vendredi 20 juillet 2007

Vauréal le vieux village (95) : le calvaire et l'église *** Calvary and church

Le 17.07.07 à 12H05 (12;05PM)

Une image qui ne vaut et ne durera pas plus qu’un clin d’œil. Elle associe une crucifixion célébrée depuis presque deux millénaires et des fleurs. Comme espoir d’adoucir la douleur éternelle par la beauté éphémère...

Vaureal's old village is very near my home. I photographed this calvary, because I was surprised how this died on the cross Christ is hidden behind perishable and ornamental flowers.
The symbol on the sign means "dead end"...


Le 13.07.07 à 16H20 (4;20PM)

Si les voies du Seigneur sont impénétrables, la rue neuve à Vauréal est sans issue.
Depuis le calvaire, au croisement de la rue de l'église et de la rue neuve (qui mène à la ruelle neuve, sorte de chemin de rempart), l'on voit l'église du vieux village de Vauréal.
(Cette photo est pour nos amis qui aiment les vieilles pierres de France.)

From the intersection where stands the calvary, we can see the church of Vauréal’s old village.

20 commentaires:

  1. Je suis encore une fois la première, au grand dam du monsieur Olivier qui va fulminer. J'aime bien les vieilles pierres de France, enfin, j'aime les vieilles pierres de partout.
    Cela fait plaisir de voir une beau ciel bleu. Ici, il est en train de se charger et on nous annonce des orages pour l'après-midi et la soirée. :-(

    RépondreSupprimer
  2. N'empêche, ça doit lui chatouiller les pieds toutes ces fleurs... :-))

    RépondreSupprimer
  3. La deuxième fait vraiment carte postale à l'ancienne. C'est ça, les vieilles pierres. Et c'est plus joli que les blockhaus construits aujourd'hui!

    RépondreSupprimer
  4. Et pourtant vous aviez laissé une chance à Olivier, Delphinium en ne mettant pas de commentaire ici dès votre premier passage ce matin !
    Finalement, en vous lisant, je me fais la réflexion que les "vieilles pierres", qu'elles soient utilisées dans le bâtiment ou qu'elles soient encore sur les lieux d'extraction ou dans les montagnes sont toujours le même âge, non ?

    RépondreSupprimer
  5. HPY !
    Mais les blochkaus ce sont le vieux béton de l'histoire !
    Enfin, ceux construits il y a 67 ans !

    RépondreSupprimer
  6. Delphinium en verite j'etais le premier , mais miss cergie n'avait pas encore poste, donc je mis premier post sur le post precedent ;o))).

    Merci pour la confrerie des amis des vieilles pierres, que j'aime beaucoup.

    Cette voie sans issus vers la maison de dieu, j'adore, c'est vraiment tres bon et tellement vrai.

    RépondreSupprimer
  7. Honte à moi, ma maman m'a pourtant bien eleve, j'ai oublie ma miss cergie RIEN QU'A MOI, LES AUTRES DEHORS ;o)) un bon weekend, et pour une fois pas une seule fete a l'horizon de la ville d'Evry ;o(

    RépondreSupprimer
  8. Rouge sur la croix, le sang fleuri.

    Le divin écarlate.

    majid

    RépondreSupprimer
  9. Je fais pas la course pour commenter - sinon il faudrait que je ne me couche pas! En ce moment je fais les commentaires entre deux coups de fil, et de plus en plus tard dans la journée.

    RépondreSupprimer
  10. j'adore les vieilles pierres, j'aurai adoré être archéologue, hélas quand j'étais jeune, c'était nos parents qui décidaient de notre métier.Où se trouve Vauréal?, honte à moi, je connais des pays étrangers, mais même pas mon propre pays!!!.

    RépondreSupprimer
  11. juste comme cela, le coup de coeur d'aujourd'hui c'est la photo que nous propose Pusa sur son blog I Heart Manila", sa photo est sublime, un appel à la reverie et à la liberte.
    Good Weekend a vous tous

    RépondreSupprimer
  12. Really nice I love the colors of the first photo! Nice composition! ^^

    RépondreSupprimer
  13. bonjour ma Cergie, je t'invite à consulter le texte attaché à mon nom...à le lire...et...
    Bisous, bisous...

    RépondreSupprimer
  14. La première photo est tellement jolie; ca me revient d'un petit village en Bourgogne où j'ai été dans les vignobles pour y travailler comme étudiante. Toutes les maisons étaient vieilles et fai des pierres comme dans ta photo.
    Seulement le signe moderne (traffic sign) looks a bit strange in this old-fashioned surrounding.)

    RépondreSupprimer
  15. Ce qui me gene avec l'appelation "sans issue" c'est qu'on arrive quand même toujours à en sortir d'une voie sans issue, donc...

    RépondreSupprimer
  16. yes...it's hidden..i suppose it takes good faith to believe he's there afterall..meow!

    RépondreSupprimer
  17. *1mbiguité, contraste en effet
    Deux symbole, le T et la croix
    (La croix qui permettait aux illettrés de signer)
    Contraste entre l'ancien et le moderne, le périssable et le pérenne
    Le réel et le spirituel...
    Le rouge du sang
    La voie sans issue qui a une issue en effet. On peut toujours s'en sortir. Il y a toujours de l'espoir.
    Aide toi le ciel t'aidera ?
    Là, cela tombe bien: au bout de la rue neuve, on s'échappe (si on est à pied) par la ruelle des remparts justement.
    Merci à tous d'être venus à la croisée des chemins...

    *Yes a symbol of faith...
    And a contrast between ancient and modern with the sign and the calvary. The one having the shape of a X, the other one of a T
    Thank you for being just there today at this intersection...

    RépondreSupprimer
  18. Dans les voies sans issue il faut juste sortir par l'entrée. Donc puisque l'entrée fait aussi office de sortie, c'est à double sens. Autrement dit les voies sans issue ne sont pas à sens unique.

    RépondreSupprimer
  19. Old churches are so interesting. I like going to the graveyard and seeing the graves. There is so much history there. I feel closer to the people of those days.

    RépondreSupprimer
  20. Wow, look at the beautiful blue sky

    RépondreSupprimer

Licence Creative Commons
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Creative Commons Licence 3.0 France - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes Conditions.

Archives

Suivre par Courriel