vendredi 25 novembre 2016

LE TUNNEL

Saillans (Drôme), le 06.10.2016 à 13H59

Avant de quitter la Drôme, nous voulions acheter de la Clairette de Die à la boutique d'un viticulteur (Raspail) à la périphérie de Saillans. Nous subodorions qu'elle serait fermée à l'heure du déjeuner : nous étions en province. Aussi avons nous décidé d'entrer dans le village pour déjeuner également. J'ai suggéré que nous pourrions essayer la petite crêperie que nous avions déjà repérée. Située près de l'office de tourisme et de l'église, elle est très fréquentée à la saison touristique. Elle était ouverte, quelle chance car nous avons très bien déjeuné (à l'intérieur), pour un coût vraiment raisonnable... "LE TUNNEL" est son nom. Cela m'a fait penser à ce que j'avais lu à propos des restaurants japonais qui sont en pleine expansion à Paris et souvent tenus par des chinois. Leur nom est un bon indicateur de leur authenticité... "Le tunnel" fait référence à l'ouvrage à proximité du restaurant par lequel nous sommes passés pour sortir du village... Le 21 juillet 1944 il a été le lieu d'un combat entre un groupe de résistants et une colonne allemande. N'oublions pas que Saillans est au sud du Vercors...
Le nom du restaurant me semble une belle garantie d'authenticité...

23 commentaires:

  1. Bonjour Cergie
    C'est parfois dans ces petits restaurants dicrets qu'on mange le mieux ..
    Merci à toi
    Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La cuisine est toute petite et il n'y a pas beaucoup de tables à l'intérieur...

      Supprimer
  2. Bonjour Cergie. Je trouve toujours émouvant ces vestiges du temps passé qui perdure à travers les âges. Ce sont des monuments aux morts, des statues et des noms qui rappellent les combats que nos aïeux ont mené pour notre liberté actuelle. Nous n'avons pas cela en Suisse car elle était "neutre" pendant la deuxième guerre mondiale.

    La clairette de Die me fait sourire. Il était une tradition une fois, lorsque j'invitais des amis à prendre l'apéro chez moi, à boire en fin d'apéro une bouteille de clairette. Nous partions ensuite joyeux retrouver le restaurant que nous avions réservé pour la suite de la soirée. Il nous arrivait d'écouter aussi du Jacques Brel et nous chantions les refrains en trinquant. De beaux souvenirs qui restent alors que cette époque est révolue.

    Quant à la petite crêperie, elle a une façade qui invite à y entrer et à déguster une bonne crêpe avant de reprendre la route. J'aime mieux m'arrêter dans ce genre de petits troquets typiques que dans des chaînes de malbouffe rapides.
    Je te souhaite une belle journée ainsi qu'une belle fin de semaine. A bientôt!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La prochaine fois que tu viens à Paris, on remplacera le champagne par la clairette et c'est moi qui amènerai la bouteille. Il ne faut pas croire que ce vin de pays est anodin, il met en joie si on en abuse !

      Supprimer
  3. Tu rajouteras les "s" qui manquent... J'ai la fâcheuse tendance à écrire trop vite mes commentaires et à ne les relire que lorsqu'ils sont publiés. Becs!

    RépondreSupprimer
  4. Coucou Lucie.
    Nous sommes souvent déçu par les restaurants!
    Cette année dans le limousin deux nous ont donné satisfaction, un troisième nous a profondément déçu malgré les éloges qui nous avaient étaient faites!!!
    Bises passe un bon weekend, A + ☼

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ben moi pareil, je suis toujour déçue pas le tagine ou le couscous ou la choucroute en restaurant même renommé. J'aime mieux ceux que je cuisine : plus mijotés

      Supprimer
  5. La façade claire et joyeuse de cette crêperie -malgré les heures sombres liées à son nom-
    incite à déguster de la Clairette.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as raison, c'est ce que j'ai bu d'ailleurs (servie en flûte) et non du cidre

      Supprimer
  6. Je me demandais "pourquoi ce titre" connaissant ta manière de nous lntriguer, voire nous égarer, et pourquoi ce nom.
    Gage d'authenticité, certes!
    Rien de mièvre ou de frelaté.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et savais tu que "tunnel" vient de l'anglais où "tunnel" est lui même dérivé du français ?
      "Le terme « tunnel » est apparu tardivement dans la langue française, emprunté à l'anglais « tunnel » qui dériverait lui-même du français « tonnelle » évoquant la forme du tonneau. Ce mot apparaît après la construction du tunnel sous la Tamise construit par Marc Isambart Brunel. Le mot anglais a été ensuite repris par Marc Seguin au moment de la construction de la ligne de chemin de fer Saint-Étienne-Lyon, de préférence au terme officiel de "souterrain" qui a été conservé par VNF pour les canaux." > Wikipédia

      Supprimer
    2. Tonneau//tonnelle//tunnel :
      le rapprochement me plaît, surtout appliqué à cette sympathique crêperie!

      Supprimer
  7. Coucou
    Juste pour repondre a ta question sur mon article du jour ..trouveras la Pieta de Michel -Ange ici
    http://www.dinclo56.com/2016/11/le-vatican.html
    Difficile de la rater , mais il y avait tellement monde que je n'ai pas pu vraiment la prendre de plus belle façon .
    Tu peux retirer ce commentaire qui ne concerne en rien ton article du jour ..
    Merci
    Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci d'être repassée, Claudine.
      Je me garde d'effacer ton commentaire, il servira de lien vers la Pietà de Michel-Ange

      Supprimer
  8. Merci pour toutes ces bonnes recommandations, si je passais par là un jour, (on sait jamais) j'y ferai halte bien entendu.

    RépondreSupprimer
  9. Une façade qui invite à un arrêt repas, très certainement. Le nom, intriguant, n'a plus de secret pour nous grâce à tes judicieuses observations suivies de détails historiques.
    Côté restauration, même observation de notre côté même si nous habitons Toulouse, nous partons de temps en temps en vadrouille pour essayer de découvrir l'endroit qui répondra à nos envies mais souvent nous en revenons, pas déçus, mais sur notre faim d'un repas plus goûtu.

    RépondreSupprimer
  10. Quel endroit charmant, j'adorais y prendre un repas ou simplement un petit café :)

    Bisous

    Manon

    RépondreSupprimer
  11. cha mallow25/11/16 18:08

    En plus ils font crêperie!!!
    Voila qui me donne faim

    RépondreSupprimer
  12. De prime abord, voilà une photo qui m'incite à franchir le seuil de cette crêperie, bien que les crêpes soient ici un peu trop loin de leurs régions d'origine (comme pour les restaurant asiatiques, sans doute un effet de la mondialisation ;-))
    J'espère que le décor de la salle (éclairage et ameublement) est dans le style ancien ou campagnard, car je déteste le moderne et je n'irais sûrement pas m'installer à l'une des tables en bordure de route, pas envie de respirer des gaz d'échappement en mangeant !
    Ce qui me séduit dans la photo : la glycine, la lanterne, le nom assez insolite du restaurant.
    En France, il existe un autre restaurant "Le tunnel". Il se trouve à Lezignan-Corbieres, dans les locaux de Fly Zone et le tunnel en question est... vertical !
    La configuration à clairevoie du "tunnel" de Saillans lui retire l'attrait toujours un peu mystérieux qu'exercent généralement les tunnels fermés tout le long de leur parcours. Les claustrophobes doivent l'apprécier.. et les moutons aussi :-)

    RépondreSupprimer
  13. Les crepes ? Ca me parle aussi ! Quelle charmante facade pour cette creperie, surtout la plante qui grimpe, grimpe, grimpe et fait un petit coup d'oeil par la fenetre ! A ce moment-ci, elle s'est peut-etre disparue pour l'hiver ... dommage. Mais, avec l'hiver on a beaucoup de belles choses aussi surtout si la lettre a Pere Noel etait bien fait !! ;) Bises, chere Lucie.

    RépondreSupprimer
  14. Boa tarde, não tenho minimamente preferência por restaurantes (comida) chineses ou japoneses, prefiro a comida mediterrânica que é saudável, saborosa e faz parte da minha cultura, o restaurante que mostra é do tipo que mantém a teimosia de se manter aberto para cozinhar conforme a sua cultura, para comer e saborear os bons sabores, não é necessário o luxe, o importante é a higiene e o bom cozinhar.
    Boa semana,
    AG

    RépondreSupprimer
  15. Récit bien sympathique et adresse à retenir!

    RépondreSupprimer

Licence Creative Commons
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Creative Commons Licence 3.0 France - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes Conditions.

Archives