dimanche 10 décembre 2006

Cergy: la maison sinistrée (2) *** Desperate house (2)

le 09/12/2006

Quoique offerte à tous vents la maison sinistrée n'est pas fille facile. Elle ne se donne pas la première fois
Je l'ai découverte dans une ruelle, entre Cergy Ham et Cergy Neuville. Elle m'a fait de l'oeil, dans l'ombre. J’ai pensé: il faut que je revienne et la photographie à son avantage, au soleil. J'ai eu du mal à la retrouver tout d'abord car je n'ai pas le sens de l'orientation. Par la suite, j'ai fait si souvent le chemin, à toute heure du jour, qu'il me semble que la voiture saurait y aller seule comme rentre seul à la nuit un cheval qui sent l'écurie.
Cette maison est dans une sorte de creux, le soleil lui tourne autour et le soir il l'effleure à peine de ses rayons. La boîte aux lettres est illuminée d'une éclaircie de matin de fin d'été. La maison juste nimbée de rais furtifs d'après-midi de fin d'automne.
J’ai eu du mal à saisir l’histoire de cette maison. Je n’ai pas rencontré grand monde pour m’éclairer. Une voiture qui s’arrête et me demande : cette maison est elle à vendre ? Nous cherchons un terrain par ici. Ma voiture qui s’arrête et demande : connaissez vous cette maison ? La réponse : je ne comprends pas. Des étrangers.
C’est un quidam pressé qui m’a donné une lueur d’explication. En marchant il m’a répondu : oui, elle a brûlé... Oui, vandalisée... Non, pas longtemps, six mois tout au plus... Par un vieux monsieur... Il vient de décéder...
La maison sinistrée n’est pas fille facile. Non. Elle n’est pas fille de joie.

The way I approached this little desperate house was not easy. First, I saw it by chance, between two parts of my town, near the old Cergy village. It was in the shadow, so I decided to come back later. I had some difficulties to find it again, nevertheless after that I went so often to try to get a good sun light that I’m sure my car would be able to find it by its own, such as a horse can find in the evening the way back to its stable. The problem was to find the good instant to photography it at its advantage, and it was quite difficult because it 's standing on a kind of ground hole. It was difficult too to get some explanation because there were nobody passing by there and knowing some about it. At least, I took the last pictures yesterday and finally, I was happy with them (the letter box picture was taken three months ago yet). The day beore yesterday, I met a man walking by who told me some. The house caught fired, and then was vandalized. It happened less than six months ago. An old man lived there and he died recently. Sad story isn’t it? Poor desperate house, now it will be destroyed and somebody will build a beautiful large house on its ground.

Le 08/12/2006

25 commentaires:

  1. voila un superbe post. ton texte, tes photos, tout y est nickel.
    n'est ce pas mieux, une maison qui nous resiste ? une maison ou il faut faire l'effort de la comprendre et de la decouvrir ?
    remarque, j'ai eut a evry le meme probleme, en me balladant (pour une fois sans mon APN) je vois une superbe petite fontaine, dans ma tete je note, revenir la prendre en photo, mais voila depuis je ne la retrouve plus. je me demande si ce n'etait pas tout simplement une illusion ? ou une fontaine taquine.
    je te souhaite un bon dimanche miss cergie

    RépondreSupprimer
  2. Elles sont tristes, toutes ces maisons abandonnées que l'on peut trouver par ci, par là.

    RépondreSupprimer
  3. Je sais, cela n'a pas grand chose a voir (bien que) c'est pas a cote de cergy qu'avait ouvert un parc d'attraction 'Mirapolis' qui a depuis etait ferme. cela peut faire de bonnes photos non ?

    RépondreSupprimer
  4. It must have a beautiful story behind it..

    such sweet quaint house.

    RépondreSupprimer
  5. Tu nous décris le tout d'une manière très poétique.

    RépondreSupprimer
  6. cergie, c'est un beau post que je lis aujourd'hui chez vous. Le texte est empreint de poésie et laisse planer le mystère sur cette petite maison. Je suis contente d'être passée chez vous. A bientôt

    RépondreSupprimer
  7. Elle possède une âme et ne demande qu'à être restaurée cette maisonnette. Il serait dommage que les saisons prennent le dessus et qu'elle disparaisse à tout jamais.

    RépondreSupprimer
  8. C'est quand même triste de voir une maison finir ses jours comme ça... le temps n'est pas en cause.

    RépondreSupprimer
  9. We have a creepy boarded up house near where I live. It doesn't look sad, it just looks scary! I like this house, although it deserves to be looked after and loved...

    RépondreSupprimer
  10. Son propriétaire est mort,la petite maison se défait elle aussi,elle ne lui survivra pas longtemps....
    Tes photos ne sont pas tristes,on imagine ce qu'a pu être la vie dans ce creux où le soleil luit encore.
    Ce qui me chagrine le plus c'est quand je vois les maisons cernées dans des zones commerciales,les champs sont éventrés,le paysage est saccagé et je pense à tous ceux qui ont vécu là et qui, revenant sur leurs pas ne retrouvent que des souvenirs mutilés...

    RépondreSupprimer
  11. Il peut-être que tes photos ne soient pas tristes, cependant la realité de l'histoire, en ce qui me concerne, et très forte et très triste. Et très bien racontée. Émouvante. Hmmmmmm, ça pour terminer encore une Dimanche. Night-night, Cergie. Bonne semaine.

    RépondreSupprimer
  12. Bonjour,

    De la prose mêlée à de la poésie. Tu nous racontes l'histoire de cette maison mystérieuse tout en nous intriguant, on a envie de savoir encore plus.

    RépondreSupprimer
  13. Il me semble que cela fait de nombreuses années que cette maison est abandonnée. Le passantqui t'a renseigné a peut-être fait erreur... Il faudrait que je me renseigne de mon côté, si jk'ai des infos je te les passe ici.

    RépondreSupprimer
  14. A tous, merci de l'affection que vous avez portée à ce message

    J'ai eu beaucoup d'empathie pour cette maison et on peut dire que je l'ai portée pendant trois mois
    Nos rapports ce sont passés exactement comme je l'ai écrit, comme toujours: la découverte par hasard, la recherche difficile, la traque du soleil, les nuages facétieux,les rencontres, trois exactement, et cet homme pressé pour finir
    Il a fallu que je la mérite cette maison
    Elle m'a touchée elle m'a fait penser à ces personnes accidentées exposées aux yeux de tous sans défense
    Elle m'a semblé vivante car cette résistance à être photographiée me la rendait rebelle à son sort
    Elle ne s'est enfin livrée que quand je l'ai bien connue après tant de visites

    Le destin du vieil homme et de la maison était lié
    Je suis touchée de me dire que son propriétaire a surement vu sa fin provoquée par la tristesse du sinistre
    Je me dis que cette maison était "en attente", préservée, tant que son propriétaire était encore vivant et que maintenant elle va être vendue, sur ce beau terrain très bien situé va s'élever une "belle" maison

    C'est comme ça, la vie avance on n'y peut rien, je ne suis pas passéiste, au moins j'aurai une petite maison rétive et vivante dans mon coeur

    RépondreSupprimer
  15. olivier, *vois tu ta fontaine taquine pourrait prendre place dans un parc où nous avons maxime et moi un arbre de lune qui n'est là que les nuits de pleine lune pour lui faire des chatouilles, un arbre de soleil couchant uniquement là les soirs où la lumière est belle Le dernier arrivé est un arbre de douve sur lequel on ne peut mettre de nom pour le moment Alors dans ce pays, une fontaine taquine serait bien venue Un conseil si tu tiens à la retrouver: recréer exactement les conditions de la première fois et alors je te garantis que tu tomberas dessus à tout coup
    *Mirapolis a été démantibulée depuis belle lurrette C'est à 20mn à pied de chez moi Parfois les anciens parkings sont envahis de nomades Il y a des projets pour sa reconversion: le terrain est bien placé Mais pour l'instant rien de fait (pascal peut peut être nous en dire plus) En tout cas pour le moment, ce sujet n'est pas très "glamour"

    hpy, on est à Cergy, ce terrain ne restera pas inexploité. Cela est différent je pense en campagnes ou dans de petites villes où la population et l'économie se portent moins bien

    -princess shin-, it is rather a sad story: an old man, a fire and the house will disapear soon now

    imparfait, j'ai trouvé ce dimanche matin des frusques de barde sans personne dedans Je les ai endossées, cela m'a fait tout drôle, ça dépote Mais ce n'était pas ma taille Alors je les ai rendues à leur légitime propriétaire

    delphinium, pourquoi cette maison m'a-t-elle tant inspirée ? Mystère La vie est empreinte de poésie, il faut juste avoir les antennes pour la capter Il peut arriver que l'on passe à coté sans la voir Cette maison m'a happée dès le début

    fabrice, si tu savais, elle est tout de même super bien placée Elle sera démolie c'est sûr Comme on ne peut arrêter les rivières, on ne peut non plus arrêter le temps de couler

    reflex, le temps un peu quand même, non ? C'est vrai, elle pourrait être restaurée et aggrandie Au fond, je ne sais pas d'avance ce qui va se passer On peut sans doute tout envisager

    san nakji, you told me about it, already before You said you were afraid somebody was there dead And you thought maybe they are ghosts in it An old house is a proof of past having been such as old persons are proof of the world existing before us

    chamamy, je te rejoins complétement, tu es une humaniste et tu parles très joliment de l'évolution inéluctable des villes
    Des souvenirs mutilés nous en avons tous, moi la première (maison et jardin de famille). J'avoue ne pas être courageuse pour les affronter: je les évite

    mile, au moins le dimanche soir (ou plutôt la nuit), tu passes déverser ta nostalgie à propos du temps qui passe ici ! J'ai bien dormi, merci (je me suis couchée plus tôt que toi) Bonne semaine à toi aussi

    lynn, peut être pascal nous en dira-t-il plus ? Ou peut être serai je témoin de l'évolution des choses ? Et alors, y aura-t-il un nouveau message ? L'avenir nous le dira

    pascal, j'espèrai ta venue Je ne peux garantir l'exactitude de mon info Au fond peut être cela m'arrangeait-il Cet homme a-t-il dit ce que je voulais entendre ? Tu sera bienvenu avec une info plus avérée

    RépondreSupprimer
  16. meme si tu ne posts pas aujourd'hui, je passe te donner le bonjour.

    Dommage qu'il ne reste rien de mirapolis, tu aurais pu prendre des photos du fantome de gargantua.

    RépondreSupprimer
  17. Mais où sont, alors, les desparate house wives ?
    Tu as réussi un joli ciel, qui contraste bien avec le rouge du toit et le délabrement de la maison.

    RépondreSupprimer
  18. la maison sinistrée est une demoiselle de bonne maison qui ouvre ses fenêtres à tout vent. si vous voulez lui confier vos secrets, elle ne les conservera pas, elle les dispercera d'ici jusqu'au bout du monde.

    RépondreSupprimer
  19. I am repeating myself?

    I am too old :O(

    RépondreSupprimer
  20. Olivier, merci d’être passé malgré tout
    Je n’arrive pas à poster aujourd’hui sur ton blog Pareil chez nathalie
    Gargantua est parti sous d’autres cieux, il doit faire le bonheur d’un autre parc Rien ne se perd aujourd’hui Il reste bien une grille affreuse, et une entrée avec des éléphants roses, faut voir… mais j’avoue que cela ne m’inspire guère pour l’instant
    maxime, j’ai eu du mal, le ciel ça allait, mais la maison était toujours dans l’ombre Tu as raison quand tu dis qu’il faut photographier des endroits qu’on connaît comme sa poche Par exemple, je vais tout t’avouer, il y a des espèces de cheminées affreuses qu’on voit sur la colline au loin derrière la maison et il a fallu la prendre selon un certain angle pour les dissimuler

    objectif plume, c’est une belle lecture que tu fais là Cette maison c’est vrai a du être bien tenue avant d’être fille perdue (le jardin était bichonné, il y a une serre, une véranda, un atelier, des bribes de vie rangée) Mais je lui fais confiance : lorsque l’on tait aussi bien ses propres secrets, on sait taire ceux qui ne vous appartiennent pas

    san nakji, you are or I'm rather well remembering

    san nakji abandonned house

    RépondreSupprimer
  21. Great post. I especially liked the last photo.

    RépondreSupprimer
  22. Cergie, quelle petite merveille que ce texte accompagné de ses photos, ou que ces photos accompagnées de ce récit,comme on voudra, tellement chacun semble à son tour prépondérant.

    Pas étonnant que tu soies épuisée ma jolie, si tu nous sors de petites merveilles comme ça tous les jours!!!

    Tiens, je vais le relire encore tout de suite, tellement j'ai aimé.

    RépondreSupprimer
  23. Merci Nathalie, tu es encourageante Je devais couver ce message en effet, mais ensuite il est sorti tout seul
    Je suis contente qu'il t'ait plu. J'ai aimé l'avoir écrit

    RépondreSupprimer
  24. it's always a sad tale..when u live and die alone...especially during your twilight years...very sad!

    RépondreSupprimer
  25. Tristesse et nostalgie,certes,mais si la maison est sinistrée, le texte, lui , n'a rien de sinistre ,construit avec les petites pierres solides des mots tendus par la poésie.

    RépondreSupprimer

Licence Creative Commons
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Creative Commons Licence 3.0 France - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes Conditions.

Archives

Suivre par Courriel