mercredi 1 novembre 2006

Sète:le cimetière marin *** The cemetery by the sea



Quelle aventure que celle dans laquelle nous nous sommes lancés ! Un vrai petit article de journal écrit à quatre fois deux mains, Stephen et Lynn pour les poèmes en anglais et en français, claudine / mousie pour la traduction et moi pour la photo originelle.
A Lynn et Stephen j'ai soumis cette photo.
A Stephen j'ai parlé des deux poètes Paul Valéry et Georges Brassens enterrés là, dans cette terre, je lui ai expliqué les marins disparus en mer, les mères, les femmes éplorées, et Stephen s'est documenté, a beaucoup travaillé, il a investi cette photo au delà de toutes mes espérances.
Lynn connait Sète, elle aime la Méditerranée à laquelle est dédié son blog. Elle a accepté avec générosité et talent, elle aussi, de participer à l'aventure, malgré un emploi du temps chargé, une famille débarquée à la maison et une difficile fin de bronchite.
Et Claudine ! Je l'ai prise au débotté, elle a aussi répondu: "présente !"

A tous les trois un grand "merci" et à nous quatre, "nous avons fait du bon travail" !
La parole à Stephen, puis à Lynn... Puis à Claudine...

It was a great adventure! Eight hands to do this article almost a paper one, Stephen in America, Lynn, Claudine/Mousie and I, Cergie in France.
I say "thank you, thank you !" to my three friends and to all of us "we did a good job, indeed !"
Stephen first, then Lynn and finally Claudine...

****************************************

"A poem is never finished, only abandoned."

Paul Valery, French Poet 1871-1945

Also buried at Le Cimetière Marin


My friend, Cergie in France asked me to write a poem to honor the sailors, fisherman, and writers that are buried at Le Cimetière Marin (The Cemetery by the Sea) in Sète which is located in South France. It was a challenge because I've never been to France, but I considered it a great honor to write about a place that I've never been. She gave me plenty of time, but I started on it Sunday evening (Procrastinator). *smile* By the way, if you have ever had the opportunity to visit France, the town of Sète or any other beautiful location please share.

Imagining Sète

My love
close your eyes
and
Imagine the port of Sète in the South of France
Memories are buried there
Imagine
Cracked, marbled memories
Anchored by Crucifix
Adorned in floral robes
Yes, memories
Cracked but intact
Sprinkled with the salty mist
Of the Mediterranean
Mixed with the tears of wives and lovers of mariners lost
My love
Imagine the amorous stares of

The children
Enamored as the poet, Valery in his youth

Like stoned faced cherubs peering out into the open sea
Spellbound
Watching the sun set over the horizon
While gulls scream
For the scent of pickled fish

In the wind


© Stephen Bess 2006

************************************
Vagues en dentelles

Entre mâts, entre vagues
Des souvenirs dans des malles
Des vies, des cris, des espoirs
Voguant, nageant vers la lumière
Un océan en rage, des arches,
Rafiots ébréchés guettent l’horizon
Entre ciel et mer un silence pesant
Une brise parfumée sous une dentelle
De gouttelettes d’attentes, des larmes
Là bas. On rame avec des rêves.

Lynn

23 commentaires:

  1. Sublimissime travail que ces textes à 3 mains. Cet hommage que vous rendez à notre poète est vraiment magnifique.
    Quelle idée géniale, quelle beauté, quel talent. Cergie en chef d'orchestre a su avec panache, convaincre, rassembler et associer des plumes d'exception.

    Cergie, je t'adore et je t'embrasse très très affectuesement.

    Chère Cergie, ma très Chère Lynn, cher monsieur, cher Stephen, je suis heureux d'être ce jour votre premier lecteur . Votre générosité me touche, votre amour de la langue française et votre complicité me plaisent infiniment.

    VOUS ETES FORMIDABLE.

    RépondreSupprimer
  2. bravo pour ce travail collaboratif et toutes mes félicitations pour le résultat

    RépondreSupprimer
  3. Superbe travail d'équipe! Sète, un magnifique endroit... et Brassens, immortel.

    RépondreSupprimer
  4. Fascinating view and great tribute!

    RépondreSupprimer
  5. c'était vraiment très sympa cette aventure...merci ma Cergie de nous l'avoir fait vivre...
    bisous
    claudine

    RépondreSupprimer
  6. fabrice, je suis touchée par ce commentaire chaleureux d’un commentateur exceptionnel. On sent que tu sais ce que sont les affres de la création.
    pascal, tes élèves ont de la chance d’avoir un prof attentif et encourageant.
    reflex, comme toujours en trois mots tu as résumé le message : équipe, Sète, immortel. Merci.
    tim, thank you for noticing them.

    mousie, ma petite souris, cette aventure te doit beaucoup, c’est toi qui t’es tapé le boulot ingrat et avec quel talent.
    Quand tu as débarqué sur mon blog avec le cortège de trompettes de cléopatre, tu avais déjà tout en finesse pris le temps de l’explorer bien à fond avant. Car l’attention que tu donnes n’a rien de superficielle, elle vient de ton cœur d’or et tu es pour moi à la fois la grande sœur et la petite que je n’ai jamais eues.
    Merci et bisou, Claudine.

    Lucie

    RépondreSupprimer
  7. Beau, simplement beau. Des artistes qui s'unissent pour tisser une toile en or. Merci!

    RépondreSupprimer
  8. Hello Cergie! I'm back from Carolina. Thank you once again. It was so much fun! Peace to you and yours~

    RépondreSupprimer
  9. Jolie collaboration entre...copains. Tiens ça me rappelle une chanson.
    "c'étaient pas des anges non plus, l'évangile ils ne l'avaient jamais lu, mais ils s'aimaient toutes voiles dehors,(...)les copains d'abord".

    RépondreSupprimer
  10. titif, que je suis contente que tu sois revenue, de plus juste pour ce message. S'il y a une personne qui peut apprécier ce travail c'est bien toi qui aime tant écrire et faire partager tes émotions; là cela a vraiment été aussi un partage au niveau de l'élaboration. Et cela a été déjà un grand bonheur partagé.

    stephen, here you're back !
    Actually, it was not a very long absence. I'm sure you've got lots of interesting news to share with us.
    Thank you for your great awareness.
    It was such a happiness to work with you and your procastinator's words are like a jewel for my blog.

    delphinium, oui, cela est vraiment bien choisi; et "quand l'un d'entre eux manquait à bord c'est qu'il était mort"
    Stephen vient de rentrer d'un petit périple et il est tout de suite passé me voir, pour ne pas manquer à bord.

    RépondreSupprimer
  11. j'aime ces images de la vieille France, avec ses traditions et
    lieux suggestifs

    RépondreSupprimer
  12. Pour sète, il fallait bien s'y mettre à 3. Au moins.

    RépondreSupprimer
  13. Sublime!!! Fabuleux!!!
    Je vous offre tous mes félicitations pour les poèmes, ainsi que pour les images. Je dois constater que je suis entièrement à faveur de ce genre de cooperation internationale. J'ai fait qu'chose de similaire il y a un mois, mais sur une échelle plus petite (moi, anglais vivant au Portugal avec une grande artiste Espagnole qui a écrit un poème et en plus a dessiné une esquisse pour l'une de mes photos). Je vous salue et remerçie!
    ......
    Sublime! Fantastic! My congrats to all of you for the poems and the pictures. I have to tell you that I am all in favour of these international joint-ventures. I did something similar a month ago, but on a smaller scale (I'm English, living in Portugal, got together with a gifted Spanish artist in Barcelona. she wrote a poem and designed an illustration inspired by one of my photos. My greetings and thanks to you all.

    RépondreSupprimer
  14. Félicitations à vous 3, je suis (em)portée par l'ensemble :)

    RépondreSupprimer
  15. fabrizio, je suis contente: pour une fois c'est moi qui te fais voyager.
    imparfait, je m'inspirerai de Corneille: "nous partîmes 3, mais par un prompt renfort, nous nous vîmes 4 en arrivant au port" (de 7, si j'ai bien lu entre tes lignes)
    CF réponse à anouschka ton âme soeur blogueuse.
    mile, international, tu ne peux qu'aimer, toi qui est l'internationalité faite homme. Tu as du t'éclater: les portugais sont de sacrés poètes. Il va donc falloir que je fasse de la spéléologie pour aller explorer les archives de ton blog.
    anouschka,les 3 mousquetaires étaient 4, il ne faut pas m'oublier: d'artagnan, c'est moi !!!
    Voir ma réponse à imparfait ton deuxième toi

    RépondreSupprimer
  16. Je suis confuse :o et pourtant, je l'ai bien examinée ta photo...
    J'ai été déconcentrée par Fabrice (3 mains) et Ip (3. Au moins), bref,je ne cherche aucune excuse, je ne sais pas compter !
    Bises Cergie de Gascogne ;)

    RépondreSupprimer
  17. Anouschka, meriterait 2 heures de colle pour avoir pompé et mal en plus; fabrice a dit "textes à trois mains" et imparfait "au moins".
    Mais faute avouée étant à moitié pardonnée, elle n'en fera donc qu'une.

    RépondreSupprimer
  18. J'avais oublié la traduction... désolé et puis trois, ça me plaisait bien, rapport aux andouillettes

    RépondreSupprimer
  19. C'est pas grave du tout, j'aime beaucoup troyes, vois tu. J'y suis allée souvent, j'avais un bon copain qui y habitait, denis il s'appelle.

    RépondreSupprimer
  20. cergie my dear friend...i have an idea..once a month...u put up a photo and give a theme...get your readers to write a poem on it...the best entry will get a special gift from your garden...lol..but im serious..it's a great way to build bonding from all over the world

    RépondreSupprimer
  21. A good idea would be YOU, black feline do a text on one of my picture , do you want it ?

    RépondreSupprimer
  22. je suis subjugué et impressioné par tant de talent et de sensibilité!

    Vous refaites revivre celui qui n'est js mort, Brassens

    Merci encore et bravo

    RépondreSupprimer
  23. Magnifiques poèmes! Magnifique photo...
    Miss Yves

    RépondreSupprimer

Licence Creative Commons
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Creative Commons Licence 3.0 France - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes Conditions.

Archives