jeudi 24 janvier 2019

Transports en Commun - Public Transport

Prise avec mon téléphone mobile, en gare de Cergy-Saint-Christophe (Val d'Oise) le 23.01.2019

Une de mes nièces et sa maman m'ayant proposé que nous déjeunions ensemble à Paris, j'ai suggéré que nous retrouvions à 13 heure (selon leur convenance) à la brasserie le Dalou, place de la Nation commodément desservie pour nous trois. Le TGV de ma belle-soeur a eu du retard. Elle m'a prévenue par SMS. En réalité c'est moi qui ai été le plus de retard. Je suis arrivée la dernière au rendez-vous. Mon RER s'est tout d'abord arrêté en pleine voie sans justification. Puis à quai à Neuville-Université pour un problème électrique et une durée indéterminée qui n'a pas été si longue. Enfin à Nanterre-Préfecture à cause d'un rail. La faible épaisseur de neige n'était sans doute pas à mettre totalement en cause dans ces incidents. Au départ de Cergy-le-Haut, tout le monde était fort gai dans le wagon. L'un dissertait sur la neige qui aurait plutôt dû tomber à Noël. Plus tard, lors du premier arrêt un autre a ri parce qu'il n'avait rien compris des explications au micro, se demandant ce que le conducteur avait bien pu fumer.

Lorsque je suis rentrée à la maison, la coulée verte devenue blanche était parsemée de bonhommes de neige, d'enfants et de parents joyeux. J'ai croisé des pelles à neige, des luges. La plus forte pente étant située en face de notre impasse, c'est là que la plupart des adeptes de la glisse avaient afflué. Cela a été un bien beau mercredi...

9 commentaires:

  1. Malgré le retard, tu as pris ton mal en patience et les gens semblaient heureux de voir cette neige tomber. Si tu avais été prise dans des carambolages sur l'autoroute à cause de la neige, cela n'aurait pas été pareil. Je suis toujours étonnée de voir comment certaines régions ne savent pas traiter les problèmes liés à la neige. Pas plus tard que la semaine dernière, il est tombée entre 50 et 80 cm en une journée + nuit. Quand je suis partie au travail, la voirie était sur pied de guerre et les routes étaient dégagées. Elles n'étaient pas très bonnes mais avec les pneus d'hiver et une conduite adaptée, on s'en sort. Alors quand je vois des régions avec 3 cm qui sont totalement bloquées, cela me fait sourire... :-)

    Bon, comme tu le dis, la neige n'était pas l'unique cause de ton retard. Mais elle aura permis l'éclosion de bonshommes de neige pour le plus grand bonheur des petits et des grands.
    Bises alpines.

    RépondreSupprimer
  2. Combien sympathiques sont cette bonne humeur et ce sens de l'humour!

    RépondreSupprimer
  3. Coucou Lucie.
    La coulée verte rebaptisée la coulé blanche !
    Gare aux avalanches.
    Bises bonne fin de journée, A +

    RépondreSupprimer
  4. En cas de retard l'essentiel c'est de ne pas perdre son sens de l'humour et sa bonne humeur ..
    Ce devait etre vraiment très sympa de voir bonhommes de neige, luges, avec des rires d'enfants !
    Bises et bonne soirée

    RépondreSupprimer
  5. Encore une photo du quotidien qui sait mettre en scène l'attente, le suspense, le mystère ...
    Bien différente de l'atmosphère rieuse du texte, du moinsAPRES ce PASSAGE: "Mon RER s'est tout d'abord arrêté en pleine voie sans justification. Puis à quai à Neuville-Université pour un problème électrique et une durée indéterminée qui n'a pas été si longue. Enfin à Nanterre-Préfecture à cause d'un rail. "

    RépondreSupprimer
  6. JOLIMENT ECRIT, tout le monde a déjà tout dit alors BISES CERGIE

    RépondreSupprimer
  7. Qu'il est agréable de croiser quelqu'un (je devrais plutôt parler de lire quelqu'un) qui écrit sur une belle journée passée.
    En effet c'est assez désespérant ici dans notre ville de Toulouse... que des grognements de parts et d'autres et remonter le moral de certains n'est pas toujours tâche facile. Ceci me stimule le moral qui est bon mais un petit plus fait toujours du bien.

    RépondreSupprimer
  8. C'est bien connu tout se dégrade dans ce pays sans parler du temps qui suit les saisons.
    La SNCF n'est plus ce qu'elle était. Rappelle toi, la première fois que je suis venue à Paris 1 demie heure de retard.
    Heureusement j'avais passé un SMS l'une d'entre vous (Catherine) je pense Vous m'attendiez avec Carole au bout du quai.
    J'espère que le repas était bon.
    Bises

    RépondreSupprimer
  9. Ta description de la coulée devenue blanche avec les cris joyeux des enfants m'a rappelé des souvenirs d'enfance, bien lointains. Faire de la luge je n'oserais plus. Quand on est grand-mère il est plus sage de regarder la neige tomber tranquillement, au chaud. :-)

    RépondreSupprimer

Licence Creative Commons
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Creative Commons Licence 3.0 France - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes Conditions.

Archives

Suivre par Courriel