lundi 14 janvier 2019

la couleur de mes rêves - the Color of my Dreams

1947 - Femmes et oiseau dans la nuit, New York, Calder foundation
Prise avec mon téléphone portable le vendredi 11.01.2019 matin, au Grand Palais (Paris 8ème)


Vendredi dernier, j'étais à la rétrospective "Miró la couleur de mes rêves" au Grand Palais. Il m'est venu l'envie de prendre une photo avec mon téléphone portable pour l'envoyer par le biais de WhatsApp à notre groupe famille, accompagnée du titre de l'oeuvre et de la question : "où suis-je ?". Mon fils aîné a répondu aussitôt, suggérant que nous déjeunions ensemble (il travaille dans le quartier). Cela tombait très bien car je n'avais proposé à personne de m'accompagner. J'aime beaucoup aller à mon rythme ; manger ensuite quelque part en tête à tête avec moi-même ne me dérange pas. Mais passer un petit moment avec son fils ne se refuse pas. J'avais choisi cette oeuvre en référence à la nuit car il m'a offert pour Noël "Peindre la nuit" le catalogue de l'EXPOSITION qui se déroule jusqu'au 15 avril 2019 au Centre Pompidou-Metz. Il a toujours des bonnes idées pour moi, son arrière-pensée étant que je pourrais aller à Metz voir l'exposition et profiter de l'occasion pour visiter une nièce qui réside là-bas... "Hum", ai-je rétorqué, "il y a aussi plein d'expos à voir à Paris"...
Je ne vais pas commenter les oeuvres ce n'est pas de ma compétence. J'ai simplement remarqué les pastilles noires récurentes posées comme des ponctuations ou des centres de gravité. La représentation des étoiles que l'on retrouve d'une toile à l'autre...

1927 - Peinture (Le cheval de cirque)
La photo ci-dessus et les trois suivantes ont été prises avec mon APN


... la qualité des fonds très nuancés, de vrais lavis...

1939 - Le Vol de l'Oiseau sur la Plaine II

... Pas de signature au recto, mais dans un film projeté j'ai vu le dos des toiles barré en gros : "Miró"...

1940 - Femme et Oiseaux

... Les oeuvres souvent n'ont pas de titre. Dans le film, le Maître explique qu'ils ne lui viennent qu'après. Les même mots reviennent : "étoile", "femme", "oiseau", les même titres...

1967 - Monsieur et Madame ainsi que 1967 - Femme et Oiseau

Miró était aussi sculpteur... Madame = un oeuf ! J'ai aimé cet humour.





20 commentaires:

  1. Coucou Lucie.
    Un instant j'ai cru que c’était d'une expo sur "Les Shadoks".
    Avec la voie du regretté "Claude Piéplu".
    J'ai beau pomper, pomper... La fibre de l'artiste ne m’éclaire pas!
    Bises.
    Très bonne semaine, A +

    RépondreSupprimer
  2. Coucou ma belle. Tout d'abord, je te souhaite une très belle année 2019 avec la santé et plein de belles choses. Je n'ai jamais vu de rétrospective entièrement consacrée à Miro mais son œuvre déjantée me plaît beaucoup, surtout de par les couleurs et ces formes étranges qui semblent venues de nulle part.
    Bravo pour la mise en scène de tes photos. En tant que photographe, il est toujours intéressant de saisir les visiteurs en train de contempler les œuvres. Les œuvres parlent et le visiteur écoute. Bravo surtout pour la dernière photo avec cette ombre qui fait partie presque du tableau. Bises alpines ma belle et belle semaine.

    RépondreSupprimer
  3. J'ai d'abord cru, en voyant le titre, que tes rêves nocturnes s'apparentent aux toiles de Miro. Je me suis dit : quelle chance ! :-)

    Les couleurs, les formes dansantes des toiles de Miro provoquent en moi une jubilation enfantine.
    Tes photos sont belles !
    Coup de coeur tout particulier pour l'avant-dernière ou le noir omniprésent contraste à merveille avec les rouges dansants du tableau. (Un vrai Cergie, hein ! :-)

    RépondreSupprimer
  4. J'ai beaucoup aimé la vidéo qui permet de comprendre un peu mieux la trajectoire de l'artiste.

    RépondreSupprimer
  5. "J'aime beaucoup aller à mon rythme ; manger ensuite quelque part en tête à tête avec moi-même ne me dérange pas. Mais passer un petit moment avec son fils ne se refuse pas."
    Je souscris à ta façon de voir les choses ♥

    RépondreSupprimer
  6. Merveilleuses photos!Et quelle merveilleuse expo ce doit être...

    Tu as bien de la chance (Une chance double)

    Une amie a vu l'expo "Peindre la nuit "à Metz : sublime

    RépondreSupprimer
  7. Tu reconnaîtras la fourche!

    https://photograff.blogspot.com/2013/12/chemins-et-labyrinthes-33.html

    RépondreSupprimer
  8. Indubitablement une très belle exposition et ta présentation en rend parfaitement compte.
    Ce que je préfère dans l’œuvre de Miró, ce sont les peintures de sa période figurative, que certains qualifieraient de "naïve" (rapport à son détaillisme réaliste) mais que je trouve infiniment poétique.
    Par exemple, les trois scènes rurales (vues dans la vidéo que tu as mise en lien et à revoir dans cette page) soit "Le Potager à l'âne" "Mont-Roig" et "La Ferme" qui représente à droite le poulailler, dont le bâti a été éliminé (comme précisé dans la vidéo de la Fondation Miró) afin d'en énumérer minutieusement le contenu.

    RépondreSupprimer
  9. "Les œuvres souvent n'ont pas de titre" dis-tu. Pour ma part je trouve que c'est bien mieux ainsi.
    Certains titres n'apportent rien au tableau et semblent même en contradiction avec l'évidence. Je veux parler de la peinture de 1939 baptisée "Le Vol de l'Oiseau sur la Plaine II". Ce que je vois là ce n'est pas la campagne mais au contraire un intérieur, avec un enfant au berceau reposant au pied d'un lampadaire, la forme de droite coiffée de rose pouvant être sa mère occupée à coudre un tissu noir...

    RépondreSupprimer
  10. "Femme et Oiseaux" de 1940 me plaît beaucoup. La femme y est mieux représentée que dans d'autres peintures et les spirales me font penser à des clefs de sol, autrement dit au chant des oiseaux.

    Quant au "Carnaval d'arlequin" dont il est question dans la vidéo (en lien) je trouve qu'il y a dans ce tableau un peu de l'esprit foutraque du panneau central du "Jardin des délices", transposé avec des jouets enfantins en lieu et place des jeux un tantinet érotiques auxquels se livrent les jeunes gens de Bosch...

    RépondreSupprimer
  11. Je ne suis pas du tout fan de ce peintre, trop moderne pour moi peut-être mais j'aime tes compos photo. Bonne journée Lucie

    RépondreSupprimer
  12. Les codes captcha Blogspot c'est infernal. J'ai plein d'amis qui ont un site sur cette plateforme et qui n'ont pas ce code presque illisible, où l'on doit s'y reprendre un grand nombre de fois pour cocher les bonnes cases avant de pouvoir valider. C'est très pénible

    RépondreSupprimer
  13. Des toiles très originales ,, je comprends qu'on soit partagé sur cette forme d'art
    Moi j'aime !
    Merci pour les explications
    Bises

    RépondreSupprimer
  14. Bonjour, je n'aime pas tout, un peu comme pour Picasso; au départ je voulais y aller, mais il faut faire des choix, du coup je me réserve pour d'utres expositions; je te souhaite une bonne soirée, bisous

    RépondreSupprimer
  15. Bravo, c'est fou ce que l'on peut faire et reproduire avec un bon téléphone désormais. Tu nous en fais magistralement profiter en l'occurence.
    Merci et félicitations pour ce petit reportage sans prétentions.

    RépondreSupprimer
  16. MERCI POUR CETTE BELLE DECOUVERTE BISES CERGIE

    RépondreSupprimer
  17. Miró "la couleur de mes rêves" au Grand Palais voila une bien riche exposition, Lucie ! Merci pour les précisions et la visite ! Les photos sont fort réussies et très parlantes.

    RépondreSupprimer
  18. Les cadres de couleur noire, même surchargés (comme celui de l'avant-dernière photo) font bien ressortir ses couleurs .
    Vidéo intéressante.

    RépondreSupprimer
  19. Que puis-je dire ? A part que je n'aime pas du tout.
    Je préfère et de loin ton beau coq. Au moins lui ressemble à un coq avec ses jolies couleurs.
    Belle journée !

    RépondreSupprimer
  20. Un véritable régal ton reportage à l'issue de cette rétrospective "Miró la couleur de mes rêves" au Grand Palais. Bravo Lucie , c'est un bonheur à mirer !

    RépondreSupprimer

Licence Creative Commons
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Creative Commons Licence 3.0 France - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes Conditions.

Archives

Suivre par Courriel