lundi 12 juin 2017

Un Jardin sauvage - A wild Garden

Prises dans le Rhône, le 12.05.2017 à 17H01 et 17H47

La prairie pentue sous la maison des petites-filles n'est toujours pas un jardin. Depuis qu'il n'y a plus de chèvres (ICI et vues d'ensemble avec la cabane) c'est heureusement le cantonnier du village qui débroussaille la bande de terrain qui leur était dévolue en même temps que le lopin qui la jouxte plus bas et qui appartient à la commune... Cela ne résout pas le problème, au niveau de la maison, des graminées, boutons d'or, et autres plantes pourvues d'akènes à aigrettes comme les pissenlits que nulle dent gourmande ne menace ; ce qui n'est guère gênant en soi si ce n'est dans le petit coin à fraisiers (qui sont des vivaces) et à tomates ou courgettes (des annuelles). Alors la grand'mère des petites-filles a désherbé pendant qu'elles étaient à l'école et le grand-père a aidé Mlle A à planter (Mlle A est plus motivée par la culture que la Petite P).
Le magnolia végétait en pot depuis au moins trois ans sur la terrasse à Cergy. Il a été adopté par la petite famille du Rhône...

... à 17H48

Pour le moment, la petite-fille est plus grande que l'arbuste...

Lorsque la Princesse Sturdza a commencé son vaste et merveilleux jardin Le Vasterival en Normandie, elle a tout d'abord planté les arbres dans les taillis là où elle avait prévu qu'ils soient. Elle les a laissé se débrouiller, forcir jusqu'à ce que le parc les gagne les uns après les autres. (Elle nous l'a raconté lorsqu'elle nous a servi de guide : le jardin est trop fragile pour se visiter librement)


16 commentaires:


  1. Encore de charmantes images de petites mains à l'oeuvre, planter ensemble, découvrir et apprendre, quoi de plus magique dans la vie?
    Est-ce le nom du village qui à guidé tes pas vers le jardin de Vasterival? Encore une grande dame et un grand "jardin" à découvrir.
    P.S Ta moitié serait-elle gasconne par hasard? ;-)

    Trois questions, sans le vouloir...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les petites mains ne sont pas toujours patientes, Thérèse, mais elles apprennent à le devenir et elles sont contentes de participer et d'être valorisées
      Le jardin Le Vasterival est le premier que mon mari m'a conviée à visiter avec son association, c'était juste avant que je ne bloggue et ne fasse de photos. J'ai été éblouie et l'ai visité tout à coté de sa créatrice en buvant ses paroles
      Gasconne ma moitié ? Je vois ce que tu veux dire... Notre petit-fils dit que son grand-père a trois moustaches dont une en dessous de la bouche

      Supprimer
  2. Coucou Lucie.
    Retour aux champs...🐏 🐑
    Je vois que Dartagnan a troqué sa rapière pour une bêche !!! lol 🌳
    Bises, Bonne semaine, A + 🍻

    RépondreSupprimer
  3. Pour la sculpture, voici le lien:
    https://artbynovelli.wordpress.com/

    RépondreSupprimer
  4. Que voilà une belle collaboration et de beaux souvenirs pour Melle A ! Son arbre va grandir et fleurir. Et sa vue sera toujours associée à cette affectueuse transmission.

    RépondreSupprimer
  5. Je suis retournée vers tes liens, comme le temps passe :-)
    Un terrain en pente n'est pas de tout repos mais quel paysage fantastique à chaque coup d'oeil pour la fenêtre.

    RépondreSupprimer
  6. Je n'avais jamais entendu parler du Vasterival: merci pour cette découverte.

    C'est très beau, cette initiation au jardinage dont peuvent profiter les deux petites blondinettes.( mais elles me semblent moins blondes qu'il y a un ou deux ans)

    RépondreSupprimer
  7. Coucou Cergie. Tout d'abord, j'ai souri à l'évocation de D'Artagnan. ;-) Il y a quand même quelque chose!
    Quant aux travaux de plantation, je trouve que c'est une belle idée de convier les enfants à ce genre de choses. Ils se souviendront toujours de ce jour merveilleux où ils ont planté un arbre avec grand-papa. Et l'arbre grandira et donnera de belles fleurs et ce sera toujours un souvenir vivace.
    Et pour ce qui est du jardin que tu nous donnes en lien, c'est absolument magnifique. J'imagine la fierté de celles et ceux qui se consacrent ainsi à la nature. C'est grand et c'est beau, tout simplement. Merci pour ce beau partage en ce lundi. Et bises alpines.

    RépondreSupprimer
  8. Et bien voilà de vaillants travailleurs et le cadre est magnifique!

    RépondreSupprimer
  9. J'aime ta manière élégante de raconter les choses de la vie en famille.
    Magnifique est ton écriture, j'aimerai pouvoir écrire aussi bien que toi.

    RépondreSupprimer
  10. Avec l'aide de Monsieur Rustica, le jardin de la petite demoiselle ne sera que beau.
    Bises

    RépondreSupprimer
  11. Wouah, le grand beau jardin, c'est magnifique !

    RépondreSupprimer
  12. C’est beau de voir cette petite princesse et ce vieil homme voila qui me rappelle ce classique d'Hemingway . Bien vu Lucie !

    RépondreSupprimer
  13. Pas bêcheuse, la jardinière en herbe s'active avec application.
    Attentif, le grand-père veille au grain, toujours prêt à donner un coup de main.

    Comparativement à la petite touche chère à Corot, ici le rouge en larges bandes donne un véritable coup d'éclat à la scène.
    C'est particulièrement vrai pour la dernière photo. Si on remplace le rouge du polo par une autre couleur (du jaune, par exemple) la bêche seule ne crée pas le même effet "pop-up" (je pense t'envoyer mon essai par courriel, dès que j'aurai un moment)

    Bises (très chaleureuses !!!)


    RépondreSupprimer

Licence Creative Commons
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Creative Commons Licence 3.0 France - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes Conditions.

Archives

Suivre par Courriel