lundi 10 janvier 2011

Conflans-Sainte-Honorine : de mémoire de platanes *** from memory

Le 30.11.10 à 11H30

Seuls les platanes défeuillés se souviennent, peut-être, qu’ils ont ombragé autrefois la terrasse pavée en bord de Seine de cet ancien bistrot. La rénovation en cours est signe qu'une vie va reprendre. Mais laquelle ?
Le soir de notre emménagement à Eragny-sur-Oise (c’était avant la naissance de notre plus jeune fils dans cette ville dont Michel Rocard était encore le premier édile. Il y a donc bien longtemps), nous avons pris place sous les tilleuls à la terrasse du bistrot toujours en activité un peu plus loin. Nous sommes tombés aussitôt sous le charme de ce petit coin de France paisible si près de Paris...



Wondassista a dit :
"La mémoire des platanes, la mémoire des monuments... qui accueillent des gens, différents, sont témoins de leurs rires, de leurs joies, leurs chagrins, leurs émois ; ces murs qui écoutent, observent, s'exaltent... se rident et vieillissent avec le temps..."


26 commentaires:

  1. Une belle photo (belles ombres), et en plus c'est beau un quartier qui revit (en esperant que cela ne devienne pas un magasin de telephonie ou une banque, ce qui est trop à la mode en ce moment ;( ). Agreable de se revenir sur ces pas. Tient rapport avec Evry, car Valls avait ete le porte parole de Rocard quand il etait 1er ministre

    RépondreSupprimer
  2. Un petit coin de France qui respire bien la paisible vie de nos provinces.

    RépondreSupprimer
  3. C'est vrai, les petits bistrots en bord de Seine (ou de Marne) sont souvent bien agréables, et puis, à défaut de regarder passer les trains, comme des vaches, on regarde passer les péniches.

    RépondreSupprimer
  4. Quand je clique sur ta photo elle sort TROP GRANDE! Tu ne pourrais pas la mettre au bon format, stp!
    Cela ter permettrait de garder de l'espace pour d'autres photos!

    Ce n'est pas la 1° fois que tu photographies un véhicule en stationnement. Tu fais de la pub pour leur proprios?

    RépondreSupprimer
  5. Un brin rétro comme photo, j'aime bien.

    Bonne Année !

    RépondreSupprimer
  6. Les platanes, s'ils ont une mémoire, se souviendront que j'aimais à arracher leurs petites plaques d'écorce dans la cour du vieux lycée, à Sète... Merci pour cette séquence nostalgie :-)

    RépondreSupprimer
  7. Le nom de cette commune m'évoque en premier lieu Michel Rocard...

    RépondreSupprimer
  8. Bonjour, Cergie.

    De mémoires de fenêtres, je n'ai jamais vu d'aussi beaux platanes...
    Merci beaucoup.
    Je t'embrasse.

    RépondreSupprimer
  9. Hé! vlan ! un peu de nostalgie par la aussi...
    Bonne journée A +

    RépondreSupprimer
  10. Ombres branchées qui jouent à "attrape" sur ton image ! Tu as le don d'être attentive aux jeux de l'ombre avec la lumière. J'aime particulièrement le reflet des branches sur les vitres des fenêtres, on dirait des bijoux ! Sublimer ce qui a été avec ce qui est en train d'advenir !
    Bisous ombrés, Cergie !

    RépondreSupprimer
  11. En fait sur le bras de la Madeleine il y a deux ponts de chemin de fer et le nouveau pont(routier) se trouve entre les deux.
    Les voies de chemins de fer font une courbe pour revenir sur la gare de Nantes.
    Ton "Honey" est sans doute plus en mesure de t'expliquer tout cela pour les "Folies Nantaises" aussi.
    Sur Nantes il y a multitudes de Folies celle du Grand Blottereau a l'avantage d'être ouverte au public, tout du moins les extérieurs.
    Voila Voila...A +

    RépondreSupprimer
  12. Tu as l'art de saisir les reflets et les ombres qui poétisent cet endroit banal...Poésie urbaine également avec les affiches, les graffitis...
    Ton camion, comme ta brouette semble s'allonger démesurément...
    la copine de Fla , qui fait archi, m'a prêté"Un livre blanc" de Philippe Vasset, chez Fayard. Le sujet devrait t'intéresser.
    Les étudiants ont un livre à lire tous les 15 jours et doivent en rendre compte par une production artistique personnelle: passionnant, n'esr-ce pas ?

    Je vais lire le livre de Doris Lessing , si je le trouve à la médiathèque

    (Je suis toujours + ou - débordée)

    RépondreSupprimer
  13. www.cafe-geo.net/article.php3?id_article=1216

    RépondreSupprimer
  14. en direct (et non malheureusement) de NYC, tu peux participer au Challenge "Walk In The Street", tes photos iront tres bien.

    RépondreSupprimer
  15. Parfois regarder signifie pas voir, puis, ça suffit un petit changement et, à l'improviste, un nouvel horizon s'ouvre devant nos yeux ...vieilles couleurs et perspectives deviennent à l'improviste nouvelles et très beaux . Et nous nous demandons parce que nous avons été si distraits pour beaucoup de temps...mais n'existe pas
    réponse. il est ainsi pour toi, pour moi, pour tous...!
    À bientôt Lucie et bonne nuit

    RépondreSupprimer
  16. hmmm, j'aime cette photo !!!

    RépondreSupprimer
  17. Un peu de la nostalgie dans cet article pour moi aussi, chere Cergie, la belle ville de Conflans-Sainte-Honorine. Je fis visite pendant une croisiere d'une semaine sur la Seine, de Honfleur a Paris, en 2003. Tres beau, ce voyage et tres belle, cette ville. Le "bateau eglise" reste toujours par la, sais-tu ? Et bravo pour la renovation du bistro ... c'est bien quand la vie (et nos chers souvenirs) renouvellent comme ca. Bizz bizz

    RépondreSupprimer
  18. Moi aussi, j'aime bien cette photo.
    Je serais curieuse de savoit quel va être le nouveu commerce. J'espère ni une banque, ni une assurance, ni un marchand de lunettes ou de portables. Et pourquoi pas un autre petit bistrot ou un commerce de bouche.

    RépondreSupprimer
  19. Oh, la nostalgie! Nous y trouvons ce que nous voulons trouver. But in this case certainly not Oman.

    RépondreSupprimer
  20. Une scène toute simple, un à-plat où même les arbres ne donnent pas de perspective mais participent à la composition graphique.

    De beaux souvenirs (Rocard maire de Conflans, votre installation)... la roue tourne et la vie avance. J'espère que la rénovation donnera quelque chose de bien.

    RépondreSupprimer
  21. profitons de cette belle photo avec tout l'art dont tu es coutumière. Espérons que la rénovation ne fera pas comme évoqué au-dessus avec des commerces à la mode...SFR, ATOLL, Banque...

    RépondreSupprimer
  22. belle photo madame, plein de mélancolie. Allez, je suis stressée ces jours-ci, pas le temps de faire des grands commentaires. Je t'embrasse

    RépondreSupprimer
  23. la memoire des platanes, la memoire des monumments... qui accueillent des gens, differents, sont temoins de leurs rires, de leurs joies, leurs chagrins, leurs emois; ces murs qui ecoutent, observent, s'exaltent... se rident et vieillissent avec le temps...

    RépondreSupprimer
  24. Ah, Batrenov... Maintenant je comprends toutes les discussions à propos de la directive Bokelstein et des «plombiers polonais»... ;))

    RépondreSupprimer
  25. Native de Conflans, je peux même dire que cet ancien bar était dans les années 1960, un bal où mes parents sont allés danser...
    Et je ne sais qui demandait pour le bateau chapelle, mais oui il existe toujours et il s'appelle le "Je Sers".
    Il faudrait que j'aille voir sur les quais ce qu'est devenu ce commerce, je n'y habite plus mais mais parents eux y résident encore.
    Conflans, capitale de la batellerie et c'est une fille de marinier qui vous parle !
    Merci pour cette photo :-)

    RépondreSupprimer
  26. Merci du passage et du partage, Valérie.
    Nous avons habité quelques temps à Eragny, tout près de Conflans, assez pour qu'un de nos enfant y naisse et nous y attacher.
    Depuis que nous habitons Cergy, j'y reviens assez fréquemment notamment au marché. Conflans est une ville à la fois provinciale et qui invite au voyage au fil de la Seine. J'ai publié quelques messages, il suffit si le coeur vous en dit de cliquer sur l'étiquette "Conflans-Sainte-Honorine"

    RépondreSupprimer

Licence Creative Commons
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Creative Commons Licence 3.0 France - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes Conditions.

Archives

Suivre par Courriel