mercredi 21 février 2007

Osny : la grue *** crane


"Si toutes les filles du monde voulaient s'donner la main,
tout autour de la mer elles pourraient faire une ronde.
Si tous les gars du monde voulaient bien êtr' marins,
ils f'raient avec leurs barques un joli pont sur l'onde.
Alors on pourrait faire une ronde autour du monde,
si tous les gens du monde voulaient s'donner la main."

Paul Fort (1872-1960)

Les grues de chantier, il y en a partout. Il y en a une sur le blog de Reflex, une sur celui d’Anouschka. Si toutes les grues du monde voulaient se tendre les bras, on ferait le tour du monde.
Le tour du monde des blogs.

The words of this famous French song are telling it would be possible to do a round all around the earth. It would be just necessary that all guys and gals hold hand of each others.
I had an idea. I saw here and there, on the blog of Reflex, on the blog of Anouschka for example, some pictures of crane. Cranes are every where. It would be possible to do a crane round all around the earth if only each blogger was okay to publish one on his (her) blog (almost) at the same time.

15 commentaires:

  1. Les grues sont belles et gracieuses,et on en voit beaucoup en ce moment à cause de toutes les constructions qui sont en cours un peu partout.
    Je crois que c'était déjà toi qui en parlait lorsque Reflex a publié la sienne, que tous nous devrions en photographier.
    La tienne est très belle derrière la palissade de la même couleur contre un ciel si bleu, qu'on se croirait en été.
    Je vais voir si je n'ai pas une grue qui traine quelque part. Pour toi.

    RépondreSupprimer
  2. Mais quelle philosophe cette Cergie.
    Quelque chose s'est passé. Avant quand j'ouvrais ton blog, je regardais immédiatement la photo...
    Maintenant, depuis quelques temps, je me jette d'abord sur le texte.
    Les blogs peuvent bien se tendre la grue, ils ont une vie. Ils évoluent avec le temps. Celui-ci en est la preuve.
    Est-ce qu'une Grue oiseau ça marche aussi?

    RépondreSupprimer
  3. J'ai un rapport particulier avec les grues. Parfois elles me cachent la vue, d'autres fois, elles aident à la construction d'horribles bâtiments, parfois j'ai envie de monter au somment pour voir le monde d'en haut. Il y a plein de grues au centre ville ces mois-ci, mais je ne les aime pas trop, surtout quand il y a du vent, elles grincent ces dames. Alors moi je grince des dents, et pour finir, on ne s'entend plus, cela devient une cacophonie.
    Alors les grues... ;-)

    RépondreSupprimer
  4. C'est fait. Je participe à la chaîne à ma manière.

    RépondreSupprimer
  5. I will have to find a crane to photograph! Maybe tomorrow?

    RépondreSupprimer
  6. Tu imagines, une revolution des grues, elles fondent un syndicat et prennent Paris comme les communards à l'epoque de miss Louise Michelle.
    Ah si toutes les grues du monde se liguaient contre nous leurs exploitateurs, si elles pouvaient voter, un monde d'enfer s'ouvrirait devant nous...
    bon je vais prendre mon calmant et aller faire dodo

    RépondreSupprimer
  7. On dirait l'été avec ce jaune citron !
    Tiens, j'ai trouvé celle-ci en me baladant :)

    RépondreSupprimer
  8. Et on fêterait les bétonneurs qui nous en rajoutent une couche chaque matin?

    Bon bon je ne vais pas faire ma rabat-joie mais j'ai juste au coin de ma rue une grue qui construit un immeuble qui est va cacher la moitié de la vue sur l'eau que j'avais depuis le balcon de mon bureau. Alors les grues, moi !!! LOL

    Je poste aussi une grue aujourd'hui, mille grues même, mais en papier, c'est de l'origami.... Bises !

    RépondreSupprimer
  9. Du bleu,du jaune et une pointe de rouge pour faire chanter les couleurs...
    Elle est très chic cette grande fille,obeissante à un seul homme qui doit se rêver roi du monde! ;)

    RépondreSupprimer
  10. Il est beau ton message... Je suis d'accord avec iparfait présent, les belles photos ne sauraient dissimuler des textes plu beaux encore... Mais ça, je l'ai tjs dit !

    RépondreSupprimer
  11. Il y a donc de l'espoir? :oP

    RépondreSupprimer
  12. Des triangles dans le ciel bleu, c'est le retour des grues et l'annonce du printemps !

    RépondreSupprimer
  13. hpy, les grues sont ton quotidien. Un quotidien différent du mien, mais tes grues portuaires sont belles aussi et elles sont très utiles aux dockers

    imparfait, veux tu dire que j'ai changé (ça c'est vrai, j'ai gagné je crois en concision) ou que c'est toi qui as changé ? Grue oiseau ça ressemble, tu ne trouves pas ? Elles sont élancées. Et ont toutes les deux la même racine venant du latin "grus". Et il y a aussi "géranium" qui vient du grec "geranos" = "grue" à cause de la forme du fruit.

    delphinium, alors vous voulez dire que les grues divisent plus qu'elles ne rassemblent à commencer votre propre opinion ?

    san nakji, I'm sure you'll find one. NZ needs them too.

    olivier, et en plus elle s'associeraient avec la tour Eiffel, t'imagines ?

    anouschka, citron c'est plein de vitamine et ça booste ! Ma grue est une grue de hasard, la tienne une grue de proximité. Pour aller à leur rencontre, nous étions toutes deux sur notre siège. Toi devant ton ordi et moi dans ma voiture.

    nathalie, les grues c'est pour les ouvriers l'équivallent de la machine à laver. L'absence de grue n'a jamais empêché la construction. Avant qu'il y ait les grues il y avait les esclaves qui mouraient à la tâche et on abattait les arbres pour faire des éléments de roulement. C'est comme ça qu'on a bâti les pyramides ou érigé les statues de l'île de Pâques. Sans avoir une grue devant ma fenêtre, j'ai une maison qui s'est élevé et qui m'a bouché la vue sur la Défense. Le problème est qu'on veut tous habiter au même endroit et c'est légitime.

    chamamy, moi qui ai le vertige je laisse sa place de maître du monde au grutier, surtout les jours de grand vent.
    Tu as vu donc ? Trop forte ! Trois couleurs !

    titi, ah ! Te voilà toi ! Tu exagères, de belles photos ne nuisent pas ! Et tu vas faire de plus en plus belles photos pour aggrémenter tes beaux messages.

    vertige, il faut toujours rêver sinon on n'arrive nulle part.

    maxime, la grue a ramené le chaton... Bon retour et bon aller et bon retour à toi.

    RépondreSupprimer
  14. Coucou,

    deux remarques encore :
    1. apprécier le confort de l'outil ne dispense pas de se poser la question de son usage. Je me moque de perdre la moitié de la vue depuis mon bureau, mais il existe des cas de bétonnages généralisés que je trouve inquiétants. De même, reconnaitre l'impact positif de la tronçonneuse sur la vie quotidienne du bucheron n'interdit pas de se poser des questions sur l'usage qu'on en fait...

    2. Ta photo est encore plus belle que dans mon souvenir. Tu as particulièrement bien réussi le positionnement de la grue dans l'angle de la cloture jaune.
    Cet angle jaune contre le ciel bleu structure magnifiquement la composition.

    RépondreSupprimer
  15. Je suis tout à fait d'accord avec toi. La grue et la tronçonneuse sont comme la langue d'Esope, la meilleure comme la pire des choses

    RépondreSupprimer

Licence Creative Commons
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Creative Commons Licence 3.0 France - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes Conditions.

Archives

Suivre par Courriel