jeudi 3 avril 2008

Abandon *** Withdrawal

Cergy-St-Christophe, les 12 Colonnes, le 29.03.08 à 16H40


Semaine engourdie
Dais de ouatine grise
Edredon de plumes


Je m'absente quelques jours. Le prochain message de Cergipontin paraitra sans doute en début de semaine prochaine.

A bientôt.

Epinal, le 23.03.08 à 11H45

A week’s lethargy
Greyish quilting canopy
Feather eiderdown


I’ll be away for a few days.

See you soon, probably at the beginning of next week.

29 commentaires:

  1. sur ta première photo, tout est dit et tellement bien dit.
    Cette ombre seule, et les colonnes qui montrent un chemin.

    Dans ta série, colonne c'est la plus belle pour moi.

    Je sais pas pourquoi, mais cela me fait penser a une des dernieres chansons de Bashung
    "....
    Un jour je sourirai moins
    Jusqu'au jour où je ne sourirai plus
    Un jour je parlerai moins
    Jusqu'au jour où je ne parlerai plus
    Un jour je courirai moins
    Jusqu'au jour où je ne courirai plus...."

    RépondreSupprimer
  2. Vraiment Superbe ce Parthenon Cergypontin sous ce beau ciel chargé!!!
    L'homme au chapeau pose pour toi?
    Tu nous laisses avec de belles photos et de beaux mots...
    Nous attendons ton retour.
    A bientot

    RépondreSupprimer
  3. Ah oui, je n'ai rien dit sur ta deuxième photo, c'est parce que j'ai décidé de ne plus parler des photos avec de la neige, par pur jalousie, moi qui n'est eut qu'un seul et unique flocon cet hiver, et pourtant je rêve de faire des photos d'Evry sous la neige, donc je boude les photos neigeuses ;o)
    A bientôt miss cergie

    RépondreSupprimer
  4. Dennis thinks the top photo looks like a serious film where there is much suspense!

    RépondreSupprimer
  5. La calme sérénité de la seconde photo et la premiere, avec les colonnes qui s'élèvent vers le ciel, comme dans un grand défi à des échecs... et l'homme assis attend de faire le mouvement prochain.
    Tourne vite.

    RépondreSupprimer
  6. La première photo me rend un peu triste. Il y a tellement de gris dessus et cet homme tout seul, perdu dans ses pensées. La solitude est parfois voulue mais d'autres fois, on n'y peut rien, on se retrouve seul alors qu'on n'a rien choisi et on doit pourtant continuer à avancer alors que le coeur voudrait bien que tout cela s'arrête...
    La deuxième photo donne envie de se lover sous une couette et d'attendre que la neige fonde, il fait froid, la nature, qui avait pourtant reçu quelques rayons chauds du soleil il y a quelques semaines, se retrouve engourdie, ne comprenant pas trop ce qui lui arrive.

    Chère cergie, la lumière brille là- haut, au-dessus des colonnes, au-delà des paysages enneigés et là il fait beau et chaud. Ne l'oublie pas, je t'embrasse

    RépondreSupprimer
  7. Moi je préfère la photo du jardin sous la neige. A+ !

    RépondreSupprimer
  8. Bon courage dans la grisaille! Bientôt le soleil brillera! A la semaine prochaine! Bisous!

    RépondreSupprimer
  9. Les collonnes dans la grisaille...
    Epinal sous la neige...
    vivement le soleil de la semaine prochaine.
    Bisous, bonne semaine.

    RépondreSupprimer
  10. Superbe ta photo, je l'avais faite également l'année dernière mais je n'avais pas mis de personnage

    RépondreSupprimer
  11. totémique, et pas phallique...un homme abandonné... les jambes coupées et le chapeau bas :-))

    RépondreSupprimer
  12. Un Parthénon moderne...
    bon départ et bon retour.

    RépondreSupprimer
  13. C'est vrai que la première photo rend mélancolique (mais elle est très belle).
    Les arbres enneigés sont plus gais...

    RépondreSupprimer
  14. Très Wagnériennes tes colonnes ! Le ciel pommelé de gris rend le paysage encore plus mélancolique. Et l'homme au chapeau, c'est le petit plus...
    A bientôt.

    RépondreSupprimer
  15. I love the photos. Beautiful angle. How are you my friend?

    RépondreSupprimer
  16. Alors, me voilà dans ma visite hebdomadaire, maintenant que tu es absente... Mais tu nous as laissés deux photos magnifiques comme d'habitude. Merci!
    À Blogtrotter je me promène toujours à Bilbao. J’espère t'y relire, quand tu seras de retour...
    Bon week-end!
    Gil

    RépondreSupprimer
  17. Your photography is nice as it always is. I will comment more at another time as I just returned from hospital and am not back to normal.

    Abraham Lincoln in Brookville, Ohio.

    RépondreSupprimer
  18. Le retour de l'homme au chapeau !!!

    RépondreSupprimer
  19. Comme le dit delphinium. La lumière brille là haut au delà des cieux enneigés et il ne faut pas l'oublier.

    RépondreSupprimer
  20. bonjour cergie
    et si c'etait les colonnes de Burin vues par un insecte
    bises et bon repos
    patrick

    RépondreSupprimer
  21. Bon week-end, Lucie, et bon retour. Peut-être le neige aura-t-elle fondu d'ici là; mais je parie que les colonnes seront toujours en place - à moins qu'elles ne se soient envolées vers le ciel, comme ta perspective fuyante le suggère.

    RépondreSupprimer
  22. décidément ces colonnes t'inspirent... cette prise est très belle, majestueuse et silencieuse....

    RépondreSupprimer
  23. Deux photos merveilleuses. La deuxième doit être ton jardin, très jolie même en gris et la première est extraordinaire:
    the way you took it a bit from above. It even looks sightly futuristic. And the man whos sits there gives an air of loneliness and tristesse.

    Have nice days wherever you go and stay, chère Cergie.

    RépondreSupprimer
  24. Ahha...so, it's Grey-Scale Cergi Pontin. I'm not alone! ;-)

    RépondreSupprimer
  25. Hélas ce n'est pas en dansant le rock sur mon blog que je me suis coincée, mais surement en gravissant les marches pour aller voir ce monsieur tout là haut! Donc on se retrouvera la semaine prochaine.

    RépondreSupprimer
  26. Aujourd'hui une pensée pour toi miss cergie. Un gros bisou.

    RépondreSupprimer
  27. I like the first picture - I've just been looking at the symbolist painter Böcklins work, and I can see similarities, although it would need some cypresses I suppose. There is something symbolic about columns in art - especially when they don't hold anything up. Why twelve columns? You often see groups of twelve trees planted together and nicknamed the "twelve apostles". 12 seasons, 12 men in a cricket team (11 + the mysterious "twelfth man")

    RépondreSupprimer
  28. Perhaps Richard the columns hold up the sky, or is that smoke filling the air above coming from those chimneys. And who is the shady character that waits. You have to pass him by if you want to enter this kingdom, and he has seen me approaching.....

    RépondreSupprimer
  29. I like this haiku, Cergie! It's beautiful although it looks very chilly. The weather in Northern Cali is erratic. Three days ago it was 86 degrees and tonight there is a frost warning.

    RépondreSupprimer

Licence Creative Commons
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Creative Commons Licence 3.0 France - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes Conditions.

Archives

Suivre par Courriel