mercredi 15 novembre 2006

Cergy Saint Christophe: mon boucher *** my butcher

Le vent a souvent tourné sur Cergy depuis le samedi 20 mai du printemps dernier. La ville a pris des couleurs. J’avais écrit un message intitulé : journée en noir et blanc. J’y racontai que mon boucher, Monsieur R., jetait l’éponge avec beaucoup d’amertume.
Since the last Saturday, May 20, we felt often the wind change in Cergy. I wrote in that time a post titled: black and white day. Life cannot remain so sad. And the town went through all the colours. In that post I was telling the story of my butcher, he was just that day closing his shop for ever because of financial difficulties.


Bonne nouvelle, Monsieur R. a rouvert son volet de fer.
Les tracasseries administratives et financières sont toujours les même. Mais Monsieur R. préfère le sourire. Le sien, celui du petit peuple de Cergy, le mien. Il préfère cela à rester chez lui ou à travailler pour un patron. Et y a pas à dire, la viande chez Monsieur R. est belle, bonne, pas chère. Et c’est de la viande de proximité.
Good new: Mr R. opened again his iron shutter. He has the same financial difficulties. However, Mr R. prefers smile. His own, mine, the one of the little people of Cergy. He prefers that rather than working for a boss or remaining at home. I must recognize that Mr R.'s meat is beautifully looking, good and not expansive at all. And that's nearby meat.

22 commentaires:

  1. Content pour toi, c'est important les magasins de centre ville. c'est l'un des problemes a Evry-Centre, comme on a un grand centre commercial, les petites boutiques ont du mal a vivre et comme elles sont betes, elles ferment le dimanche (jour evidement où le centre commercial ferme aussi ;o(( ).
    comment cela, j'arrive toujours a placer Evry dans mes commentaires ;o)).

    Bon, rien à voir, mais dés que je vois un boucher, je ne peux penser au film de chabrol. Depuis je suis vegetarien ;o))

    RépondreSupprimer
  2. Il a l'aire très sympa ton boucher :)
    Elle est magnifique la photo du clocher avec ces feuilles de toutes les couleurs!

    RépondreSupprimer
  3. Je suis ravie pour Monsieur R. et les habitants de Cergy. Les petits patrons travaillent beaucoup, même beaucoup plus que ce que les clients ne voient. Il y a la préparation et il y a aussi l'administratif qui prend beaucoup de temps. Pour ouvrir le magasin à 9h, on ne se lève pas à 8h.

    RépondreSupprimer
  4. Quel beau sujet pour un carnassier comme moi !
    Quand j'étais plus jeune, il m'arrivait de grignoter mon steak sur le chemin du retour de la boucherie, comme d'autres le font avec leur baguette. Arrivé à la maison, il n'y avait plus grand chose à mettre dans la poêle !
    Et je ne sais pas si ça tient à la profession, les bouchers sont en général des gens ouverts et sympathiques - le tient ne semble pas faire exception à la règle.
    Une belle série, Cergie; on en mangerait! Seul regrêt : j'aurais préféré que la quatrième photo soit en couleurs, pour respecter l'alternance qui met si bien en valeur le rouge de la viande.

    RépondreSupprimer
  5. Merci d'être venue chez moi,mais juste une petite rectification. J'étais déjà venue chez cergipontin, mais je n'avais peut-être pas laissé de commentaire...
    C'est par reflex que je suis venue et ce que j'aime bien c'est d'avoir les commentaires avec les photos.

    RépondreSupprimer
  6. J'aime les couleurs des fleurs dans la première image. La viande dans les photos suivantes regarde très fraîche et je pense qu'il sera bonne les faire cuire.

    RépondreSupprimer
  7. Géniale,la photo pour illustrer ton sujet :)
    Un clocher en diagonale rouge sang...avec une éolienne girouette,fallait oser...et tu l'as fait ;)
    Je suis heureuse que Monsieur R ait retrouvé le sourire et des couleurs.
    Depuis un an je m'aprovisionne chez un boucher itinérant.
    Il ne fait que les marchés,quatre par semaine,plus de magasin mais un élevage de porcs en liberté ,un labo dans la propriété et un téléphone portable pour les commandes....
    On a parfois froid dans la file d'attente,mais l'ambiance est disons, chaleureuse...

    RépondreSupprimer
  8. wow - that top picture is special - the perspective and colour are amazing! Way to go!
    Joel

    RépondreSupprimer
  9. On dit que les gens qui attachent de l'importance au choix de leur boucher sont des gens qui aiment la vie et qui profitent de chaque jour qui passent...
    Moi aussi j'ai besoin d'un bon boucher pas loin. J'ai besoin de pouvoir discuter avec lui le bout de gras. J'ai besoin qu'il me fasse saliver un peu.
    Bon au début, en quittant mon boucher de banlieue, j'ai cru que je n'en trouverai pas ici. Ca a été difficile : Les entrecôtes se disent entrecôtes parisiennes, les faux-filets se disent entrecôtes, les tournedos ficelés et bardés n'existent pas, un roastbeef ficelé et bardé n'existe pas, le gite et le plat de côte ne font pas toujours partie du langage, on dit parfois boeuf à bouilli, le petit-salé n'existe pas...
    Mais on mange bien, très bien.

    RépondreSupprimer
  10. Chère cergie: je n'ai pas beaucoup de temps ce soir et je tombe de fatigue. Ma journée a été empreinte d'émotions et de pas mal de larmes, de joie et de peine. Mais je prends quelques petites minutes pour vous dire que les petites fées telles que vous font des choses très appréciables sur cette planète et que heureusement que je crois encore aux fées. Oui je suis sensible, trop, mais je suis heureuse de savoir que mon message vous a fait du bien. Il y a tellement d'épreuves à traverser sur cette terre que les toutes petites choses sont parfois celles qui font que le quotidien est pavé de petites fleurs.
    Je vous souhaite une bonne nuit agrémentée de beaux rêves. Avec toute mon amitié

    RépondreSupprimer
  11. Et bien, ça fait une très bonne nouvelle, une façon parfaite de tirer les rideaux sur cette longue journée, notable pour le fait que ça commence à aller mieux chez moi, enfin! Bisoux

    RépondreSupprimer
  12. I always try to purchase goods from local vendors, I hate to see them struggle, and if they offer a good service, I am there to support them if I can.

    I love the ivy in the top photo, very colorful and a greaat angle in the shot!

    RépondreSupprimer
  13. You seem to have found yourself a fabulous butcher! Give him my regards! ;p

    RépondreSupprimer
  14. olivier, c’est dur d’être petit commerçant aujourd’hui. Je crois que le pire c’est fromager. J’avais un excellent fromager à Pontoise, il faisait le marché à menucourt (je dis des noms, tu vois pas où, c’est, mais ça situe), il a fermé. J’avais un fromager épatant au marché de conflans, il a tenté de venir à osny le dimanche matin, il vient plus ni à l’un ni à l’autre.
    Les marchés, c’est la solution pour s’approvisionner le dimanche, mais il faut penser aussi à ces personnes, il faut bien qu’elles aient une vie. Je connaissais une dame en alsace, elle avait une petite alimentation, la boutique était tout le temps ouverte parce qu’elle donnait sur son habitation.
    reflex, oui c’est vrai. Il est tout à fait bien : le boucher comme dans le temps, proche de sa clientèle. La tour (de bureau), je l’ai photographiée parce qu’il fallait à un moment, tu sais qd les choses st belles, c’est à ce moment qu’il faut le faire. Et puis la photo a attendu. Elle a attendu que j’aille chez le boucher, et je me suis souvenu de ce message que j’avais fait et où je montrai déjà cette même éolienne. Elle a alors trouvée tout naturellement son emploi. Je crois que toute chose, toute personne a sa place, il faut juste être patient et attentif pour trouver laquelle.
    hpy, je suis contente que tu apportes ta voix sur mon blog. A tes deux messages je vais répondre en une fois. Merci de m’encourager, j’ai trouvé ce mode d’expression, et que tu l’apprécies et me le dises me fait énormément plaisir. Les petits commerçants, comme les personnes qui ont trouvé le courage de se créer leur propre emploi sans attendre qu’on leur tienne la main, ont mon admiration. Non, ce n’est pas facile, quand on a les soucis administratifs en plus et l’approvisionnement, la préparation, le nettoyage etc., etc. C’est surtout cela qui avait arrêté Mr R. : les tracasseries administratives. A un moment, il a craqué et apparemment la coupure lui a redonné la pêche.
    max, mais, qu’est ce que tu dis là ?
    Tu manges pas du poisson, toi plutôt, du mou et des croquettes ?
    Je ferais jamais confiance à un chat pour faire les courses.
    Pour la couleur, j’ai préféré privilégier de montrer en couleur les éléments où elle était importante (ampélopsis, viande), sur les autres, le sourire du boucher même en N& B suffit à illuminer l’image.
    emer, je suis contente que tes affaires t’aient laissé aujourd’hui le loisir de revenir me voir. La viande était belle, elle est aussi très bonne. La plante que tu vois est une vigne vierge, c’est une plante qui s’accroche avec de petits crampons aux façades, elle a des petites grappes insignifiantes, c’est pour cela qu’on dit vigne vierge. Elle est magnifique à l’automne quand elle change de couleur.
    chamamy, tu me connais à force. Mais là, je n’ai pas pris grand risque : j’avais fait de photos de la tour (immeuble de bureaux) de toutes les façon et j’ai pas choisi mais j’ai pris la plus belle comme dit la chanson.
    Il fait froid chez toi parfois ? Tu mes pattes (de velours) là.
    joel, nature is beautiful in France too, isn’t it? And a good subject for pictures.
    imparfait, oui alors j’aggree totally à tes dires. Aiment, profitent, ça, ça me plait.
    Pour les découpes aussi j’aggree totally. A lille, les rouelles de porc. En Allemagne, les goulasch, la viande est souvent prédécoupée en cubes,ce qui me convient bien au fond. Quand je les enfants étaient petits et même maintenant, souvent je découpe la viande en petites lanières, à la vietnamienne pour la faire revenir à feu vif. Et puis, que lis je encore, banlieue ? Tu peux préciser, là, j’ai pas très bien compris. Quelle banlieue, déjà ?
    delphinium, j’ai très, très bien dormi. Je devais savoir que je trouverais vote message à mon réveil. Eh oui, je sui comme les poules : je n’arrive pas à me faire aux heures d’hiver et le soir je me couche très tôt.
    Merci de vos encouragements, j’aime que vous m’appréciez avec mes différences. Il est important en effet de savoir que la vie est faite d’une alternance de joies et de bonheurs, comme les journées de jours et de nuits, n’est ce pas ?
    mile, je suis contente que tu ailles mieux, mais à nos ages, une tisane le soir et au lit c’est cela qui convient et toi tu es TOUJOURS sur la brèche, tu n’es pas raisonnable.
    wingnut, I noticed how similar our two worlds are. I’m happy you enjoyed the picture.
    Irene, Okay, thanks, that's kind from you. I’ll do tell him that today.

    RépondreSupprimer
  15. That's a beautiful story Cergie. I hope everyone buys his meat and helps him out of his difficulties! If only I lived a bit closer...

    RépondreSupprimer
  16. Great photos and stories. I, too, hope he can make his business financially successful.

    RépondreSupprimer
  17. Que j'aime Cergie cette France cosmopolite à travers ce post. J'aime ta tolérance et cet hommage que tu rends à ce, à priori, sympathique commerçant.

    Cordialement à toi

    RépondreSupprimer
  18. san nakji (meat eater) and tim -> I believe it will be Okay for him now,he is always smilling

    Fabrice -> cergy st christophe est comopolite sans aucune ostentation, c'est naturel (égalemant dans les établissements scolaires, sur les marchés ,partout)
    Et mon boucher est également sympa sans ostentation

    RépondreSupprimer
  19. toute chose, toute personne a sa place, il faut juste être patient et attentif pour trouver laquelle

    Touché! Tes mots sont vraiment profonds, dans certaines situations ils peuvent avoir un poids qu'on n'imagine pas.

    RépondreSupprimer
  20. Merci, reflex
    Tu ne peux pas savoir à quel point tu me fais plaisir
    Je suis très sensible, jamais très sure de moi
    Tout le monde ne s'en rend pas forcément compte

    Ce que j'ai dit je le pense vraiment, je le constate tous les jours
    Ce que tu me dis me donne de la fierté et de la confiance en moi
    J'en ai besoin oui, beaucoup, pour avancer

    RépondreSupprimer
  21. Voila une bonne nouvelle! Tout ce que tu dis la me touche. Face à la mondialisation, on apprécie plus que jamais le contact personnel. Le tout c'est de tenir face au courant jusqu'à la renverse, parce que je suis certaine qu'il y aura la renverse.

    RépondreSupprimer
  22. 4 ANS!
    C'est sans doute pour cela que je suis fatiguée aujourd'hui. Je dormirais bien - et je vais de ce pas faire la sieste (mais d'abord je vais chercher mon courrier).
    Le lien vers ta photo l'ouvre en trop grand! Je n'en vois qu'une partie à la fois.

    RépondreSupprimer

Licence Creative Commons
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Creative Commons Licence 3.0 France - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes Conditions.

Archives

Suivre par Courriel