lundi 14 avril 2008

Cergy-le-Haut (95) : la promenade des deux bois

Le 11.04.08 à 10H10

Lorsque nous avons emménagé à Cergy-le-Haut il y a 20 ans, en avril 1988, Pierre, notre plus jeune enfant, avait trois ans et demi.
Nous avions choisi notre maison pour l’emplacement privilégié qu’elle occupe entre deux bois, près de cette coulée verte, à dix minutes à pied de la gare terminus du RERA.
La "promenade des deux bois" est au bout de notre impasse, le bois de Lapelote la borde. Le toit gris de la gare se voit sur cette photo, à gauche.

Vendredi dernier, quelques jours après que notre jardin se soit éveillé sous la neige, il a fait si beau ! Une vraie journée de printemps !
Je suis allée revoir le sous-bois où nos enfants ont tant joué.
Les jacinthes sauvages sont les fleurs emblématiques de la région parisienne.
Déjà, elles entrouvrent leur corolle...

Le 11.04.08 à 10H25

We moved in Cergy-le-Haut 20 years ago, on April 1988. Our youngest child was 3 years and a half then.
Our house is located between two woods and very close to a green yard and the RERA railway station.
On last Friday, the weather was quite different from what it was at the beginning of the week, when our garden was snow-covered.
I had a walk in the underwood where our kids used to play.
Wild hyacinth is very common and typical in the Paris Basin, and starts just blooming.

23 commentaires:

  1. Cergie-- I like the top photo, but the bottom one looks like many pleasant memories linger here.

    love the little wild hyacinths that look like tiny grape-bunches. Spring is an interesting time for photos--all weathers!



    Thank you for mentioning the orange studded with clove--I am doing a clove scented post soon--

    Aniseed -I have a terrible Ouzo story in which I get blamed for a catastrophe but am completely innocent. too long to tell. I have another Ouzo story in which someone sets my shot of it on fire--another disaster. Ouzo: Le troublemaker.

    Dolfin the Belgian chocolat maker has a bar --chocolat noire a l'anis vert. it is so delicious avec tiny seeds.

    RépondreSupprimer
  2. on voit que les traditions continuent, puisqu'on peut voir encore des enfants se promenaient dans 'tes' bois. Amusante ces tentes, elles servent a quoi ? (sinon de bornes pour pas que l'on se perdent en suivant le chemin ;o) )

    RépondreSupprimer
  3. Tu es très "fleur bleue" ! La photo du sous bois a une jolie lumière et les petits nains, c'est trop mignon.
    C'est vrai ce que dit Olivier : ça sert à quoi ces constructions bizarres ? Cela ne semble pas effrayer les taupes en tout cas.

    RépondreSupprimer
  4. Chedwick, I'm looking forwards for your clove scented post ! Wild hyacinth is the proof that spring is definitely set up in Paris area.

    Olivier, cette plaine sert à tout et à tout le monde : terrain de foot, zone de promenade pour les écoles et centres aérés, comme ici. Les sortes de kiosques servent de repère à la croisée des chemins, celle de droite est au bout de celui qui prolonge notre rue. Ils servent aussi à rien qu’à faire beau et à être recouverts de plantes grimpantes qui embaument (ici du chèvrefeuille).

    Alain, des mignons petits nains indisciplinés qui deviendront grands puisque Pierre avait cet âge lorsque nous sommes arrivés et qu’à présent il a la taille du Modulor.
    (Vois ce que j’ai répondu à Olivier)

    RépondreSupprimer
  5. Voila une bonne description des avantages d’habiter comme toi ! Surtout la deuxième photo me donne envie de prendre le petit chemin ! (Le désavantage est bien sur qu’il faut une heure avant d’être dans le centre de Paris ! Je sais, on peut aussi dire que l’avantage supplémentaire est que tu n’es qu’à une heure de Paris !!) Je vois que la bonne question concernant ces structures au long du chemin a déjà été posée. Tu as déjà donné la réponse !

    RépondreSupprimer
  6. Elles sont si belles ces jacinthes des bois. Sur la colline au dessus de ma maison il y a un endroit où i y en a tout plein. Le seul problème aujourd'hui c'est que la côte est si raide et mes jambes aussi. Un peu de terrain plat comme à Cergy le Haut, ce serait le pied (pas plat).

    RépondreSupprimer
  7. delphinium14/4/08 09:19

    bonjour tout le monde...ah du vert et du soleil et des petites fleurs. Cela fait du bien parce que quand je lève le nez de mon clavier, je ne vois que du gris et de la pluie. Cergie a pris tout le soleil pour elle, hier elle nous a envoyé quelques rayons mais l'astre du jour est bien vite parti derrière les nuages.
    J'aime bien la première photo, il y a du mouvement avec ces petits enfants bien disciplinés qui marchent sur le chemin et pas à côté. Il n'y a rien de tel qui m'énerve lorsque je fais des balades de voir des gens qui ne suivent pas les chemins indiqués et qui vont écraser les petites fleurs dans les prés. :-) Je me souviens d'être allée en Bretagne en bord de mer, je ne sais plus le nom et la commune avait mis ceinturé le chemin avec un panneau explicatif qui disait qu'il ne fallait pas marcher en dehors du balisage parce que si on le faisait, on écrasait de la végétation qui ensuite avait bien de la peine à repousser. Il faut tout expliquer aux gens...

    Bref, c'était mon coup de gueule de ce lundi matin qui s'annonce chargé au niveau de la météo et du travail. Bises à toutes et tous et vive la Suisse et le vin blanc.

    RépondreSupprimer
  8. Bonjour Lucie,

    Cruel choix, la croisée du chemin, à droite, à gauche, les deux? Où vont se perdre ces petits sentiers, cliché que j'aime, j'aime les chemins, très symboliques, je trouve.. Quant à la première, on se rend vite compte en regardant un peu, combien le manque de verdure se fait sentir dans les grandes villes, aux premiers beaux jours, Paris essaime grands et petits dans les espaces verts. On peut lire le bonheur sur les visages.

    Bonne journée à toi Lucie et à bientôt.

    RépondreSupprimer
  9. Un sous bois de toute beauté. il faut parfois se baisser pour réussir une photo.

    Sur la première je ne vois pas l'utilité des armatures

    RépondreSupprimer
  10. ah, yes. "Que reste-t'il.......? Les cheres amours de nos passes"

    RépondreSupprimer
  11. This is a beautiful set of photos. I like your work very much.

    RépondreSupprimer
  12. Très jolies jacinthes des bois !!
    Cela donne envie de faire une petite promenade...

    RépondreSupprimer
  13. Je me décide la laisser un petit Coucou.
    Sympa d’avoir de la verdure près de chez sois tu en profite c’est super.
    Les structures métalliques ont-elles une raison d’être autre que décorative ?
    J’aime bien l’image du sous bois cela me rappelle mes balades enfantine.
    Bisous, Bonne semaine.

    RépondreSupprimer
  14. La preuve que la photo de sous bois est réussie.
    Alex veut aller faire une promenade
    ;_)
    Doucement pour commencer

    RépondreSupprimer
  15. bonjour cergie
    c'est vrai que la nature va se reveiller doucement pour notre grand bonheur
    amities
    patrick

    RépondreSupprimer
  16. Buongiorno Lucie,
    enfin une petite pause du travail pour ouvrir ma fenêtre sur le réseau et jouir de la beauté de ces bois, de ses fleurs et de tous ses habitants, grands et petits, qui ils ont la chance et la capacité de pouvoir vivre cette splendeur.

    RépondreSupprimer
  17. Peter, on ne peut avoir le beurre et l'argent du beurre. Cependant il vaut mieux considérer son verre à moitié plein plutôt qu'à moitié vide.

    Hpy, tu pourrais te faire porter par DD ? Tu pourrais y aller à dos de lama qui est un animal au pied montagnard c'est sûr. Tu pourrais aussi venir nous rendre visite, nous irions à pied au bois de Vauréal cela descend et monte tout doucement.

    Delphinium, console toi en te disant que cet été lorsque nous aurons chaud et que cette paline sera séche (ce n'est pas arrivé l'année dernière mais d'autres) tu auras le printemps avec les fleurs en montagne. Il est possible sans problème de marcher ici, jouer, s'assoir sur la pelouse. Ce n'est pas comme en littoral où il y a trop gran afflux de monde et donc risque de piétinement.
    Si elles ne sont pas tondues avant, il y a même deux sortes d'orchidées sauvage qui vont fleurir en juin, je sais où, dans cet espace vert urbain.

    Mathilde, on ne risque pas de se perdre, c'est tout de même bien petit. Cela permet toutefois l'évasion. Nous avons la chance d'avoir un jardin, mais cet espace, ces espaces permettent la rencontre. Les enfants y retrouvaient leurs amis et organisaient des jeux.

    Bergson, c’est pourquoi les nains de jardin font de très belles photos. C’est vrai se pencher change les proportions des choses vues. Toutes les régions ont leur particularité. En Lorraine, je ramassais dans les bois des asperges sauvages qu’il n’y a pas ici.

    Chuckeroon, heureusement tout cela n’a pas encore disparu. Pas trop de fréquentation.

    Abe, thanks, I’m glad you enjoy it.

    Alex, il y a toujours du plaisir à suivre les petits chemins qui sentent la noisette.

    Daniel, coucou !
    Pour moi, les structures servent aussi de repères. Lorsque tu vois au loin la troisième, tu sais que c’est là que tu es arrivé par exemple.

    Bonjour, Patrick,
    La nature se réveille si vite qu’il ne faut pas se laisser distancer si nous voulons profiter de tout ce qu'elle nous offre.

    Nazzareno, pas de temps pour aller voir ton Tibre alors aujourd'hui ?
    Merci à toi d'être passé.

    RépondreSupprimer
  18. Qu’entend-on à l’aube dans ce jeune sous-bois (?) où je m’imagine sans peine ? Quelle fraîcheur !

    RépondreSupprimer
  19. Nathalie à Avignon14/4/08 19:13

    Un peu pompier, la succession de tonnelles blanches dont on perçoit mal l'usage et l'intéret. J'aurais préféré un état naturel.

    En revanche la photo du bas, ah la photo du bas! Ce petit sous-bois aux bleus délicats me rappelle tes photos de l'année dernière qui m'avaient tant plu. Celle-ci en retrouve tout le charme, le petit sentier aux feuilles de chêne sèches, la lumière subtile du sous-bois, les tiges fines mais vigoureuses, le tapis d'éclosions bleues... ah merci Cergie !

    RépondreSupprimer
  20. C'est la saison des promenades et des sous bois sur tous les blogs.Il y flotte un vent de printemps.

    RépondreSupprimer
  21. Je t'envoie un petit coucou (pas suisse) sur hpy ce matin.

    RépondreSupprimer
  22. j'ai decouvert une chanson qui parle de Cergy

    "J’suis pas né dans le missouri
    J’suis pas d’Oklaoma City
    J’ai grandi dans le 9-5 à Cergy …
    Cergy, mon petit paradis
    Ma sweet banlieue pourrie
    Dans le coin, c’est l’Oise qui coule l’ami
    Pas le Danube, ni le Mississipi
    Ici c’est Cergy"
    Anis

    RépondreSupprimer
  23. Joli sous-bois...
    J'ai (re) vu la"passerelle "sur ton autre blog, c'est très original, comme petit panneau.
    Oui, j'aime bien les jeux de mots ou sur les mots -j'adore miss Tic - et mon pseudo est en rapport avec le mail art
    Je passe souvent une partie des vacances scolaires courtes dans la région parisienne, car ma fille y habite et y travaille ,je m'imprègne donc parfois de l'ambiance du RER,(exotique pour les provinciaux, pas pour les banlieusard ...) et je fréquente avec frénésie et passion les musées, le métro, etc - Cela me rappelle l'époque où , enfant et adolescente, j'étais invitée chez une amie, à Montgeron et où nous nous baladions dans Paris .
    L'arbre où se trouve le nid est un charme pyramidal.
    Miss Yves

    RépondreSupprimer

Licence Creative Commons
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Creative Commons Licence 3.0 France - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes Conditions.

Archives