vendredi 11 janvier 2008

Paris 14ème : La brasserie La Coupole

Le 10.01.08 à 20H55

C'est l'image d'un rêve éveillé, d'un retour vers le passé...
Sans avoir réservé, nous avons eu une table tout de suite à la brasserie "La Coupole".
Sans avoir fait exprès, nous y avons dîné 100 ans et un jour après la naissance de Simone de Beauvoir (09.01.1908-14.04.1986). Avec Jean-Paul Sartre (1905-1980), elle y avait ses habitudes à la table 149.
Les anniversaires se fêtent bien la veille, pourquoi pas le lendemain ?



In that café-restaurant, "La Coupole", Simone de Beauvoir, Jean-Paul Sartre, Ernest Hemingway and a lot of other famous writters and artists used to come and still come today.
We had our dinner there yesterday evening and it was just one hundred years plus one day after than Simone de Beauvoir (01.09.1908-04.14.1986)was born.

33 commentaires:

  1. I like this photo - it captures the busy-ness of the cafe perfectly, and the two waiters freeze the moment with their poses - especially the one on the right, which makes me imagine the moment and the action. The waiter on the left is the only part that is even a little bit in focus, and that is interesting too, because he seems to be the only part of the scene that is really moving, as if your eyes had been following him, and everything else is seen in the periphery - like, as you say, in a dream.

    (Can't resist a technical note - I might have darkened the whole picture a little)

    RépondreSupprimer
  2. ça n'a pas changer depuis mon dernier passage je pense que c'était pour les 75 ans et un jour de la naissance de Simone de beauvoir

    RépondreSupprimer
  3. Tu es allée te promener à Paris? il y a bien longtemps que je ne suis allée dans cette brasserie.Fin du mois je vais fêter le nouvel an chinois.
    Mais cette semaine, je suis raplapla, je dois faire comme les ourses, j'hiberne... bon week end.

    RépondreSupprimer
  4. Merci Richard de ton analyse. Sur ton conseil, j'ai un peu foncé l'image, pas beaucoup.
    Je pensais à mon texte en anglais et le terme "out-of-focus" m'est venu, comme tu l'as employé. En effet, la photo est out-of-focus et cela n'est pas dû au manque de lumière, ni au bougé. Un manque de mise au point. Tu as raison, c'est le serveur de gauche que mon regard à suivi. Je me demandais sur quel point j'aurais fait la mise au point si j'avais eu le temps. Sur le serveur de gauche ou sur celui de droite ? Souviens toi, lorsque nous discuttions d'un appareil qui serait greffé sur l'oeil du photographe... Ce serait pratique.

    Bergson, j'y suis venue cet été, et hier il y avait beaucoup plus de monde ! La dernière fois, nous avions ri : la salle était vide et l'on nous a demandé si nous avions réservé !

    Lyliane, tu es comme moi, j'hiberne depuis les fêtes. Mais pour une bonne promenade à Paris, je veux bien me réveiller. Il faudra que l'on s'y retrouve toutes les deux...
    Tu vas dans le 13ème ?

    RépondreSupprimer
  5. il n'y a que chez toi que l'on fête les anniversaires la veille, chez moi et chez toutes les personnes que je connais on les fête le jour même, c'est les fêtes que l'on fête la veille.

    J'ai jamais mis les pieds à la coupole, mais cela me fait chantonner du Renaud

    "Andy Warhol, à la Coupole,
    peint les gambettes de Mistinguett,
    il les dessine très longilignes,
    leurs donne la forme du cou d'un cygne.

    Lewis Carrol, à la Coupole,
    parle de fillettes en salopettes,
    il les devine vétues de Jean's,
    pleines de paillettes sur les paumettes.

    Elles me fascinent, toutes ces gamines,
    avec leurs mines de Marylin,
    sortant d'l'école, vers la Coupole,
    elles caracollent et elles raccollent.

    Quand vient le soir, j'aime aller boire
    un verre d'alcool à la Coupole,
    pour faire du gringue à toutes ces dingues,
    à toutes ces folles bien trop frivoles.

    Toutes les idoles, de la Coupole,
    les midinettes, les gigolettes,
    les carolines en crinolines,
    ne sont en fait que des starlettes."

    RépondreSupprimer
  6. c'est un endroit dans lequel nous allons assez souvent quand nous allons à Paris. Nous n'avons jamais réservé et il y a toujours la question rituelle§
    Kenavo

    RépondreSupprimer
  7. Alors là, je connais ! J'y suis allée plusieurs fois, mais plus encore au Dôme qui est juste à côté. C'était effectivement l'occasion d'y rencontrer des gfens célèbres !
    Olivier a un répertoire de chansons impressionnan !

    RépondreSupprimer
  8. Parfois nous nous faisons une idée des gens à travers une photo une poésie ou un livre, et donc, cette place pleine de lumière, couleur et chaleur, n'épouse pas avec mon idée de J.P.Sartre... combien d'il y a à apprendre. Un toast, par contre, aussi de ma part à la grand, grand, grand Simone de Beauvoir.
    Un bon fin de semaine plein de toast et des sourires.

    RépondreSupprimer
  9. Cergie !! Comment, tu as trouvé comment utiliser le « pont Einstein-Rosen » ou « Trou de ver » qui permet de voyager dans le temps ? Attention de ne rien changer au passé ce pourrait être catastrophique, imagine si tu influais sur ta naissance…
    Il est permis de rêver tout de même !!!!!!!!! Très bonne journée.

    RépondreSupprimer
  10. Les brasseries parisiennes !! La Coupole fait partie des classiques ! Magnifique avec ces décors 1930 (fin 20 ?). Ses peintures murales ! Et dans les brasseries on peut manger à n’importe quelle heure et les fruits de mer sont toujours frais… !
    J'aime beaucoup la photo, un peu "out of focus", mais qui montre parfaitement l'ambiance d'une brasserie!

    RépondreSupprimer
  11. Regard vaporeux ...et vaguement éthylique !
    http://tietie007.over-blog.com

    RépondreSupprimer
  12. Bonjour cergie. Tu me pardonneras de ne pas lire tous les commentaires mais je n'ai plus beaucoup de temps, j'ai eu des problèmes de connexion sur mon ordinateur toute la matinée et je vais devoir partir sous peu. Donc je vais juste laisser un tout petit commentaire sur la brasserie de la coupole. Je me souviens d'une fois où j'y ai mangé, c'était très bon, le service, la nourriture, le vin, de sympathiques serveurs c'est vrai et une très belle ambiance. Pour sûr, j'y retournerai un jour. Bon WE à toutes et tous. Je remonte à l'alpage. :-)

    RépondreSupprimer
  13. J'aurais pourtant juré qu'il y avait deux choses que l'on savait faire au siècle dernier et que l'on ne pouvait plus faire aujourd'hui sans une longue préparation : envoyer un homme sur la lune et trouver une table à La Coupole !
    Je remarque que tu fais dans les tons chauds, en ce moment. Par les temps qui courent, c'est plutôt agréable et le coté dynamique de cette photo est impressionnant.

    RépondreSupprimer
  14. a bonne photographie vous avez capturé l'atmosphère tout à fait

    RépondreSupprimer
  15. J'aime beaucoup l'effet rollover... J'entends les murmures et le bruit des couverts, le penché pas vraiment obséquieux du serveur, mais... Le feutré, les odeurs de poisson.. Bien sûr la Coupole… Oui, je comprends ce que tu écris de l’une de mes photos, moi, je ne veux pas reproduire, je veux redessiner, retranscrire ce que je vois, jusqu’à l’indicible et que, cependant mon cerveau fabrique.

    RépondreSupprimer
  16. Non, je ne suis pas anonyme.... Rhalala.... Je ne sais même pas choisir une identité..... Voilà, anonyme c'est moi....

    RépondreSupprimer
  17. Olivier, meuh non, pas que chez moi, chez tous ceux qui savent compter. Un an c'est les jours y compris les dates anniversaire moins un jour. Dans le dico on dit entre le 1er janvier et le 31 d&cembre. C'est une question d'intervalle. Les deux dates sont les balises.
    Y pleut c't aprem ! Renaud y dit des belles choses mais y chante faux !

    Marguerite-Marie, bien sûr, tous les bretons se retrouvent et aiment dans cet arrondissement où est la gare Montparnasse ! (J'aime bien le 15ème aussi)

    Claude, y avait tant de monde que j'y aurais reconnu personne, mais c'est un fait que là j'ai déjà croisé des gens connus. C'est pour la mémoire des morts que je m'y rends, plutôt. (Hemingway aussi)

    Nazzareno, je me suis reconnue dans Sartre au seuil de la mort raconté par Beauvoir dans "la cérémonie des adieux"... Un homme, un simple être humain.

    Daniel, tu sais, je m'intéresse plus à revenir au passé qu'à me projeter dans l'avenir, c'est plus rationnel à mon sens. Si je reviens dans le passé, je m'arrangerai pour ne pas revenir non plus avant la naissance de mes enfants, c'est ce que j'ai déjà pensé.

    Peter, justement, les écaillers de Paris me tentent moins que ceux qui sont près de chez Hpy ! Nous nous disions cela hier.

    Tietie, tu as tout à fait bien résumé

    Delphinium, tu fus à la Coupole, dans les temps ancien ? Quand tu y reviendras nous irons ensemble, puis déclamer des vers à ce cher Baudelaire au cimetière du Montparnasse

    Maxime, je suis incapable d'avoir fait exprès pour les tons chauds. Il faut croire que ce sont les tons automne-hiver. La collection printemps-été c'est vert et bleu-marine pluto.

    Professeur Montblanc, je suis très honorée de votre présence parmi nous et fière de ce satisfecit... Merci.

    Mathilde, "blogger" aussi es capable de jouer des tours ! Cette image me donne un peu le tourni... Je ne sais pas trop par contre ce qu'est un "effet rollover", s'il est obtenu par un traitement. La photo, mis à part que je l'ai un peu assombrie et dotée d'un cadre pour qu'elle ressorte mieux, est tout à fait brute d'appareil, je ne l'ai même pas recadrée.

    RépondreSupprimer
  18. Je viens de passer un"certain" temps sur ce site.Les photos sont vraiment magnifiques.
    Beau cadeau ce calendrier.
    Les brasseries me manquent ici a NY,il y en a quelques unes,mais Ce n'est pas du TOUT la meme "atmosphere"...

    RépondreSupprimer
  19. Et bien est-ce un effet d'optique? Le rollover (ou image réactive) permet de changer une image, lorsque le curseur de la souris passe sur celle-ci. Chez toi, la photo couleur devient N/B lorsque la souris l'effleure.

    RépondreSupprimer
  20. c'est pas renaud qui chante faux, c'est moi ;o)) et il pleut aussi ici, moi qui voulais faire un safari photo dans Evry cette nuit ;o(.
    Bon Weekend

    RépondreSupprimer
  21. Ca fait tres ambiance retro j'aime ces ambiances là, j'aime les images du passé, c'est tres beau je trouve peut etre grace a une ame que l'on devine au travers de certaines choses !!!
    Bisousssssss
    Adré

    RépondreSupprimer
  22. Ah, La Coupole! Des Huîtres et du Tartare; le Foie-gras, le Curry d'Agneau et le Baba au Rhum... Jean-Sol Partre, La Jeune Fille bien Rangée, les 32 piliers et les pingouins au service...
    La dernière fois on est arrivé à 22h30, le vendredi, sans réservation; on était huit et à 24h00 on était à table! Quelle nuit... ;)) Belle place pour une rencontre de bloggeurs... À l'attention de Lyliane!

    RépondreSupprimer
  23. Pas mal du tout cette photo ; j'aime bcp le point fait sur le serveur de gauche bien net et le reste tout en mouvement. Les brasseries parisiennes : j'avais oublié ce rythme d'enfer.

    RépondreSupprimer
  24. Ca fait uné étérnité que je n'ai pas mis les pieds à la Coupole. C'est bizarre, les rares fois que je passe à Paris je n'y pense pas, et pourtant j'ai habité quelques mois tout près, rue du Cdt René Mouchotte, derrière la gare Montparnasse. (Il y a très longtemps, à l'époque ou la tour du même nom n'était qu'un trou entourée de palissades avec des posters de Pompidou et de Krivine dessus.)
    Les rares fois que je suis passée à Paris nous avons déjeuné (en milieu de l'après-midi, car comme disait quelqu'un dans les commentaires - Peter? - on peut manger à toute heure dans ces brasseries), donc nous avons déjeûné dans une brasserie du 15°(pas loin de ton métro de la Motte-Picquet), mais depuis qu'ils ont changé de décor elle me plait moins. Il va falloir que j'amène DD à la Coupole la prochaine fois.
    Mais pour le moment je vais finir les visites que je n'ai pas eu le temps de faire hier, et après je file à Rouen.

    RépondreSupprimer
  25. bonjour cergie
    je suis impardinable je vais souvent a paris pour mon travail et je n'ai jamais penser a y manger
    je vais rectifier cela,pas dans cent ans
    bises
    patrick

    RépondreSupprimer
  26. I would go that cafe, but I have to wash my hair.

    What do you think, Cergie, do I need another blog?

    RépondreSupprimer
  27. You've put the whole atmosphere very well in the photo. I like the soft colours and the movement visible. What a nice way to pay tribute to a great woman.

    RépondreSupprimer
  28. Vas chercher ce qui t'appartient sur

    http://hpyl.blogspot.com/2008/01/in-mailbox.html

    RépondreSupprimer
  29. Marie Noyale, bienvenue à toi et merci. NY c'est autre chose, point de vue ambiance, j'y ferai allusion dans un prochain post mais ne peut m'étendre; ceci dit l'on doit y trouver de tout, des ambiances très cosy aussi.

    Mathilde, j'ai compris cette fois. En effet, ma voisine m'a aidée à donner cet effet visible seulement avec Internet Explorer

    Olivier, Renaud a pas de voix, tu vas pas dire le contraire ! Qd tu me chantes du Nougaro ça a pas le même effet sur la météo !

    Adré, merci d'être passée. Tu vas nous ramener de belles images prises lors de tes futures vacances j'espère

    Gil, tu as l'air de bien connaitre, surtout la carte, pas assez pour avoir pensé à réserver cependant. Mais oui, à ton intention aussi, c'est très un bon lieu de rencontre pour des bloggueurs. Plutôt en journée.

    Catherine, je suis contente que cette image out-of-focus te plaise

    Hpy, Patrick pendant ce temps là dînait au "15", rue Roger, près de ton ancien chez toi, tu dois connaitre
    Merci pour ce message de ce matin dans ma boîte. Je suis ravie. Je vais voir ce que je vais faire...

    Patrick, il est vrai que par facilité l'on a tendance à toujours fréquenter les même endroits en fonction des quartiers où nos pas nous mènent

    PHD Girl, wash and dry too are neccessary to be admitted there
    A new blog ? As you want you do, don't you ?

    April, as tu remarqué la dame près du coude du serveur de droite avec son chignon ? Je trouve qu'elle ressemble à Beauvoir...

    RépondreSupprimer
  30. Chère Cergie synergie,
    Si la foule ne s'était pas déja précipitée à tes pieds pour t'offrir le prix qui d'évidence te revient, j'aurais eu le grand bonheur de te faire suivre le prix "tu fais mon jour" (traduction babelfish)mais voilà, tu as des amis bien plus rapides que moi.

    J'en rajouterai quand même une couche : Ca existe pas le "double make my day deluxe award" avec crème chantilly ? Je vais l'inventer rien que pour toi !

    RépondreSupprimer
  31. Et puis ah que j'ai aimé lire "le deuxième sexe"!

    RépondreSupprimer
  32. T'avais mis ton turban?
    Et Pat,il louche?

    RépondreSupprimer
  33. Super!
    Décidément, en janvier, il y a de la fête et de l'anniversaire dans l'air !

    RépondreSupprimer

Licence Creative Commons
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Creative Commons Licence 3.0 France - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes Conditions.

Archives

Suivre par Courriel