vendredi 23 juin 2006

La Terre des Ames Errantes**The Land of the Wandering Souls



Avez vous vu le film " La Terre des Ames Errantes" de Rithy Panh le cinéaste Cambodgien ?
Ce film parle de la pose d’un câble optique au Cambodge par Total. Autoroute de l’information et modernisation obligent.
Ce sont des familles de Cambodgiens entières qui se déplacent aux milieu des rizières pour poser ce câble, dormant à la belle étoile, se nourrissant d’expédients (fourmis recueillies dans les arbres, charité de personnes à peine moins démunies…).
Ces gens rencontrent des « âmes errantes », ces corps enfouis par millions dans le sol à la suite du génocide Khmer. Et après un dur labeur, le contre maître les spolie et ils rentrent chez eux les mains vide. Une femme a été suivie tout le film et elle accouche à la fin sur une lit cané sous laquelle fume de quoi éloigner les esprits. L'image est belle, le film est poignant...
Il y a 5 ans aujourd’hui, au petit matin, le croisement près de chez moi était le lieu d’un tragique accident qui a coûté la vie à 3 jeunes gens, Christophe 19 ans , David 26 ans et Laurent 24. Ce panneau et ces trois sombres silhouettes nous les rappellent depuis…
Il y a bien d’autres tels signes à Cergy, mais celui ci est au coin de ma rue.

I’m today drawing the comparison between million of corpses in the Cambodian ground without known sepulture whose story the documentary from Rithy Panh "the Land of Walking Souls" (winner of the Golden Match Stick –Amnesty International Film Festival) speaks…
And the three poor young guys (19,24 and 26 years old) died by accident at the corner of my street on the 06.23.2001. early morning. These black figures remember their memory since then.






A 5 mn en voiture de la maison, je suis allée me recueillir ce matin sur ce bord de route à Courdimanche. Claire Girard 23 ans et Raymond Berrivin 27 ans ont été fusillés là par l'armée allemande le 27.08.1944.
Notez que le débarquement en Normandie avait eu lieu plus de 2 mois auparavant.
Il est d'autres mémoriaux près de chez moi, mais je ne vais pas m'apesantir...

These two small steles are not far from home (5 mn by car), I was there on the morning today. They remember us two young members of the Resistance, Claire Girard (23) and Raymond Raymond Berrivin (27) both of them shooted there at the side of the road on 08.27.1944.
And I don’t know why I’m posting such a message. It’s today the anniversary of this terrible collision between a car and a moto.
I’m so sad and so tired, I'ld rather go to bed and sleep…

Tomorrow will be another day…

6 commentaires:

  1. it's always sad to hear news of young people who died young...so much going for them! The black figurines can be quite spooky in the night when one turns on the headlamps!!!

    RépondreSupprimer
  2. black feline, thanks for stopping at this poor unknown lying message.
    Anyway, I think too it's so sad to disappear before having done something: children, works... Death is necessary and even useful after a well filled life.
    Everyday for 5 years I see these three black figures and I'm not yet accustomed...

    RépondreSupprimer
  3. It think it is a good reminder how fleeting life can be...

    RépondreSupprimer
  4. san nakji, we say: "la vie est une *flèche"... *Arrow...
    I was speaking in French about the Cambodian Genocide, one of my neighbour went away with her family and lived 2 years outside, eating red little ants gathered in the trees...

    No interest in the crab-spider at the top, Mmmmm ?

    RépondreSupprimer
  5. Le régime de Pol Pot est d'une telle horreur qu'il y a lieu de se demander comment un être humain a pu faire commettre et commis ce génocide.

    Tu rends hommage de façon touchante à ceux qui ont quitté la terre des hommes.
    Merci Cergie

    RépondreSupprimer
  6. Bonjour, en faisant des recherches, j'ai trouvé votre blog, Raymond Berrivin était le frère de mon g-père rené, pouvez-vous me contacter à salto8@hotmail.com svp, je vous remecie, Marie-Françoise Berrivin

    RépondreSupprimer

Licence Creative Commons
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Creative Commons Licence 3.0 France - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes Conditions.

Archives