vendredi 16 novembre 2007

Cergy-le-Haut (95) : le bois du Hazay

Le 11.11.07 à 10H00

Cette fûtaie de hêtres se dresse à trois minutes à pied de la maison. Comment imaginer que cette somptueuse allée de grenat mène aux pavillons de la ville nouvelle ?
Les enfants traversaient ce bois pour aller à l'école maternelle et primaire du Hazay. Jamais, au grand jamais, ils n'y rencontrèrent le loup...



These high beech boles rise only three minutes on foot from home. How to imagine that this gorgeous garnet path leads to the houses of the new town?
Our children used to pass through this wood to go to Hazay School and they never ever met the devil...

24 commentaires:

  1. Le décor parfait pour un rêve. Un de ces rêves où tu N'ES PAS dans un endroit absolument idele pour l'âme mais, tu ES tu même cet endroit, tu fais partie en comme un arbre, une feuille ou une couleur simple.

    RépondreSupprimer
  2. Justement, as tu remarqué qu'il manque un hêtre dans l'alignement ? On pourrait penser qu'il est tombé lors de la 1ère tempête de décembre 1999 qui a dévasté l'Europe. Et bien non, il n'y est pas car cet arbre c'est moi...

    RépondreSupprimer
  3. au-delà qu'à être arbre je crois que tu sois poésie aussi

    RépondreSupprimer
  4. "Les sanglots longs
    Des violons
    De l'automne,
    Blessent mon cœur
    D'une langueur monotone.

    Tout suffocant
    Et blême, quand
    Sonne l'heure,
    Je me souviens
    Des jours anciens et je pleure;

    Et je m'en vais
    Au vent mauvais
    Qui m'emporte
    Deçà, delà
    Pareil à la feuille morte"
    Verlaine

    Hier j'avais mis sur ma platine CD, trenet chantant verlaine, et j'ai redecouvert ce poeme (chanter par trenet , c'est superbe).

    Ta photo me rapelle la coulée verte à Evry (bientot sur EDP) qui permet d'aller de la ville nouvelle à Evry Vieux Bourg à travers un immense bois, c'est tres agreable comme promenade et pendant un moment on quitte l'univers de la ville nouvelle.

    Les photos d'automnes restent de vraies poesies pour les yeux.

    Je te souhaite un bon weekend

    RépondreSupprimer
  5. Quelle chance de passer par ici tous les jours pour aller à l'école. On suit les saisons, on peut courir sans peur des voitures, et si on ne rencontre pas le loup on peut jouer à y croire... Quelle belle lumière.

    RépondreSupprimer
  6. Quel chemin d'école de rêves! J'imagine que les enfants tardent un peu pour rentrer!
    Quelle belle lumière!

    RépondreSupprimer
  7. Les enfants devraient faire attention. Car le loup est par chez nous. Et le loup est intelligent. Il peut prendre le TGV, le RER et arriver par chez vous. A moins que les paysans du coin ne lui tordent le cou avant, ou que les grèves des transports publics perdurent. :-)
    La photo est très belle (comme d'hab, c'est lassant de dire toujours la même chose... :-)))). On dirait presque des petits fruits rouges par terre, pour faire plein de confitures.

    RépondreSupprimer
  8. C'est là que tu t'es promenée l'autre jour, et qu etu t'es baissée pour prendre les feuilles mortes en photo. Je t'ai vue. (J'étais là pour empêcher le loup de Delirium de pénétrer dans le bois; il a l'air tellement méchant qu'il t'aurait fait trop peur si tu l'avais vu.) Ce matin les feuilles ne sont plus aussi rousses. Elles ont été couvertes par le gel, et crissent encore plus sous les pas du grand méchant loup. (Je me demande comment il a fait pour trouver un train?)

    RépondreSupprimer
  9. "Je ne savais pas que c'était déjà les décos de Noël à Evry. A moins que tu recycles les photos de l'année dernière ?"
    non ce n'est pas des decos de noel, au fond c'est des reverberes, en jouant sur le temps de pause cela donne un effet etoile.

    RépondreSupprimer
  10. Quel malheur ! ils n'ont jamis rencontré le loup. Ils n'uaront donc connu que le sagesse et la conformité des vies bien alignées. Quant à moi, j'ai bien aimé les loups que j'ai rencontrés dans ma vie. Si on sait leur parler et les écouter , ils vous montrent les chemins cachés danles forêts loin des alignements artificiels des forêts humaines..
    une très belle photo pleine du sang rouillé des coeurs qui n'ont pas servi

    RépondreSupprimer
  11. Très jolies couleurs dans ta compo, j'aime bien comme les rayons de lumière diffusent sur le sol :)

    RépondreSupprimer
  12. Chouette petit coin pour aller faire une petite partie de ballon ... c'est super jolie ce coin là ;o)))
    Bises et bonne soirée
    Adré

    RépondreSupprimer
  13. Nazzareno, ma mère était animiste dans sa jeunesse et ça lui est resté. Elle nous l'a transmis je pense et "hêtre" et "être" en plus c'est homonyme.

    Olivier, les poètes ont écrit l'automne, les chanteurs ont chanté les poètes (Montand, Prèvert et Gainsbourg : "Comme dit si bien Verlaine au vent mauvais"). C'est une saison inspirante que veux tu !

    Nathalie, et on peut faire un club nature et des cabanes dans les bois !

    Peter, ils rentrent vite à la mason goûter et ils ressortent y retrouver les copains

    Delirium, c'est vrai, "les loups sont entrés dans Paris..." (Serge Reggiani) Mais ce sont de gentils loups.

    Hpy, c'était pas loin en effet, au bord de l'allée forestière qui est dans le prolongement de notre rue et qui est bordée également de haut mais plus jeunes hêtres. Celle ci lui est perpendiculaire. Les feuilles tournent vite et perdent leur éclat

    Olivier, tu es un shériff aux milliers d'étoiles !

    L'asiate, oui, il ne faut garder les enfants dans un cocon. Les loups ne sont pas si méchants. Ils st méchants lorsqu'on a peur d'eux. Comme les chiens ou les taureaux. Et les coeurs sont faits pour servir, même s'ils saignent

    Reflex, c'est que le soleil brillait tout près et que pour moi, comme une grosse lanterne !

    Adré, là il y a eu un moment une piste de cyclocross fabriquée par les enfants

    RépondreSupprimer
  14. Jamais rencontré le loup... le leur as tu demandé ? Peut être le croisaient-ils tous les jours, et lui faisaient-ils un salut en soulevant leur casquette ? C'est compliqué, l'imagination des enfants, et c'est un bon endroit pour rencontrer un vieux loup débonnaire qui se chauffe au pâle soleil d'hiver.

    RépondreSupprimer
  15. Oui, un vieux loup miteux par exemple, bardé d'appareils photo et d'objectifs

    RépondreSupprimer
  16. (tiens c'est marrant je croyais avoir laisser un commentaire).


    Hier j'ai croisé le loup dans mon assiette.........................
    .................................

    J'ai mangé du loup de mer!

    RépondreSupprimer
  17. C'est un endroit qui invente à la poésie, comme Olivier l'a si bien fait. Quel beau tapis de feuilles !
    Allons voir dans les bois, si le loup n'y est pas. Si le loup y est, il nous mangerait ....

    RépondreSupprimer
  18. Cette photo est pleine de lumière. Les loups viennent où il est plus sombre. Very good that your children never ever met the bad ...

    RépondreSupprimer
  19. Un très bel angle de vue pour cette photo : on se croirait sur le chemin.
    Et ce que je préfère c'est les deux petits rayons de soleil qui se faufilent dans le coin à gauche.

    RépondreSupprimer
  20. Eh bien moi je l'ai rencontré le loup, un vrai, j'attendais le bateau dans le pays d'Alice, pour aller à l'île de Bréhat, quand un loup est venu me sentir et me regarder, il ne devait pas me trouver à son goût, car il a continué son chemin, son maître qui chargeait son petit bateau m'a bien confirmé que c'était le seul loup autorisé en France, mais j'ai oublié son nom, il avait des yeux magnifiques,je n'oublierai jamais son regard.

    RépondreSupprimer
  21. It would be really scary there when it was dark... I am not a fan of the dark.

    I love the covering of leaves though. I imagine after a bit of rain it would be awful to walk through there!

    RépondreSupprimer
  22. Imparfait, ton commentaire est parti nager en Méditerranée avec les loups de mer ? En ce moment, plutôt que les bars qui sont parfois d'élevage, nous nous gavons de harengs que l'on trouve surtout au moment de la foire St Martin.

    Claude, cela change des palmes de cocotier !

    April, lorsque nous sommes arrivés il y a bientôt 19 ans, il y avait des perdrix dans ces bois. Inimaginable aujourd'hui ! Le bois est très bien entretenu, il y a plein de petits arbres replantés

    Catherine, ces hêtres vivants ont des moustaches de lumière ! Mais ce n'est pas le loup.

    Lyliane, ton histoire est incroyable. J'imagine aisément ce regard d'être sauvage, pénétrant. Pensant certainement.

    San Nakji, I'm not fan too, however there are plenty street lights you know and as you can see houses are not far... When it is raining, no it is not slippery in a wood soil at the difference of a pavement. I do like to walk on a soft leave carpet

    RépondreSupprimer
  23. the last 3 photos, almost melancholy--you really captured the feeling of autumn, a time to reflect...

    RépondreSupprimer
  24. aaahhhh.... lovely.

    RépondreSupprimer

Licence Creative Commons
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Creative Commons Licence 3.0 France - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes Conditions.

Archives

Suivre par Courriel