RépondreSupprimer

Licence Creative Commons
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Creative Commons Licence 3.0 France - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes Conditions.

Archives

Suivre par Courriel