dimanche 30 juillet 2006

LA BRESSE: la Basse des Feignes



Ces fleurs se retrouvent partout dans les Vosges. Ce sont des Epilobium Angustifolium dites laurier de Saint Antoine.
Si je me trompe, Reflex est prié de me corriger.







De la route de crête qui mène à la Basse des Feignes à la Bresse dans les Vosges, la vue est superbe sur la vallée. Nous empruntions cette route par tout temps, souvent sous la neige.
Notre pemière visite dans les Vosges a donc été au bout de cette route pour le gite où nous passions nos week-ends durant notre scolarité: une ancienne ferme louée par le Père Antoine, perdue sur les hauteurs, en bordure de forêt. Nous dormions dans un immense dortoir non chauffé. La solution: mettre une couverture à l'intérieur du duvet. Lavage à l'eau froide, ou plutôt pas de lavage du séjour.
Nous préparions des pots au feu que nous mettions à mijoter sur la cuisinière à bois avant de partir pour une longue promenade dans la neige.
4 heures plus tard, c'était prêt et délicieux.
Le gite a été aménagé aux normes actuelles! Vu nos rhumatismes et notre grand âge, [;-)], ce serait parfait maintenant pour nous !
Almost all weekend as students we were going by a crest road to this old farm in La Bresse (Vosges). Often this road was snow-covered. The view on the valley is always as gorgeous as in our memory.
We were sleeping in a dormitory without any heating. No problem: just put a good blanket inside hot feather made sleeping bag. No hot water too, so often no washing for us ! We were cooking boiled beef with vegetable or cabbage and smoked sausage soup on an old wood stove. Then a long walk in snow during 4 hours and the meal ready and yummy when we came back. Now, the farm is well converted. It sure is more comfortable...

16 commentaires:

  1. Cela ressemble à du laurier de Saint Antoine, en effet.
    On l'appelle aussi Epilobe en épi.
    Trouve sa place en moyenne montagne.
    Parfois confondu avec le lupin, bien que...

    RépondreSupprimer
  2. quelle différence avec la côte d'ivoire!
    j'adore la chaleur, la forêt humide, la mer, malgré les moustiques... (même si c'est pas possible nier que c'est magnifique de voir la neige tomber sur les sapins!-à l'abri du froid bien sûr) les bestioles c'est rien si on peut profiter de journées ensoleillés et un climat doux
    en tout cas, elle est très jolie la montagne!!!

    RépondreSupprimer
  3. The French countryside is beautiful. I never really think of anything outside of French cities, but there it is!

    RépondreSupprimer
  4. Je suis de l'avis de roger, ça ressemble bien à del'Epilobe à feuilles étroites (Epilobium angustifolium). Dans mon "flora" il y a encore trois autres, mais celui-ci est le plus ressemblant.
    À confirmer avec un échantillon ;)

    RépondreSupprimer
  5. ROGER ! , Je suis contente...
    Merci de me conforter. Figure toi que Pat prétendait que c'était une salicaire, après il a dit que ces guides n'étaient pas fiables. Faut lui pardonner: il est breton, pour les fleurs de montagnes il est pas une référence et il a une tête de... cochon !
    :-D
    Tu me verras jamais confondre avec des lupins ! Le lupin a bercé mon enfance, à coté de pivoines, c'est merveilleux. Mais ça ne supporte pas les sols argileux, alors en région parisienne il faut souvent le remplacer.
    mademoiselle p , tu sais, j'aimais la Côte d'Ivoire car j'aime le vert et dans les Vosges j'étais servie. Mais tu dois connaître cela: on n'est jamais tout à fait bien à un endroit car on ne peut être aux deux à la fois...
    san nakji, The British says: France is paradise, but what a pitty there is the French !
    reflex, deux avis valent mieux qu'un. De toute façon, je ne suis pas bonne pour les précisions. Le nom générique suffit amplement à ma cervelle de moineau.

    RépondreSupprimer
  6. Alors, pour compléter / annoter le guide : L'épi du salicaire est un peu plus dense. Ca fait un vrai cône pour le coup.
    Et puis le salicaire est généralement proche des cours d'eau...

    RépondreSupprimer
  7. c'est vrai... j'ai le coeur qui pleure à chaque fois que j'y pense ...

    RépondreSupprimer
  8. D'accord pour les épis,mais les lits.???z'étaient confortables?
    C'est la vraie question!!!

    RépondreSupprimer
  9. It is fun hearing a bit about some of your past. I love history that touches on people I know at some level. And it helps me to get to know them a bit better.

    RépondreSupprimer
  10. what a beautiful house cergie my friend .. what a beautiful view .. the house .. well it gives me the impression .. hmm not impression but feeling of light .. light in the sense of sunlight .. the house is bright right?

    RépondreSupprimer
  11. roger, pour un pas Suisse pas montagnard, tu te débrouilles pas mal. Au moins dis moi, tu n'es pas breton ?
    mademoiselle p, tu pleures mis tu as aimé !
    chateigne, les épis c'est fini: la moisson est terminée.
    tim, I hope you're not disappointed in cergie !
    nabbel, these houses are suitable for snow (sloping roof) and coldest part of the winter (entrance in a passage first).

    RépondreSupprimer
  12. Merci du compliment. Je suis Parisien exilé.

    RépondreSupprimer
  13. Cergie, how would I be disppointed in you with all your sharing via your blog? You add much pleasurable learning to my life.

    RépondreSupprimer
  14. roger, personne n'est parfait. Je suis moi même en exil à Paris !
    :-D
    tim, it's so good to have a reader such as you.

    RépondreSupprimer
  15. La notion de confort évolue avec le temps ! Mais ce sont des bons souvenirs ! Allez savoir si les choses ont vraiment l'importance que nous leur donnons ?

    RépondreSupprimer
  16. Tu sais si bien fixer les souvenirs... je reviens de chez Daniel.

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont modérés afin d'éviter les redoutables captchas

Licence Creative Commons
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Creative Commons Licence 3.0 France - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes Conditions.

Archives

Suivre par Courriel