lundi 20 septembre 2010

Jardin des Plantes (Paris 5ème) : les carrés de la perspective

Le 23.04.10 à 14H04
The "plots of perspective"...

Pavot d'Islande (Papaver nudicaule) et platanes à feuilles d'érable (Platanus x acerifolia)



L’été s’achève et vient l’automne.
En avril, le printemps soufflait sur les "carrés de la perspective" du Jardin des Plantes, j’étais assise sur l’un de ces nouveaux bancs, mon regard portait sur ces pavots semblables par le port et les couleurs à des tulipes et sur le houppier des platanes aux lumineuses feuilles tendres et mouvantes...

Le 23.04.10 à 14H13

Thérèse a lancé ce défi à quiconque veut :
"Who wants to give it a try ? A painter / an image or a painting style / an image !...
Qui veut prendre la relève ? Un peintre / une image ou bien un style de peinture / une image."

► Georges Seurat et son "Un dimanche après-midi à l'Île de la Grande Jatte".

Le 23.04.10 à 14H15

Le printemps qui festonnait la perspective du Jardin des Plantes de Paris a glissé aux antipodes et est arrivé dès le 1er septembre à Auckland (Nouvelle Zélande). Là, le début des saisons est conventionnellement lié au temps météorologique et non au temps astronomique (l’équinoxe de printemps) comme dans l’hémisphère nord.
(Mr San said)
San Nakji told me...
And he added then that he will send spring back to me ; or maybe not anymore...


17 commentaires:

  1. tu n'as pas reussi a tenir un mois complet ;o))) Alors tu as commence dans ton club de photos ? cela se passe bien.
    J'aime bien ta comparaison avec Seurat et ma niece 'moyenne' (dans l'ordre d'arrivée ;o)) dans son cour d'art travaille sur Seurat.

    RépondreSupprimer
  2. Coucou Olivier, j'avais une raison pour revenir à la fin de l'été pas pour être absente tout un mois.
    Ta moyenne nièce me semble déjà bien grande...

    RépondreSupprimer
  3. comme tu parles de perspective , je vais sortir ma science totalement infuse ;o)), a une époque certain peintre utilisait le sténopé pour bien peindre les perceptives, l'image du sténopé était renvoyé sur une toile et non pas sur une feuille photographique. Ma "moyenne" nièce a 17 ans.

    RépondreSupprimer
  4. Alors tu t'es essayé à faire du Seurat sans faire de la peinture! "Un dimanche après-midi dans le jardin des plantes" est un bien beau résultat. Ou trois!

    RépondreSupprimer
  5. Olivier, la "perspective" c'est le nom de cette partie du jardin des plantes et les "carrés de la perspective" aussi, je n'ai rien inventé.
    Mon grand fils dont je tairais l'âge est passé nous ramener la voiture qu'il nous a empruntée pour passer le ouik à Bruxelles ; il a pris une douche, déjeuné et je viens de le déposer à la gare RER.
    La photo a servi aux peintres beaucoup, même aux peintres flamands parait-il > inversion.

    Hpy, pas de traitement par filtre pour ces photos après la prise de vue...

    RépondreSupprimer
  6. donc c'est Cergie alias Seurat le retour...en beauté!

    RépondreSupprimer
  7. Bonjour, Cergie.
    Je vais d'un paradis à l'autre, de ton paradis a ton autre puis ton autre paradis...
    J'ai en perspectve l'envie de m'y reposer...Je ne serai pas seul...
    Merci beaucoup, Cergie, pour toutes ces couleurs qui me troublent.
    Bonne journée.
    Je t'embrasse.

    RépondreSupprimer
  8. J'ai une idée pour la suite!

    RépondreSupprimer
  9. On plante bien au jardin des plantes. Tout pousse, même des étiquettes.
    Je n'aurai pas le temps de relever le défi de Thérèse.
    Ce matin je suis allée chez le toubib et faire mes courses. Ce tantôt je vais avec ma maman rendre visite à mon ex belle maman.
    Quant à l'oeuvre de Seurat, permets moi de préférer le Déjêuner sur l'Herbe ou encore celui des cannotiers.
    Si je peux ke repasse en fin de soirée.
    Bises, Lucie !

    RépondreSupprimer
  10. Je vais choisir la première pour le pointillisme du feuillage qui est assez extraordinaire. Et puis la dernière pour son premier plan net, ce qui donne une jolie perspective avec les promeneurs qui rentrent bien dans le tableau. J'ai essayé cette technique, dans un cours de peinture mais je ne recommencerai pas, il en faut de la patience ! On pourrait dire que c'est un impressionnisme "pointilleux" :-) Mais attrapé ce scintillement par un clic ce n'est que du bonheur !

    RépondreSupprimer
  11. Bonjour Lucie, bien revenue sur le blog avec cette belle série

    RépondreSupprimer
  12. Pavot d'Islande...Je comprends que tu sois allée faire un somme , à peine revenue!
    Un après -midi bien tranquille, et joliment coloré par petites touches, oui c'est l'esprit du tableau de Seurat...
    Et les cyclistes qui se détachent nettement ont quelque chose de Fernand Léger.

    RépondreSupprimer
  13. delphinium21/9/10 07:18

    exquis dame cergie, cela ne donne plus l'envie du tout d'aller travailler, mais d'aller se vautrer dans l'herbe en se laissant lécher le visage par ce beau soleil qui est annoncé. Avant l'arrivée des frimas.
    Et pourtant j'aime l'automne mais cette année, je voudrais que l'été s'éternise. Bel automne à toi et plein de bisous

    RépondreSupprimer
  14. onjour
    tu connais l'ile de la jatte???
    TU SAIS ?JE NE SUIS PAS LOIN§§
    très belles photos!!beaux sujet
    j'aime beaucoup tes blogs
    bises::bonne journée

    RépondreSupprimer
  15. Qu'il est loin le printemps...

    RépondreSupprimer
  16. Ces vues doivent etre inspirantes aux peintres pointillistes -- et impressionistes aussi, me semble-t-il. J'aime beaucoup ce jardin en plein 5ieme, en style tout naturel ... meme avec etiquettes.

    ;-) Bisous et bienvenue a l'automne aujourd'hui.

    RépondreSupprimer

Licence Creative Commons
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Creative Commons Licence 3.0 France - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes Conditions.

Archives

Suivre par Courriel