vendredi 4 janvier 2013

Le Ballon Rouge - the Red Balloon

Le 23 décembre 2012 à 17H55
La rue des Tables-Claudiennes dans le quartier de la Croix-Rousse à Lyon se termine à cet endroit (la montée Saint Sébastien) par un escalier.


Le vieux Lyon est bien vallonné. Il offre une succession de décors de théâtre que la nuit magnifie.
Il se trouve que nous avions été en famille au petit Théâtre des Clochards Célestes assister au conte musicalisé "RoBiNeT l’histoire d’un petit clown né sans nez" (voir ICI).
Puisque nous nous sommes attardés à la fin du spectacle, les deux artistes, RoBiNeT qui parle uniquement la langue des clowns, le "Gromlo" et le narrateur qui n’a pas de nom, sont venus nous saluer et ils ont offert un ballon rouge à la petite fille...

31 commentaires:

  1. Bonjour et bien cette photo est très belle et la nuit tout est tellement différent
    Je passerai lire cette histoire de ce clown sans nez que je ne connais pas
    La petite fille devait être heureuse avec son ballon rouge
    Je t'embrasse fort et je te souhaite une belle journée
    BISOU

    RépondreSupprimer
  2. Se faire accepter comme on est oui je pense qu'il faut vivre ainsi
    BISOU

    RépondreSupprimer
  3. Coucou Lucie.
    La capitale des gaules est devenue ta seconde résidence dirait on !!!
    Avec des noms romantique "quartier de la croix-Rousse" rime avec Julie la rousse!!!
    Tu te souvient de la Chanson:

    "Fais-nous danser, Julie la Rousse
    Toi dont les baisers font oublier

    Petit'gueule d'amour t'es à croquer
    Quand tu passes en tricotant des hanches
    D'un clin d’œil le quartier est dragué
    C'est bien toi la rein' de la place Blanche"

    Puis avec bout de chou, que du bonheur...

    Bisous A + :))

    RépondreSupprimer
  4. Coup de coeur pour ton image, Lucie, avec ce contraste entre la maisonnette taguée dans la pénombre et le coté illuminé ! Illuminé par la joie d'une petite fille, fière de son ballon rouge !

    RépondreSupprimer
  5. ELLE est très belle ta photo Cergie
    et cette petite devait être heureuse bisou

    RépondreSupprimer
  6. une belle photo de rue, la lumiere est parfaite, j'adore l'ambiance et la tonalité de cette photo.

    RépondreSupprimer
  7. l’église n'appartient pas a la mairie, mais elle appartient a une association qui s'occupe de cette église, d’où les illuminations (qui sont les mêmes depuis 3 ans)

    RépondreSupprimer
  8. "Comment tu as pu avoir l'enseigne si nette quand le reste était flou ?"
    j utilise un objectif lensbaby pour faire ce type de photo

    RépondreSupprimer
  9. Des couleurs qui claquent,une lumière chaude,et le ballon qui ravit toujours les petits (avant qu'il n'éclate dans les pleurs...)
    L'année commence bien chez toi,dis donc!
    Bises de jolie année 2013

    RépondreSupprimer
  10. Que c'est joli.... et poétique !

    RépondreSupprimer
  11. Meilleurs voeux 2013 et bienvenue sur mon nouveau blog en passant par l'ancien.

    RépondreSupprimer
  12. Il n'y a rien de plus triste qu'un ballon qui s'envole, car le petit garçon et la petite fille ne l'a pas bien tenu dans sa main. J'ai assisté à cette scène déchirante il n'y a pas si longtemps que cela, en plein marché. La ruelle a retenti des cris déchirants de la petite fille, consolée sans succès par son père et sa mère. Le ballon a dû parcourir quelques km et puis disparaître dans un petit claquement.
    J'espère que la petite fille de la photo a bien tenu son ballon et que tout le monde est rentré, satisfait de la soirée avec les clowns.

    RépondreSupprimer
  13. Une façade qui ne passe pas inaperçue et qui invite au Lyon coquin!

    RépondreSupprimer
  14. Quelle photo étrange par sa lumière et sa composition , avec ce titre qui nous égare,et pourtant ramène notre regard à l'essentiel!

    "Et Nana sur son ballon rouge
    Fait bondir le soleil d'été
    C'est si bon de ne pas penser
    Calor que calor la vida

    "Et Nana sur son ballon rouge
    Fait bondir le soleil d'été
    C'est si bon de ne pas penser
    Calor que calor la vida

    La chaisière s'est endormie
    C'est midi au paradis
    Guignol a pris son bâton
    Le manège tourne en rond
    Dans ce monde ou tout bouge
    Dans ce monde ou tout est rouge
    Le préfet joue du tambour
    L'amour sera toujours l'amour

    Et Nana sur son ballon rouge
    Fait bondir le soleil d'été
    C'est si bon de ne pas penser
    Calor que calor la vida
    Calor la vida calor la vida calor la vida calor la vida

    Bonjour madame et bonjour monsieur
    Le soleil ou l'amour vous ont fermé les yeux
    Guignol a perdu la guerre
    Le préfet et la chaisière
    Au paradis vont s'aimer
    Il vaut mieux n'y pas trop penser

    Et Nana sur son ballon rouge
    Fait bondir le soleil d'été
    C'est si bon de ne pas penser
    Calor que calor la vida
    Calor la vida calor la vida calor la vida calor la vida
    Calor la vida calor la vida calor la vida calor la vida
    Calor la vida calor la vida calor la vida..."
    Marie Laforêt


    Je viens de lire
    Brune, de Nicole Avril
    qui évoque l'engagement féministe de Flora Tristan à Lyon, parmi les canuts

    RépondreSupprimer
  15. Cela pourrait être à Belleville.

    RépondreSupprimer
  16. Atmosphere magnetique qui frappe l'esprit, le ramene vers le ballon rouge, l'eloigne par cette maison comme tranposee dans un cadre incertain... j'aime enormement cette photo.

    RépondreSupprimer
  17. Une belle histoire et encore une belle ambiance dans cette photo ! … et ta petite-fille qui marche encore, optimiste et heureuse !

    RépondreSupprimer
  18. Un ballon, rouge comme un soleil couchant, suit gentiment une petite fille marchant dans la nuit.
    Jetant un regard distrait sur la maison bariolée croisée en chemin, l'esprit encore tout occupé par la magie du spectacle auquel elle vient d'assister, la petite fille se dirige d'un bon pas vers l'escalier ruisselant de lumière. Quand soudain, elle s'écrie...

    À toi d'écrire la suite, Cergie :)
    Bravo pour cette photo très inspirante.
    (le nom de la rue est assez énigmatique)

    RépondreSupprimer
  19. J'aime bien le com d' ALAIN.
    Au moins ROBINET ne peut pas parler le gromlo du nez !
    Elle a du être bien contente la petite fille.
    Le graffiti attire les yeux mais moi ce serait plus par la lumière.

    RépondreSupprimer
  20. Bien, la lumière derrière les personnages.

    RépondreSupprimer
  21. que voilà une petite fille voyageuse au gré de son ballon

    RépondreSupprimer
  22. je suis comme Serge lama, je n'ai jamais eu de ballon rouge

    RépondreSupprimer
  23. J'aime l'équilibre de cette image et les couleurs différentes d'un endroit à l'autre.

    RépondreSupprimer
  24. On penserait au film de ballon rouge, aussi un petit bijou. J'aime le titre du spectacle. La vie des clowns doit etre difficile sans nez ... ainsi qu'a nous !!! On pense cela surtout pendant la saison des rhumes. ;-) bizz

    RépondreSupprimer
  25. Avant de fermer l'ordi je passe te dire bonsoir
    J'espère que tu vas bien LUCIE!!

    RépondreSupprimer
  26. J'adore regarder des endroits que je connais vus avec le regard d'un ou d'une autre. Une vision très poétique tu as...

    RépondreSupprimer
  27. J'adore regarder des endroits que je connais vus avec le regard d'un ou d'une autre. Une vision très poétique tu as...

    RépondreSupprimer

Licence Creative Commons
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Creative Commons Licence 3.0 France - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes Conditions.

Archives