vendredi 25 mars 2011

Epinal (88) : la porte - the door

Le 12.03.11 à 11H02

Le centre historique d'Epinal est rive droite de la Moselle. Lorsque la ville a dû s’étendre, la ZUP s’est établie sur le Plateau de la justice, là où jusqu'en 1791 les condamnés à morts montaient pour être exécutés dans les "bois de Justice"...
(Source : Wikipékia)

15 commentaires:

  1. L'époque à laquelle on vit est loin d'être parfaite, mais tout de même mieux que celle que tu nous décris. Brrrrr....
    Goûtons la belle journée qui nous attend!

    RépondreSupprimer
  2. Aujourd'hui, les gens qui font de la prison ferme, on dit qu'ils font de l'exécution de peines. Heureusement ils ne sont plus exécutés, en tous les cas pas chez nous. Et pas dans les bois.

    ZUP? Il a fallu que je regarde ce que cela signifiait.
    En Suisse, on n'a pas de ZUP.

    RépondreSupprimer
  3. Il y a un panneau publicitaire sur la gauche qui parle certainement de pizza. Je vais en commander une pour ce midi. Qu'est-ce que t'en penses?

    RépondreSupprimer
  4. Un graffiti incongru gâche cette muraille ancienne...
    "Les bois de justice", l'expression sonne bien, mais elle recouvre une réalité sinistre, sûrement moins manichéenne que cette dénomination.
    Cela me fait penser à ta série sur Cayenne.

    RépondreSupprimer
  5. Nazzareno25/3/11 09:55

    Une porte construite pour être un élément important d'un bâtiment simple, l'accessoire qui peut donner, tout seul, lustre et décorum au propriétaire.
    Bonne fin de semaine Lucie

    RépondreSupprimer
  6. Les bois de justice... çà fait froid dans le dos... pas comme cette image ensoleillée.

    RépondreSupprimer
  7. Bien agréable cette visite d'Epinal et son histoire.
    ZUP, alors, mille excuses Cergie si je t'ai oubliée dans mon com chez Peter. Je dois faire un début Alzheimer.

    RépondreSupprimer
  8. Bonjour, Cergie.
    Il n'aurait été que justesse que le passage piéton fût devant la porte...
    Merci beaucoup.
    Je t'embrasse.

    RépondreSupprimer
  9. Et la nuit, on y entend des gémissements lugubres ?

    RépondreSupprimer
  10. Une porte d'entrée discrète au coin de la rue.
    Je préfère penser au bleu du ciel et du mur plutôt qu'à l'échafaud!

    RépondreSupprimer
  11. Grrr pour le tag sur la façade... dommage....

    RépondreSupprimer
  12. Besoin de peinture, un peu partout, C'est pas un peu tristounet, malgré le bleu du mur à ravaler?

    RépondreSupprimer
  13. 11H02 quelle précision ;o)))
    Normalement selon les lois sur le droit a l'image tu aurais du masquer la plaque d'immatriculation, imagine qu'une blogueuse passe sur ton blog, et voit la voiture de son mari , et qui decouvre que son mari etait a epinal a 11h02 alors qu'il disait etre a son travail a Nancy ;)))
    Sinon, Vendredi j'ai vu un superbe spectacle de danse Tango (malheureusement interdiction de prendre des photos), j'adore cette danse et son univers, malheureusement je ne sais pas la danser.

    RépondreSupprimer
  14. Bonsoir Lucie! La porte, ok; mais je préfère la BM... ;)

    Blogtrotter Two est en train de partir de la Côte d’Azur 2010; mais il y a une belle surprise à voir avant de partir… Amuse-toi et aie une extraordinaire semaine!!

    RépondreSupprimer
  15. Tres belle serie de la ville de Epinal. J'adore surtout la place et peux presque voir ta famille -- et toi -- la-bas. Je t'attendrai a la librairie, OK ?? ;-) Bisous !

    RépondreSupprimer

Licence Creative Commons
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Creative Commons Licence 3.0 France - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes Conditions.

Archives

Suivre par Courriel