lundi 25 juin 2007

Le saxhorn basse si bémol

Le 23.06.07 à 18H10 (6;10PM)

Tous les 21 juin, depuis 1982 (l’année de la création de la fête de la musique à l’initiative de Jack Lang alors ministre de la culture, et également année de la naissance de notre fils Etienne), tous les yeux scrutent le ciel : "fera-t-il beau, fera-t-il mauvais ce soir"? Cette année, je ne me suis guère préoccupée de s’il pleuvrait ou non. Pas de fête de la musique pour nous. Dans un passé un peu lointain déjà, nous en parcourions pourtant des kilomètres ce jour là. Avec trois enfants jouant tous trois dans un orchestre ou un ensemble, c’est un rite auquel il est impossible de déroger. Jeudi soir 21 juin, Etienne est passé coucher à la maison. Il est arrivé assez tard pour dîner, ensuite nous ne sommes pas sortis. Le lendemain matin, je l’ai déposé à Méry sur Oise, au château de Jean Marie Messier qui loue des salles pour des réunions, des événements ou des séminaires.
Patrick et moi avons été seuls pour le week-end. Samedi midi nous avons eu un déjeuner de quartier. L’après midi je me suis dit : "quel dommage, tout de même, que le tuba d’Etienne ne soit pas sorti de son étui cette année. J’aurais pu en profiter pour faire un message à l'occasion de la fête de la musique"...
A défaut de le photographier dans les bras de mon fils où je l’ai si souvent vu, j’ai emmené l’instrument à Vauréal le vieux village. Je l’ai confié au creux du coude que j’y ai trouvé...
(Etienne a tout d’abord joué du clairon pendant un an. Ensuite du saxhorn basse si bémol à quatre pistons, enfin de celui ci qui a cinq pistons)
Vous pouvez cliquer sur le lien pour en savoir plus sur les instruments à pistons

Every year in France, on the 21rst of June, is a feast we may called Music fest. Every body can play in the street, actually it is rather organized by institutions.
My three children play music. Two play classic guitar, and my elder son plays tuba.
Here is his tuba. Because he was not at home to carry it in his arm as he uses to do, I laid it carefully through this elbow I found in Vaureal the Village.

18 commentaires:

  1. On dirait bien que l'été te rend nostalgique. Ou est-ce juste une impression? Bonne semaine, Cergie.

    RépondreSupprimer
  2. c'est un superbe instrument. j'avais essaye de jouer du Saxo (mais sans aucun resultat). en parlant de musique, tu vas pouvoir en profiter, il y a une serie de concert à cergy pendant trois jours a partir de vendredi. tu vas y aller ? j'espere que l'on aura un superbe reportage

    RépondreSupprimer
  3. (Donc, Jean Marie Messier loue un château maintenant? Bien de savoir; je m'inquiétais un peu pour lui.)

    Le tuba est magnifique et très bien captée! Ca brille! Dommage pourtant de le voir non utilisé. Etienne ne joue plus rien?

    RépondreSupprimer
  4. Il renferme de jolis souvenirs cet instrument. On les aperçoit briller sur la photo.
    C'est ça qui est bien. Non?

    RépondreSupprimer
  5. Un message très nostalgique chère cergie. Très nostalgique. Je vous imagine sortir l'instrument de sa cachette, de le sortir de la maison pour aller le mettre dans un bel endroit afin de faire une belle photo. La photo est très réussi mais il manque quelque chose... un peu de musique. J'espère que la musique résonne tout de même dans votre coeur à défaut de résonner dans vos oreilles. Peut-être que vous avez quand même soufflé dedans pour faire sortir quelques sons.
    Ou peut-être que monsieur Patrick vous chante de belles chansons lorsqu'il prend sa douche, comme Imparfait présent sous la sienne.
    Je vous embrasse.

    RépondreSupprimer
  6. Nathalie à Sydney25/6/07 14:00

    Faut-il nécessairement avoir des enfants qui jouent pour profiter de la musique ? Personne ne joue de rien chez nous (sauf notre fils qui gratouille de la guitare) mais ça ne nous empêche pas d'apprécier la fête (enfin, quand nous étions en France, puisque ça n'existe pas ici...).

    Tu as dû avoir un coup de bourdon quand même en sortant l'instrument, non ? En tout cas c'est comme ça que je le sens en te lisant...

    PS qui n'a rien à voir : J'ai adoré ta comparaison avec le boa ayant avalé un éléphant, c'est tout à fait ça - l'artiste, il voit autre chose !!!
    Bises

    N.

    RépondreSupprimer
  7. It must be nice to listen to music everywhere or even to make it oneself (encore paresseuse ;-)

    RépondreSupprimer
  8. Tu as de la chance d'avoir au moins un musicien dans la famille.J'ai un voisin qui joue du biniou, du panio,de la guitare, de l'accordéon, de l'orgue (à la collégiale de Vernon)l'été quand il faisait beau, fenêtre ouverte je profitais de toute cette musique Hélas il s'est marié et habite maintenant Paris.

    RépondreSupprimer
  9. J'aime bien cette balade qui a offert une liberté inattendue à l'instrument... qui a quand même dû se sentir un peu mue pour son jour de fête...
    J'attends la photo en action d'Etienne soufflant pour lui rendre sa vie !

    RépondreSupprimer
  10. Je pense qu'au lieu de le promener, il va falloir apprendre !!

    Pour le 21 juin 2008 vous avez encore le temps ;-)

    RépondreSupprimer
  11. Il a l'air un peu triste, ce tuba, comme un enfant abandonné sur les marches d'une église. Mais quels beaux reflets. Dans ce décor, hors contexte, on dirait un équipement extraterrestre !

    RépondreSupprimer
  12. Belle mise en valeur de cet instrument !
    Pour une fois ...pas une goutte d'eau à Bordeaux le 21 :)

    RépondreSupprimer
  13. Hpy, toujours, après le 21 juin. J’aime les journées longues et quoique j’en dise, la pluie et le temps gris en juin c’est pas top. Mais... On ne peut être toujours nostalgique. Alors maintenant ça va.

    Olivier, comme je te l’ai dit, il est beaucoup plus facile de jouer du saxo. Moins de souffle nécessaire. Tirer un son déjà avec d’une embouchure, c’est déjà quelque chose. Ensuite monter ses gammes, avoir des notes justes et un beau son. C’est du travail.

    Peter, tu es trop gentil. Heureusement que je sais que tu plaisantes. Etienne a gardé son tuba 4 pistons. C’est celui là qu’il traîne partout. Parce qu’un cuivre c’est très fragile. Cela se cabosse très vite. Avec le 5 pistons, il a joué la 9ème de Beethoven et Alexandre Nevski de Prokofiev au Val de Grasse entre autres.

    Imparfait, c’est vrai. Tu as raison. Il ne faut pas croire qu’un cuivre n’ait pas de vie. Il faut le choisir soigneusement. Ensuite il se fait à l’instrumentiste. Le son change. Comme un violon. Comme une guitare. C’est très personnel en plus un instrument à vent. Tu y souffles ton âme. Et moi j’en ai passé des heures, suspendue à ce souffle là.

    Delphinium, j’ai découvert un répertoire. Je vous recommande le Steckar Tubapack qui est un ensemble de tubas. Et aussi le concerto pour tuba basse et orchestre de Vaughan Williams (Chandos digital) qui est une pure merveille. Pour ce qui est de souffler dedans. J’ai essayé mais je n’ai jamais réussi à en tirer un son. Avez-vous essayé vous-même avec une trompette ? Quant à Patrick, il chante souvent. Mais si faux…

    Nathalie, ce n’est pas forcément à cette date convenue que je me sens obligée d’écouter de la musique en live. Toute l’année nous sortons. A l’opéra, au cabaret, nous allons écouter des chanteurs aussi quand nous le pouvons. Et la fête de la musique nous y allons oui, mais pas cette année. Tiens, je vais te dire un secret : il y a du Festival Interceltique de Lorient en vue pour nous. Quant au coup de bourdon, non pas vraiment. Je l’ai tant souvent manipulé, cela m’a fait plaisir au contraire. Comme une appropriation.

    April, merci d’être passée malgré ta fatigue et d’avoir écrit un mot sans façon. La fête de la musique en France n’arrive pas à la cheville de toutes les manifestations qui sont improvisées toute l’année en Allemagne. Tant d’ensembles d’un excellent niveau qui se mettent sur une place, qui jouent et tout le monde s’arrête et se recueille. Oui, j’aime l’Allemagne pour cela. Pour sa rigueur. L’Allemagne, c’est La Patrie de la Musique.

    Lyliane, pourquoi l’as-tu laissé partir et ne t’es tu pas débrouillée pour l’épouser et le retenir ?

    Nolwenn, Etienne maintenant a beaucoup d’activités auxquelles il ne convie pas sa mère.

    Bergson, c’est si dur. Cela prend tant de temps. Il ne faut pas croire que jouer d’un cuivre soit aisé. 5 pistons pour jouer toutes les notes de la tessiture. Alors il faut en faire des gammes. Et avoir l’oreille juste.

    Maxime, mais oui, c’est une très belle comparaison. Surtout qu’un tuba est une voix. Il peut parler, pleurer. Tu as du déjà l’entendre en concert.

    Freelancer, merci. Tu sais que mon fils avait son tuba 4 pistons lorsqu’il était étudiant à Bordeaux et qu’il en jouait.

    RépondreSupprimer
  14. What a delightful celebration! I love this picture. How lucky you are to have children with musical talents.

    Peace.

    RépondreSupprimer
  15. Hi,

    This is a beautiful instrument!
    Nyack Snap has a white tuba on a post (you comneted on the Stars and Stripes post) if you look closely you can see the white tuba--it kind of blends in.

    RépondreSupprimer
  16. That looks like a very difficult instrument to play. Noisy too! Now, classical guitar, that is wonderful!

    Cergie, what do YOU play?

    RépondreSupprimer
  17. À Manille, près de l'ambassade française le même festival de musique est célébré. Cette année, il y avait beaucoup d'artistes de jazz qui ont exécuté. C'était une occasion joyeuse !

    RépondreSupprimer
  18. it looks very new! much polishing i guess...

    RépondreSupprimer

Licence Creative Commons
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Creative Commons Licence 3.0 France - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes Conditions.

Archives