vendredi 14 février 2020

La Salve - the Salvo

Rome (Italie), le 06.02.2020 à 12h02

Avant de traverser le Tibre et de prendre la photo publiée sur le message précédent, je me suis arrêtée pour le quadrige qui domine le Palais de Justice. L'oeuvre n'est pas si ancienne (1926). Le bâtiment non plus (1910). Il est plus récent que le palais Bourbon à Paris (1728) mais fait comme lui face en majesté à un pont.
La salve pétaradante des motocyclistes démarrant au feu rouge a été un cadeau.

26 commentaires:

  1. Coucou Lucie.
    Merci de partager avec nous ses magnifiques découvertes.
    Bises.
    Très bon weekend, A +

    RépondreSupprimer
  2. Coucou. Ce qui m'a frappé l’œil immédiatement sur ta photo, ce sont les couleurs pétaradantes des panneaux de circulation, rouge et bleu. :-) Il fut un temps où je n'aimais pas trop photographier la rue car je trouvais toujours des éléments perturbateurs sur mes photos (comme les panneaux de circulation, ou les voitures parquées sur le fameux monument dont on veut tirer le portrait) mais finalement, c'est ainsi la rue. C'est un ensemble qu'il faut saisir entièrement pour s'imprégner de l'atmosphère de l'endroit. Ici, ce sont les Vespas qui donnent la couleur locale. Bises alpines et belle fin de semaine. Ici, la neige est tombée durant la nuit et mes oiseaux se battent dans la mangeoire. Le printemps n'est pas encore pour demain.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aurais aimé que les motocyclettes se détachent mieux mais déjà il sont dans le soleil à la limite de l'ombre c'est déjà ça
      La neige (qui tombe sur Rome tous les 20 ans seulement) est championne pour masquer et mettre en valeur à la fois

      Supprimer
  3. Le char n'a aucune chance face aux motocyclistes... sauf celui de dominer la scène et le Tibre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le char est assez statique... La salve a duré plus longtemps mais elle ne s'est pas reproduite de façon aussi spectaculaire le temps que je suis restée

      Supprimer
  4. joliiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii coucou bon Week-end bises itou

    RépondreSupprimer
  5. Tu transformes une salve pétaradante en salve d'honneur: quelle vision poétique, épique, dirais-je !

    RépondreSupprimer
  6. Bonjour, je ne connais pas, je pense que j'ai aperçu le quadrige depuis un point de vue, depuis la piazza del Popolo ? il faudrait que je regarde mes photos; je te souhaite un bon week end, bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Depuis la terrasse du Pincio alors ? On voit le dôme de la basilique St Pierre depuis là haut

      Supprimer
  7. Quel contraste entre cette photo et celle du billet précédent ! Ni eau, ni verdure ici, sauf un très beau platane (dans son plus simple appareil, vu la saison) que j'ai plaisir à regarder car il est en tout point semblable à ceux de ma ville natale.

    Outre sa beauté, le quadrige a pour moi un gros avantage sur le peloton de motocyclistes : il ne fait aucun bruit assourdissant et il ne pollue pas l'atmosphère avec des gaz toxiques pour ceux qui les respirent (les gaz d'échappement des moteurs deux temps étant les pires).

    Joyeux anniversaire ! Cergie (grosses bises pour l'occasion)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci de tes voeux, Tilia ! Je prends les bises avec plaisir
      Le quadrige m'a inspiré car il m'a rappelé ceux de Paris, ainsi que celui de la porte de Brandebourg à Berlin. Il y en a deux sur le monument à Victor-Emmanuel II de la Piazza Venezia

      Supprimer
  8. Le bégaiement du panneau sens interdit est amusant ;-)
    En mai 2018 il n'y en avait qu'un seul..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai pas fait attention au mobilier urbain en prenant la photo mais je l'ai trouvé bienvenu en la regardant. Les deux sens interdits sont peut-être nécessaires pour être vus et respectés ? J'aime bien aussi la flèche lumineuse rouge qui répond à celle bleue sur le panneau

      Supprimer
  9. Je reviens demain, Lucie. Juste te dire merci pour ton commentaire et te souhaiter Bon Anniversaire ♥♥

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci d être passée puis repassée Fifi !

      Supprimer
  10. Tu dis que la circulation pétarade de tous les côtés, ce bâtiment mérite donc bien son nom de "Salve". Ce n'est pas le genre d'architecture que je préfère mais c'est aussi Rome. Bisous Lucie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est vrai que ce bâtiment n'est pas très pittoresque mais comme tu le dis, c'est cela aussi Rome

      Supprimer
  11. bravo et bonne fin de Week-end

    RépondreSupprimer
  12. L'architecture ne fait pas partie de mes thèmes préférés en photos. Mais on peut leur donner une âme par la présence humaine et comme dit, "La salve pétaradante des motocyclistes démarrant au feu rouge a été un cadeau."
    Les panneaux "sens obligatoire", "sens interdit" en nombre, ajoute un trait d'humour à l'ensemble. Et cette belle courbe au premier plan adoucit encore l'ensemble. On s'est éloigné du quadrige qui domine et qui reste bien seule dans ses hauteurs. :-)
    Bravo Lucie pour la vie qui anime ton image.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Finalement cet endroit n'est pas si dépaysant hormis la meute des motards. Les piétons sur le pont, tournés vers le Vatican, sont rigolos aussi je trouve

      Supprimer
  13. Quatre chevaux de bronze,et quatre motos....pour l'éternité et la fugacité ; ))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as tout à fait raison Chamamy et comme toujours tu vas à l'essentiel !

      Supprimer
  14. Architecture très recherchée, ^belle bâtisse bien travaillée !
    Magnifique sculpture haute !
    Une petite préférence pour la photo précédente.
    Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Difficile de lutter avec la vue précédente !

      Supprimer

Licence Creative Commons
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Creative Commons Licence 3.0 France - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes Conditions.

Archives

Suivre par Courriel