vendredi 20 novembre 2015

La Halle - the Hall

Vitry-le-François (Marne), place de la Halle, le 04.10.2015 à 16H52
  • Histoire et patrimoine >
  • "Nommée autrefois "Vitry-en-Perthois", cette ancienne place forte fut démantelée à la fin du XVIe siècle, à la suite de sa destruction totale par Charles Quint. François 1er fonda Vitry-le-François en 1545, lui donnant son nom et ses armes
    ... le nouveau Vitry fut réalisé par l'architecte-ingénieur italien Girolamo Marini.
    ...Cette nouvelle cité va se nommer Vitry-le-François. Elle se présente sous la forme d'un carré de 612 mètres de coté, toutes les rues sont rectilignes et se coupent à angle droit... Une halte, dont la charpente de châtaigner était remarquable, est édifiée en 1546 (détruite en 1940)...
    ... Au cours de la seconde guerre mondiale, la ville fut rasée à 90%. Ville neuve, entièrement reconstruite, Vitry-le-François poursuit toujours son développement...
    ... Dès les années cinquante, le carré de François 1er, la Halle (1952), la sous-préfecture (1953), le collège (1959), l'Hôtel de Ville (1962) sont reconstruit(e)s. La forme en carré de l'ancienne ville est heureusement conservée..."
  • Rénovation de la Halle >
  • "La halle du marché est l'un des bâtiments emblématiques de la cité rose. Initialement en bois, elle avait été reconstruite en béton dans les années 50. Repeinte en 1991, la structure profite aujourd'hui d'une véritable cure de jouvence."



Un béton de qualité, un travail de coffrage méticuleux et voilà un bel ouvrage catalogué "petit patrimoine" qui fait la fierté des Vitryats et l'admiration des voyageurs de passage...

[ "Le monde de l'art n'est pas celui de l'immortalité, c'est celui de la métamorphose" (André Malraux, Antimémoires) ]

29 commentaires:

  1. Coucou Lucie.
    En premier merci de rectifier mes erreurs, (correction faite). La prochaine fois je sortirais le "Le guide Ornitho" !
    Bisous, bisous, ♥ ☼

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. D'autant que tu suis la Bible d'habitude
      ;-)

      Supprimer
  2. "Vitry-le-François " La aussi j'ignorais tout de ses origines, de la à s'imaginer que c'est le Pape qui est donné son nom (Je blague)..
    C'était un de mes lieux de passage à l’époque ou nous vivions en r p et que nous partions en vacances ver l'Est.
    J'avais à une époque de la famille qui vivait à Vitry, j'ai trouvé cela en faisant des recherches généalogique.
    Très bon weekend A+ ☺ ☼ ♥

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est pratique pour s'arrêter pour une pause, c'est à mi-chemin vers les Vosges. Petite ville plein de cachet et en plus pour la traverser c'est tout droit (si on évite la voie de contournement)

      Supprimer
  3. Bon pour ta question sur les moines voici un lien :
    http://www.limousin-medieval.com/#!benevent-labbaye/cjio
    Sur une plaquette éditée en 2001 (40 pages j'ignore s'il est toujours possible de se la procurer ?) il est dit que les documents sont rare et leur authenticité contestable !!!!
    A + ♥ ☼

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Daniel. Tu ne sais pas si on peut faire des retraites à l'abbaye ?
      :-)

      Supprimer
  4. Pardonne-moi de trouver cette halle infiniment moche (à part peut-être le plafond).
    Si elle est aussi grise à l'extérieur qu'à l'intérieur, elle ne doit pas respirer la joie de vivre (sauf les jours de marchés qui colorent l'espace).

    J'aime bien les vieilles halles comme celles de Plouescat ici dans le Finistère nord ou celles de Questembert dans le Morbihan. A Chartres elles sont de style Baltard.

    Bonne journée Lucie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On ne peut dire, c'est vrai, qu'elle est basse du front. Elle a une belle portée. J'aime moi tout ce qui n'est pas forcément "beau" comme on dirait mignon, tout ce qui a une vraie personnalité et qui montre un savoir-faire. Je ne suis pas sûre qu'on saurait de nos jours refaire un tel ouvrage

      Supprimer
    2. Ma petite chérie, mais si, j'admire le travail et le savoir faire qu'il a fallu pour construire cette halle : je suis une fille issue de générations de mecs du BTP...
      Je comprends aussi que les habitants de Vitry l'aiment et j'habiterais Vitry, probablement que je l'aimerais aussi. Et tu l'as aussi bien défendue que tu pouvais le faire (j'ai ouvert tous les liens et pas seulement les tiens).

      Le plafond est effectivement impressionnant sur le lien envoyé par Tillia (même si elle n'a pas trouvé le nom de l'architecte !).

      Je suis certainement horriblement classique dans mes goûts architecturaux et puis je n'aime pas trop le béton quand il n'y a que lui et qu'il s'offre aux regards, comme ça.

      Le fait que la ville de Vitry ait payé par deux fois un lourd tribu à la folie humaine influence aussi l'admiration qu'on peut avoir pour elle.

      La prochaine fois que je pars en vacances : je vais la visiter !

      Douceur pour toi...

      Supprimer
  5. Moi j'aime tout ce qui est vie alors je prends... on trouve toujours un charme quelque part au béton lorsqu'on lui permet de veillir sans taches.
    Et toujours mon admiration pour tes photos "ombres et lumières".

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y a béton et béton... Ceci dit, nos voisin ont collé sur leur "bateau" (accès garage) en béton balayé du carrelage. Leur revêtement est fichu, c'est moche et chez moi qui n'ai rien fait c'est toujours aussi net
      C'est vrai la photo est sombre, il faisait beau dehors, difficile de gérer les contrastes mais j'ai bien aimé les trois personnages "cadeaux"... et une fois encore la structure en diagonale, plus les horizontales et les verticales...

      Supprimer
    2. Comme je suis contente d'être revenue, en fait il n'y a qu'une partie de l'image qui s'était ouverte et je n'avais pas vue la voûte en gaufrette; comme c'est beau. Voilà je ne prends pas j'adopte.
      Nous en sommes encore à nous demander ce que nous allons appliquer à notre couloir béton qui court autour de la maison, nous avions pensé que celui-ci serait lisse mais après l'ouvrage il s'est révélé très inégal et laid...

      Supprimer
  6. Rien à reprocher au style architectural de cette halle, dont l'extérieur s'intègre parfaitement parmi les constructions alentour de la place.
    Quant à sa charpente métallique, si là non plus je ne trouve rien à redire sur le style (qui rappelle vaguement celui des halles de type Baltard) par contre, sa couleur grise n'est pas du plus bel effet. Un bleu, ou un vert, aurait été plus heureux il me semble.

    Tu sais combien je m'intéresse à l'architecture, alors merci pour ce sujet des plus intéressants, qui m'a permis de découvrir la superbe Halle d'Aix-en-Othe classée parmi les plus beaux marchés de France.

    RépondreSupprimer
  7. De belles proportions.
    Il est vrai que le manque de lumière ne valorise pas ce monument.

    Habitant une ville emblématique pour l'architecture de la Reconstruction , je ne vais pas te contredire au sujet du béton.
    Au cours d'une visite du Patrimoine un architecte du C A U E nous a expliqué que c'était l'entretien et la rénovation du béton qui posaient problème plus que le matériau en lui-même.

    RépondreSupprimer
  8. Un doute me prend, au sujet de la charpente...
    Est-elle bien métallique ?

    RépondreSupprimer
  9. Felix culpa ! faute heureuse, mon erreur au sujet du matériau de la charpente m'a permis de faite deux belles trouvailles. Pour cette charpente, il s'agit donc bien d'alvéoles de béton, dont j'ai un peu de mal à imaginer la réalisation. C'est en voulant en avoir le cœur net que j'en ai trouvé confirmation avec cette belle carte postale. En cours de route, j'ai également découvert des vues de la halle d'origine avec ses beaux piliers en châtaignier.

    Belle fin de semaine, Cergie, malgré la pluie

    RépondreSupprimer
  10. il ne manque plus que quelques commerçants

    RépondreSupprimer
  11. moi aussi je la trouve très impersonnelle, froide et pour tout dire "moche". Pour rajouter au commentaire de Mine Derrien il y a les halles du Faouët, de Quimper et de Rennes , les lices et les halles centrales où on a envie de rentrer là on dirait un garage vide!

    RépondreSupprimer
  12. On dirait du noir et blanc et pourtant non. J'aime les "lucarnes" qui animent le haut de l'image, toutes ces nuances de gris et de teintes sourdes, le foisonnement des lignes et la présence humaine qui anime encore une fois et donne du mystère à la scène.

    RépondreSupprimer
  13. Suis complètement de l'avis de MM, surtout qu'avant de lire son commentaire je suis allée sur le second lien du second com de Tilia (notre documentaliste), et du coup, je préfère les halles anciennes.
    Ici nous avions de vieilles halles ; au lieu de les restaurer, on les a abattues et plus tard on les a remplacées par un champignon moche en béton. Depuis il n'existe plus et maintenant le marché se tient dans une avenue de la ville vu qu'il n'y a plus de place sur la grand place suite au travaux de m... que l'ancien maire a fait faire. Bises

    RépondreSupprimer
  14. la chatte gourmande21/11/15 18:57

    Un beau pliage avec des gaufrettes…miam

    RépondreSupprimer
  15. Les halles.... un lieu de vie, un lieu qui me plait...

    RépondreSupprimer
  16. Très intéressant ce rappel historique et bravo pour ton image soignée.

    RépondreSupprimer
  17. Curieux moi j'aime bien. Il faut également le voir noir de monde et entendre le bourdonnement... je préfère ne pas cliquer sur les liens des commentaires.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Thérèse, je voulais justement passer chez toi pour te faire partager ce que j'ai découvert en étudiant plus à fond l'histoire de cette ville
      C'est à propos de la reconstruction alors je vais en profiter pour grouper ici l'ensemble des commentaires que j'ai faits sur ton blog, cela m'évitera de faire un message (et pourtant cela en vaudrait la peine). Tout d'abord :
      :
      "Vitry-le-François est surnommée la « cité rose ». Cette appellation provient des pavés de couleurs rose ou rouge utilisés pour les trottoirs et les espaces publics. Ce surnom a fait de Toulouse, la « ville rose », la marraine de guerre de Vitry-le-François." <

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Vitry-le-Fran%C3%A7ois#Toponymie

      Supprimer
    2. (Les villes "marraines de guerre" qui avaient été épargnées aidaient celles qui avaient souffert. Toulouse a joué ce rôle pour Vitry le François, et ce sont peut-être des deniers toulousains qui ont aidé à reconstruire la Halle en 1952)

      Supprimer
    3. Sur un lien que donne Tilia j'ai découvert, avec une photo : ""Ne dirait-on pas les belles nervures d'une feuille végétale immense ?"
      Je trouvais en effet que cette voûte était "organique" et avait des airs de lamelles de champignon

      Sur un autre, de Tilia encore :
      "Les HALLES dont la charpente est réalisée en bois de châtaignier, car les araignées n'y fixent pas leurs toiles sont construites dès 1546. De dimensions importantes (68m x 21m) elles sont supportées par 68 poteaux de 0.40m x 0.45m de côté. Malheureusement, cet ouvrage remarquable a été incendié en 1940. Il sera reconstruit en béton armé dès 1952."

      Supprimer
    4. Outre qu'elle a été détruite par Charles Quint puis rebâtie par François 1er, son histoire durant les deux guerres mondiales est édifiante
      Ce lien Wiki est pour l'honnêteté de situer les sources >

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Vitry-le-Fran%C3%A7ois#La_Premi.C3.A8re_Guerre_mondiale
      La 2ème guerre est à la suite de la 1ère...

      C'est près de Vitry qu'a été lancée la première bataille de la Marne...
      La ville a été décorée de la croix de guerre

      Supprimer
    5. 2ème guerre mondiale : ville détruite à 80% par l'armée allemande en 1940, le quartier de la halle en feu, les habitants dans des baraquements
      En 1944 ville détruite à 93% par les bombardements alliés
      A la libération les résistants locaux procèdent à des exécutions

      2de croix de guerre décernée à la ville en 1949

      Supprimer

Licence Creative Commons
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Creative Commons Licence 3.0 France - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes Conditions.

Archives