lundi 20 mars 2017

L'Enlèvement - Kidnapping

Paris 19ème, le 28.02.2017 à 16H23

C'est un coin d'immeuble, celui de nos enfants, où nous stationnons souvent (ce véhicule n'est pas à nous toutefois). La voiture nous est nécessaire pour aller chercher ou ramener l'un ou l'autre petit bonhomme. Le stationnement n'y est pas matérialisé mais ne gêne personne. Nous y étions encore vendredi dernier. Ce doit être particuliers de découvrir l'emplacement vide. Nous avions déjà eu notre pneu avant droit entaillé avec un couteau 15 jours auparavant alors que la voiture avait passé la nuit sur le parking en épi à coté d'autres qui ont eu deux pneus à plat. Nous avions eu de la chance dans notre contrariété... Cela ne nous a guère servi de leçon : c'est là que nous nous garons le plus souvent pour quelques instants qui peuvent durer un peu...

14 commentaires:

  1. Je me sens pris au dépourvu devant ce genre de scène et ne sais faire le moindre commentaire en l'occurence. Je compatis bien sur, car cela n'arrive pas qu'autres, hélas.
    Bon courage et bonne journée tout de même.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Jean-Marie, de temps en temps ce genre de photo ne me déplaît pas parce que c'est un instantané de vie (que j'aurais tout aussi bien pu ne pas faire) et par ce qu'elle est cadrée (et non recadrée) malgré le manque de recul et l'objectif fixe et montre tout ce que je voulais. Paris ce n'est pas que les lieux romantiques de lumière, c'est aussi ces détails qui peuvent pourrir la vie
      Bonne journée à toi aussi !

      Supprimer
    2. Je te comprends très bien...et merci pour ta réponse.
      Bonne journée à toi aussi.

      Supprimer
  2. Coucou Cergie. Tu as le don de saisir ces scènes de la vie quotidienne qui montrent que Paris, comme tu le dis si bien, n'est pas toujours si romantique.
    Laisser sa voiture dans une rue ou un parking, suivant certains endroits, peut en effet être problématique.

    Je n'aimerais pas revenir chercher ma voiture et la trouver avec des pneus crevés, voire pire. Les petits délinquants qui s'amusent à ce genre de débilités devraient avoir leurs oreilles rallongées de 10 à 15 cm.

    Je parque ma voiture devant l'immeuble dans lequel je travaille. Je n'ai pas pris de place au centre-ville même et du coup, je me déplace en métro pour aller de mon domicile à mon lieu de travail. Le lieu de travail est un peu excentré et cela me rassure pour ma voiture.

    Bisous et belle semaine. Tu as raison, le printemps est là. C'est du bonheur.

    RépondreSupprimer
  3. Je compatis
    Un pneu ( ou deux? ) crevé , cela nous est arrivé une fois à Versailles , à l'epoque où Clo y habitait.

    RépondreSupprimer
  4. Coucou Lucie.
    Des sociétés de fourrières font ce fond du beurre avec les ramassages...
    Bises bonne semaine, A +

    RépondreSupprimer
  5. chaloupée20/3/17 16:21

    En voiture Simone!

    RépondreSupprimer
  6. Pov bête. J'espère que la rançon ne sera pas trop élevée...

    RépondreSupprimer
  7. Bonjour à toi
    J'imagine la tete de la personne qui revient et qui n'a plus de voiture pour rentrer ...
    Pour les pneus là cela me met en colère ..
    Bises

    RépondreSupprimer
  8. Toujours un petit soupir de soulagement interne lorsqu'on retrouve sa voiture intacte dans un lieu ou l'on ne sait pas à 100% si on a le droit d'y être. Tes photos ont le don de faire remonter les souvenirs.
    Il n'y a pas longtemps à Nice nous avons observé, de la fenêtre de l'hôtel où nous séjournions, une voiture mal garée en double file près d'un croisement. Vint un bus qui ne put effectuer son tournant, le conducteur appela la police qui à son tour appela la fourrière puis partit, appelée ailleurs, non sans avoir laissé un petit papillon sur le pare-brise. Tout de suite après une femme arriva essoufflée, accompagnée d'une fillette qui s'engouffra rapidement dans sa voiture après avoir attrapé rageusement le petit papillon... sous une fanfare de klaxons, celle-ci même qui m'avait attirée à la fenêtre.

    RépondreSupprimer
  9. c'est le bizness de la fourrière

    RépondreSupprimer
  10. Comme le raconte bien Thérèse, le stationnement à l'angle d'une rue peut s'avérer très gênant pour les bus et autres véhicule de fort gabarit.
    Ta photo et sa légende m'ont inspiré une petite devinette :
    Quel est l'arbre le plus fructueux de Paris ?
    Réponse : le Prunier !

    RépondreSupprimer
  11. Même si c'est plus fréquent, il n'y a pas qu'à Paris que ce genre de situation arrive. Qu'il s'agisse d'enlèvement ou de dégradations, ça se produit partout.

    Quelques jours avant son départ pour Paris, mon fils a retrouvé sa voiture avec les deux rétroviseurs arrachés (les portières en ont pris un coup au passage).

    A Morlaix, ville calme de 14 000 habitants...

    RépondreSupprimer

Licence Creative Commons
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Creative Commons Licence 3.0 France - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes Conditions.

Archives

Suivre par Courriel