vendredi 26 octobre 2007

En passant par la Lorraine

Dombasle sur Meurthe, le 12.08.07 à 9H35

La nationale 4 de Paris à Strasbourg et le canal de la Marne au Rhin passent à Dombasle sur Meurthe (54). Dans cette ville est né et habite encore l’écrivain Philippe Claudel. L’agronome Mathieu de Dombasle (1777-1883) a amélioré la charrue, invention quasi aussi révolutionnaire pour l’humanité que celle de la roue.
Nous avons connu un trafique de péniches très intense sur le canal. A présent, l’usine Solvay (fondée en 1883, principal centre de production de soude au monde), a trouvé d’autres modes d’acheminement. Le canal appartient désormais aux poissons et aux pêcheurs.

Dombasle sur Meurthe, le 12.08.07 à 9H30

Here are some views from East France. It's a rough area, located close to Germany, Luxembourg and Belgium, having hearty inhabitants though. The channel from Marne to Rhine Rivers is less used now by the chemical factory. Also it's now rather the kindom of fish and fisherman than the barge's one...

Varangéville et Saint Nicolas de Port, le 12.08.07 à 11H20

La ville de Lunéville est proche de celle de Dombasle sur Meurthe. Celles de Dombasle sur Meurthe, de Varangéville et de Saint Nicolas de Port se touchent.
Sur cette photo on voit le canal de la Marne au Rhin, la ligne SNCF Paris Strasbourg, l’église Saint Gorgon de Varangéville et la basilique Saint Nicolas de Saint Nicolas de Port. J’ai toujours eu un faible pour la toute simple église du XVème, à l’ombre de la gigantesque basilique des XVème et XVIème siècles...

Varangéville, le 12.08.07 à 9H05

La région Lorraine est constituée de quatre départements, la Meuse, la Moselle, la Meurthe et Moselle et les Vosges. C’est une région frontalière. Elle est limitrophe de la Belgique, du Luxembourg et de l’Allemagne
Elle se situe entre trois régions françaises, l’Alsace, la Champagne-Ardenne et la Franche-Comté.
Il y a beaucoup d’idées reçues sur la Lorraine. Patrick lui-même a hésité à y venir lorsqu’il a été admis à l’école d’Agronomie de Nancy. Je dois reconnaître que c’est une région rude qu’il faut apprendre à connaître pour l’aimer. Cliquez sur le lien "Lorraine Wikipékia" si vous voulez en découvrir les attraits.

Le café de l’Est, près de la gare, était fermé pour vacances. La veille encore, il y avait eu là concours de tarot, doté de huit lots, pour huit participants. Une bouteille de whisky, une de pastis, des de vin, des broutilles dont une vache en peluche. Le dernier lot étant un tablier.
La Lorraine est un pays rude, certes. Mais on y sait rigoler et on peut y vivre.

21 commentaires:

  1. Donc, ton post est terminé? Je peux commenter?

    On sent vraiment l'amour que tu portes à ce pays, surement pas le plus aimé par les tourists! L'église / café...!

    Ca fait des années que je rève de louer un houseboat / petite péniche et me ballader sur les canaux de France. Je n'ai pas trouvé des partenaires de voyage (ma famille n'était pas interessée). Ceci est un appel!!

    RépondreSupprimer
  2. Il me plaît l'église-cafè-restaurant "...de l'est."..huit lots, pour huit participants...celui-ci est endroit où chacun devrait essayer de vivre.
    Ici, probablement,un jour n'est pas jamais égal à l'autre et à chacun, on peut donner un nom.

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour tout le monde, bonjour cergie. Comme dit Peter, on sent beaucoup d'amour dans ce post. En parlant de péniche et petits bateaux qui vont sur l'eau, j'ai eu l'occasion dernièrement de visiter le plan incliné de Saint-Louis/Arzviller. C'était très impressionnant. Pour une montagnarde comme moi, je n'ai pas vraiment l'habitude de voir des péniches et surtout pas lorqu'elles sont tractées pour passer sur le canal supérieur. J'ai même pu voir la salle des machines. J'ai regretté que mon papa ne soit pas là avec moi pour voir cela, il aime tout ce qui touche à la mécanique et je pense que ça l'aurait beaucoup intéressé.

    Vos photos sont comme d'habitude magnifique et empreintes d'une grande tendresse. Il ne suffit pas de faire des photos pour qu'elles soient belles, il faut y mettre du coeur, ce que vous faites à merveille. J'aime beaucoup la 2ème avec les reflets dans l'eau. Nathalie est qui est fan de reflet devrait apprécier également si elle vient vous rendre visite sur ce post. Je vous embrasse toutes et tous, et vous souhaite le meilleur pour ce WE. Moi ça va être WE de détente un peu, travail un peu, et surtout comme je le disais chez Hpy tout à l'heure, je vais aller chasser le caribou des neiges samedi soir et le manger.
    ;-)

    RépondreSupprimer
  4. Petite fille j'ai habité quelques mois en Loraine, mon papa avait été muté et nous voilà partis dans le froid de cette région qui reste aujourd'hui dans mon esprit un endroit assez triste...je n'y ai passé que les mois d'hiver c'est peut etre pour ca. Je me souviens que nous n'avions pas le droit de sortir dans la cour car la couche de verglas était bien trop dangeureuse pour les enfants de l'ecole primaire et du coup nous etions entassés sous le préau ...
    Bonne journée
    Adré

    RépondreSupprimer
  5. Tu as raison Cergie,l'Est de la France ressemble beaucoup au département du Nord, chaud à mon coeur,comme le disent certain c'est triste!!hé bien allez dans les cafés,les maisons, les fêtes communales, les carnavals et vous verrez ce que c'est que l'ambiance de là haut!!, il fait froid, mais pas dans nos coeurs, je n'ai jamais eu aussi "froid" que dans le midi, où chacun vit dehors bien sûr, mais chacun pour soi, dans la région parisienne c'est pareil, ici aussi. J'ai connu beaucoup de gens qui y ont vécu pour leur travail, ainsi que dans d'autres pays, tous sont unanimes, il y a que là haut qu'ils ont gardé des amis.Terre de travail et de labeur, mais terre de joie de vivre et de bonheur!

    RépondreSupprimer
  6. Peter, quand nous �tions � la SPPP, H�l�ne et moi avions pass� un week end sur une p�niche pr�s d'Angers. C'�tait super, je suis partante,comme toujours, mais toutes mes propositions de voyages tombent � l'eau (du canal!)Tiens, je posterai une photo de cet heureux temps la semaine prochaine. Cergie verra notre t�te quand nous �tions dans toute la splendeur de notre jeunesse (surtout pour HPY).

    RépondreSupprimer
  7. Un beau pays, pour sûr, magnifiques reflets, merci pour ces infos, un jour il va falloir que je passe par là aussi :)

    RépondreSupprimer
  8. C'est un pays ingrat Peter, mais qui y vit sait en trouver l'attrait. Certaines choses ne sont nul part ailleurs pareil. Je ne sais pas trouver ailleurs les rosés des près, les coins à asperges sauvages, les mirabelles sont l'or de la Lorraine. Et les forêt. L'odeur de mousse. L'humidité. J'aime cette région aussi pour sa centralité / l'Europe. Avec un Norvégien, Eric, nous avons fait le canal de l'est par lequel il remontait son voilier au grément affalé. Tu as été éclusier, tu sais comme le temps passe lentement sur un bateau. Je ne suis pas sûre qu'une bande de joyeux lurrons s'y plairait à la longue. On finirait par se taper dessus. Il faut y aller avec un(e) amoureux(se).

    Nazzareno, comme tu as bien compris. Pour la fête de la quiche, de la moule, de la mirabelle et j’en passe on se réunit. Et puis une habitude du coin est de mettre le devant le nom. Le René, la Marie, le Nazzareno, la Cergie, parce que chacun est unique

    Delphinium, je connais bien ce plan incliné. Il permet de gagner bcp de temps et de place en supprimant les écluses et en faisant passer les dénivellations en une fois. Expliquez moi, vous ne laissez pas faisander, pardon, rassir un peu le caribou avant de le manger ?

    Adré, les souvenirs d’enfant que j’ai c’est mon papa venait nous chercher en luge à la sortie de l’école. La sortie en pyjama pour faire le bonhomme de neige. Il y a si peu de neige en région parisienne que pour deux flocons tout s’arrête.

    Lyliane, on a du mal à entrer en Lorraine dans les maisons car à cause du froid on entre sur un couloir. Dans le midi les relations sont plus promptes. Le tout est de connaître les codes. Je pense cependant que la Lorraine a l’habitude des frontières et des langues différentes. C’est ce qui fait je pense qu’on a moins l’esprit de clocher.
    Dis moi, HPY était donc encore plus magnifique qu’aujourd’hui du temps de la SPPP ?

    Tietie007, j’ai découvert en préparant ce message qu’à Varangéville est la seule mine de sel gemme encore en activité en France

    Reflex, je suis contente que tu sois de retour. Ce n’est pas loin de chez toi. On pourrait organiser un safari-photo dans les Vosges ?

    RépondreSupprimer
  9. J'aime bien cette série, surtout l'usine. Il y a une sorte d'intimité avec le canal qui sonne juste, même en notre époque post-moderne.
    Par contre, la Lorraine, ça me fait froid dans le dos. Ca me rappelle les leçons de géographie à l'école primaire - et je suis nul en géographie. Il fallait apprendre des tas de choses qui ne font pas rêver, comme la production de fer et de charbon -alors que nous, on avait des mines d'or et des carrières de pierre de lune (kaolin). Peut-être qui si on m'avait alors parlé de péniches et de baignades dans les canaux, j'en aurais gardé une idée différente...
    Je tenterais un jour de réparer cette idée reçue, c'est promis, tu m'as déjà aidé à faire le premier pas !

    RépondreSupprimer
  10. Me paraît un petit rapportage sur l'aventure industrielle d'antan et les conséquences. Quoiqu'aujourd'hui j'aie la tête pleine de réflections sur toutes ces conséquences, je vais tout simplement ajouter que la première photo m'a beaucoup plu, moi le grand fan de réflèts dans l'eau. Ooops, je m'excuse, le français m'abandonne, face au déluge portugais et anglais!
    Et quand j'aurai un peu plus de temps livre, je vais tenter de clarifier mes idées en ce qui concerne ton dernier commentaire chez moi (hommes et femmes et boyz and girlz!). Bisous et excellent weekend
    Sxxxxx

    RépondreSupprimer
  11. It looks very industrial, but even there is some beauty to spot. the one with the reflection is rather poetic.

    RépondreSupprimer
  12. Moi,je pense à celui qui a gagné le tablier....
    Le pôvre!!!

    RépondreSupprimer
  13. La première photo a ma préférence,elle est d'une beauté nostalgique.
    Et j'admire la façade du café de l'Est,quel style! ;)

    RépondreSupprimer
  14. The photos are personal, maybe, I don't know.
    But the first image for me is very striking because it combines two things. Composition, and sense of place.
    I knew places like this as a kid and the feeling of fantasy brings back memories. We would play and act out adventures in such places. I suppose now people will think it a bit dangerous to let their kids roam around places like this.

    Compositionally I find it quite subtle. We have perspective, vanishing points, and we have horizontal planes crossing each other. There are reflections, both real, and "faux" (with the perspective). I like it a lot

    RépondreSupprimer
  15. Bonjour Cergygirl,

    Très bien ces photos, ça fait plaisir de les regarder.

    Quant à Mathieu de Dombasl, les locaux t'ont induit en erreur. La charrue a été inventé il y a des milliers d'années déjà. C'est presque aussi vieux que le marteau.

    Old Dombasl avait seulement construit une charrue un peu différente. Comme Renault n'est pas l'inventeur de la voiture automobile parsque sa société nous a gratifié de la Mégane.

    Georg

    RépondreSupprimer
  16. Bien le bonjour miss cergie. te voila lorraine, en effet un bien beau pays,mais assez rude. J'ai vecu à Nancy pendant un An, je me rappelle a cote de mes bureaux, il y avait LE BAR reference du coin, j'y allais matin/midi/soir et tu savais que tu etais admis quand un matin avec ton cafe la patronne te mettait une madeleine (Gratuite la madeleine). J'ai eut le droit a ma madeleine au bout d'une semaine, tout heureux, une sorte de medaille.
    Content d'etre de retour, meme si je l'avoue je serais bien rester encore un peu (juste deux/trois ans). Comme je dis toujours, NYC serait la plus belle ville du monde, si elle parlait Français ;o).
    Amedée va bien, peut etre qu'il a pris a little la grosse tete.
    A+

    RépondreSupprimer
  17. Maxime, quelle joie de lire venant de toi "belle série".
    Nous avons souvent longé ce canal mais ne nous y sommes jamais baignés. Par contre Patrick s’est plongé nu en hiver dans la Saône pour récupérer par une branche entre ses doigts de pieds les lunettes d’un copain qu’il y avait malencontreusement envoyées d’une tape. Comme quoi on peut se baigner ds n’importe quelle conditions. Je me souviens d’un petit tigre égratigné, (j’étais bien familière à l’époque et pourtant je te connaissais moins que maintenant) qui avait envie déjà il y a plus d’un an de venir dans les Vosges. N’hésite pas plus avant.

    Icarus, tu réfléchis trop, mon ami. Tu t’embrouilles la tête avec toutes ces langues. Ces histoires de guys et de gals ne sont pas plus importantes que cela !

    April, tu as raison ma foi. Du beau, de la poésie on en trouve partout si on sait regarder. Avec de la brume et de l’eau c’est encore mieux.

    Cha(-blis et -mamy), c’était un lot de consolation.
    Dommage, le café était fermé. Les enfants y étaient allés boire un verre, la veille car ils étaient arrivés avant nous. Ils étaient venus chercher Etienne à la gare. C’est drôle, nous sommes arrivés tous d’endroits différents par des moyens de transport différents. Et nous nous sommes retrouvés. C’est chouette les mariages pour cela. Nous avons pu prendre une photo de notre famille au complet pour une fois.

    Richard, merci d’avoir regardé cette photo si attentivement et de m’avoir dit que tu l’aimais et pourquoi. Lorsque j’étais étudiante dans cette région, nous nous promenions beaucoup. Et puis ensuite mon frère et sa famille sont venus s’y installer aussi. Nous y allons et y revenons souvent. Cependant je ne m’étais jamais arrêtée. J’y suis allée exprès cependant parce que ce matin là, nous avions du temps et la brume auréolait tout de mystère.
    Il me semble que les enfants ne sont pas en danger dans des endroits connus. Le seul danger, et la seule crainte surtout, viennent de l’inconnu.

    Georg, tu as raison, j’ai refait des recherches, Mathieu de Dombasle a inventé la charrue Dombasle.

    Olivier, welcome back ! Je vois qu’y avait pas que des cotés négatifs à Nancy !
    Je dis toujours que pour connaître une ville il faudrait y vivre deux ans. J’aurais voulu le faire à Berlin. Pourquoi ne partirais tu pas vivre à NY ? Je connais plein de gens qui l’ont fait, tu pourrais car tu n’as pas encore charge de famille. Tu es libre.

    RépondreSupprimer
  18. Tu as bien fait de me mettre un lien vers Varangeville, j'ai du louper ce post pour une raison inconnue. Je vois que je n'ai pas commenté, qu'on a parlé de moi, et je ne me rappelle même pas les photos. Qu'est-ce que j'ai pu faire fin octobre 2007 pour ne pas venir te laisser quelques mots. Un week-end sans doute, un week-end sans ouvrir l'ordinateur. Ca arrive encore.

    RépondreSupprimer
  19. bonjour,

    Je viens juste de découvrir ce site, et je suis très très contente, car je suis née sur le bateau de ma grand-mère au port de Varangéville, et le Bar de l'est dans ma rue également car nous avions un pied à terre....comme je suis contente, j'habite malheureusement dans le midi depuis 30 ans et je regrette mes bateaux, mes amies, ma famille comme je suis heureuse de retrouver Dombasle, saint-Nicolas, Varangéville et surtout les péniches dorothée, pour ceux qui me connaissent, mes amis d'enfance....

    RépondreSupprimer
  20. Bonsoir Dorothée, quelle coïncidence ! Nous étions allés à Dombasle pour le mariage de ma nièce et demain nous y retournons pour le baptême de sa fille qui aura lieu à Lunéville dimanche. C'est toujours un plaisir de revenir en ces lieux que l'on retrouve parfois changé. Ou non.

    RépondreSupprimer

Licence Creative Commons
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Creative Commons Licence 3.0 France - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes Conditions.

Archives