lundi 6 décembre 2010

La balle perdue *** in the gutter

balle de jonglerie


Epinal, le 16.11.08 à 10H10

Tombées de bien haut
les paillettes de pierrerie
parent le caniveau


Fallen and forgotten



Hopla ! La voilà revenue la Saint Nicolas !
Monté sur son âne, le bon évêque a samedi et dimanche derniers défilé en Alsace et en Lorraine. Il a distribué des friandises aux enfants sages et le Père Fouettard des verges aux polissons.
Il sera cette après midi à 17H30 à la Maison de l’Alsace, avenue des Champs-Élysées à Paris. Je devrais recevoir des bols à pois en grès de Sufflenheim, un Christstollen pour chacun de nos enfants, et des pains d’épice plats à son effigie.
Si cela vous dit, j’avais donné la recette alsacienne du vin chaud (qui "ressemble fort au glögg nordique". "Et le Glühwein alors ?") ici.


Et , vous trouverez la petite voiture dans le caniveau de Hpy...

21 commentaires:

  1. elle est morte la petite balle, elle est morte, et un petit enfant pleure sa perte (a moins que ce soit lui, sadiquement comme sont quelques fois les enfants, qui est éclatés la balle sur le trottoir).
    Au Telethon, pour se réchauffer, j'ai plusieurs fois visiter le stand vin chaud, cela fait du bien mais après les photos ;o))

    RépondreSupprimer
  2. Et le Glühwein alors ? Zut y'en a que pour les pays scandinaves alors que les traditions sont les mêmes chez le voisin qui est mon autre patrie.

    C'est la balle qui a explosé ?

    RépondreSupprimer
  3. Op! Op ! et là tu ne va pas souhaiter les deux tout de même... et puis si... il n'y a pas de mal a se faire du bien, n'est ce pas mamie?
    Nous, plus sombre ou plus conventionnelle (comme tu voudras) nous souhaiterons seulement Noël!
    Bonne journée A +

    RépondreSupprimer
  4. de l'ordinaire faire de l'extraordinaire!... et du poétique.

    RépondreSupprimer
  5. le st nicolas est passe cette nuit aussi dans mon pays ;O)

    RépondreSupprimer
  6. Bonjour, Cergie.
    La balle est peut-être perdue, mais que de trésors elle délivre en sa perdition...
    Merci beaucoup.
    Je t'embrasse.

    RépondreSupprimer
  7. On imagine les heures d'amusement qu'un enfant a du vivre avec cette balle...

    RépondreSupprimer
  8. Des couleurs qui égaient ce caniveau .
    Les feuilles mortes , à cause de la neige fondue, sont devenues bien mornes, dans mon jardin, elles forment une infâme bouillie .

    Joli HaÏku...de ta composition ?

    RépondreSupprimer
  9. J'ai longtemps hésité avant d'ouvrir ta page - et si la balle perdue avait été pour moi?

    Or je vois que ta photo est une suite de la mienne, tu as pris mon caniveau, mais tu y a laissé la voiture. Crois-tu que quelqu'un prendra la suite? Ce serait bien.

    RépondreSupprimer
  10. Un sourire d'enfant qui s'est égaré en même temps que sa balle..... Le bonheur d'un autre qui l'aura trouvée. Ou la chance de la photographe qui la remarque.

    Tu sais que j'aime tellement ce genre d'images ! Elle sont le reflet du quotidien et raconte pour chacun une histoire différente.
    Je redeviens petite fille et une douce comptine caresse mes oreilles :
    ♫ Je joue à la balle ,
    Contre la muraille,
    Un peu plus haut,
    j'casse un carreau,...♫

    RépondreSupprimer
  11. J'aurais aimé le prendre en photo St Nicolas, hier mais un temps tellement détestable et les routes pas sûres. Petite, j'ai rencontré un Père Fouettard vraiment ignoble, de son sac à dos pendouillaient deux petites jambes (avec chaussures) et moi qui n'avais jamais la conscience tranquille, j'te dis pas la frayeur !
    Je reviens à ton image, c'est la balle de "petit ours brun", sa maman lui en rachètera une autre, j'en suis sûre. Ton image est merveilleuse, elle raconte mille choses. Et la balle n'est pas perdue, puisque tu as su la voir !

    RépondreSupprimer
  12. As-tu reçu les bols en grès et les gâteaux qui vont avec ? Je suis née pas loin de Soufflenheim mais j'ai déménagé très vite, toute petite :-)

    Bravo pour tes talents de poète !!! Y a-t-il des règles précises à respecter ? Me séduisent la simplicité et la brièveté de ces poèmes.

    RépondreSupprimer
  13. Un balle perdue, ça fait forcément des malheureux n'est-ce pas?
    Et bien le Nicolas n'est pas venu me rendre visite et il a plu toute la journée et c'est triste. Je n'aime pas quand il pleut sur la belle neige blanche. Et il paraît que cela ne va pas s'arrêter de sitôt.

    RépondreSupprimer
  14. La balle crevée et abandonnée symbolise sans doute la fin de l'année... St Nicolas n'est pas très loin, les nouveaux jouets seront bientôt là... il faut espérer !

    RépondreSupprimer
  15. J'aurais bien voulu aller à la maison de l'Alsace à Paris. Je ne connais pas Saint Nicolas. Je connais bien un Nicolas mai ce n'est pas un saint homme.
    Ta balle perdue (aïe !) me fait passer à une balle anti stress. J'en avais une à la maison.
    J'aime bien le vin chaud, mais en ce moment je bois une boisson chaude. quelques gouttes, enfin plutôt une petite cuillère de sirop de pamplemousse et de l'eau chaude. Cela fait du bien et c'est bon !

    RépondreSupprimer
  16. J'ai regardé ta recette de vin chaud. Il a l'air bien meilleur que celui que j'ai gouté sur les Champs l'autre jour, mais il faut du temps et de la patience pour fabriquer ça. Tu les fais ?

    RépondreSupprimer
  17. Nazzareno7/12/10 13:17

    Petits fragments de couleur pour faire un peu de poésie

    RépondreSupprimer
  18. Oh, at first I read 'la belle' and I thought of 'beauté'. And that's what your photo is: très belle. And I wondered whether you meant the leaves which are of great beauty, even now, or the ball, torn, and showing its inner 'life'.

    RépondreSupprimer
  19. Coucou chere Cergie -- moi aussi, je connais tres bien le St. Nicolas. D'habitude sa fete n'est pas tres connue aux Etats-Unis, sauf pour les gens, comme moi, du patrimoine (ancien) allemand (de la region de la Moselle). Alors, pour celebrer, j'ai mange quelques jolis et delicieux lebkuchen -- lecker !! Bon weekend et gros bisous !

    RépondreSupprimer
  20. A time to notice the small things

    RépondreSupprimer
  21. Le froid et l'humidité sont revenus. Le jongleur a quitté la rue pour l'hiver. Il y reviendra au printemps, avec des balles toutes neuves.

    RépondreSupprimer

Licence Creative Commons
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Creative Commons Licence 3.0 France - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes Conditions.

Archives

Suivre par Courriel