lundi 26 novembre 2007

Roissy-en-France (95) : L'heure bleue

Le 24.11.07 à 7H52

Aéroport International Charles de Gaulle. Vol en provenance de Sydney (Australie) via Abu Dhabi (Emirats Unis).
A l'heure...

Roissy-en-France. Vers la Francilienne pour Cergy.
L'HEURE BLEUE...

Banquette arrière de la Kangoo. Etienne, le fils aîné.
Blues à la full moon...

(En Australie, il y a 3 millions de "backpakers". Ces personnes sillonnent le pays en allant à l'aventure. La PLEINE LUNE était le 24.11.2007 à 15H30).



"On the road again
Just can't wait to get on the road again"...


-CANNED HEAT-



Aéroport International Charles de Gaulle. Vol en provenance de Sydney (Australie) via Abu Dhabi (Emirats Unis).
At time...

Roissy-en-France. Towards la Francilienne Road and Cergy.
BLUE TIME...

Back seat de la Renault Kangoo. Stephen, the elder son.
Blues à la pleine lune...


(There are 3 millions backpakers in Australia. In France, the FULL MOON was at 03:30PM on saturday 11.24,07).

[498]

28 commentaires:

  1. Are you coming down here? Please come and visit!

    RépondreSupprimer
  2. belle photo de cette lune à l'heure bleue. il est amusant de voir sur le site que tu mets pour lui l'heure bleue c'est le matin.

    RépondreSupprimer
  3. SN, it was Etiennewho came from Australia. Next year we'll go Patrick, Annabelle and Cergie in California for a wedding... YOU come and visit

    Olivier, et il n'est guère précis. L'heure bleue varie en fonction du calendrier et du lever et du coucher du soleil toumême...

    RépondreSupprimer
  4. Ton post m'a donne le "blues" aussi. Je ne sais pas si j'ai envie d'aller travailler dans l'appart de mon fils tout de suite! Déjà, j'avais besoin d'une grasse matinée!

    RépondreSupprimer
  5. Samedi pleine lune, en montagne, un brouillard épais, on ne voyait pas à 2mètres, conséquence, pas vu la lune mais je pense que c'est elle qui m'a empêchée de bien dormir. Le brouillard était encore là le dimanche matin, c'était le 3ème jour et cela m'a déprimée. Je me suis dit, ça y est, encore aujourd'hui on ne va pas voir les montagnes, et c'est oppressant tout ce brouillard, et puis soudain, un rayon de soleil plus fort que les autres a percé et petit à petit, le brouillard est parti pour laisser la place à un soleil timide, un ciel blanc laiteux et des montagnes saupoudrées de neige. C'était l'heure des retrouvailles.

    RépondreSupprimer
  6. Superbe photo! J'aime bien me promener la pleine lune; malheureusement, je ne reussi jamais à prendre des si belles photos... :((
    Bonne semaine à tous!

    RépondreSupprimer
  7. Très belle pleine lune sur Avignon aussi. Ce week-end, Imparfait présent et moi avons navigué sur le blues, texte co-écrit à découvrir aujourd'hui chez lui ou chez moi...

    Pas trois millions de backpackers chaque année en Australie, le chiffre est plutot de 400 000. Ce qui est déjà énorme pour une population de 20 millions d'habitants :-)

    J'espère que ton fils est rentré content de son voyage. Le mien, à l'heure qu'il est, cueille des melons et des potirons dans une ferme du Queensland...

    RépondreSupprimer
  8. Je regardais la lune ce matin, elle était déjà descendante derrière les nuages. Et puis, hop, elle a disparu complètement et le jour s'est enfin levé.
    A bientôt à Dieppe peut-être.

    RépondreSupprimer
  9. Peter, ces fichus enfants, ce sont eux qui devraient venir repeindre chez toi !

    Delphinium, les éléments à l'unisson de nos émotions. J'ai lu que lorsque PE Victor a été immergé, un nuage en coeur est apparu dans le ciel et sa femme a pris cela pour un coucou. Lorsque mon grd père a été enterré il a neigé en mai. Et bien ma foi, cela est toujours malgré tout un réconfort.

    GMG, à croire que j'ai toujours de la chance !

    Nathalie, ce sont les chiffres que m'a donnés mon fiston, tu penses bien... C'est sûr, les tiens sont plus fiables ! Etienne s'est super bien éclaté. J'ai un autre fils là bas. Il donne quelques cours de français ! Il est prêt à tout petit boulot.

    HPY, la lune était belle aussi ce matin de la fenêtre de ma chambre. A bientôt à Dieppe, oui j'espère...

    RépondreSupprimer
  10. Canned Head, toute une partie de mon adolescence, du bon gros blues comme je l'aime. Nostalgie Nostalgie.

    RépondreSupprimer
  11. pour répondre à ta question c'est "L'avé Maria" de Gounod et "Le Gloria" de Vivaldi (la réponse n'est pas de moi, mais d'un commentaire anonyme).

    RépondreSupprimer
  12. Bien qu'elle n'était pas totalement pleine le 23, elle etait superbe ... je suis en admiration devant cet astre que l'on croit connaitre alors qu'il n'en est sans doute rien ... l'Australie, le pays des aventuriers, terre vaste et desertique mais aussi troublante, je suis terrorrisée depuis que j'ai vu un film sur 3 copains qui ont eu de tres graves ennuis la bas ... L'aventure n'a pas que du bon ...
    Bonne journée pleine de bisousssss
    Adré

    RépondreSupprimer
  13. Ce chiffre de 3 million de backpackers ne semble pas surestimé au vu de cette source : Le réseau d'étude de veilles en tourisme
    Qui dit :

    "L’Australie attire maintenant environ un demi-million de voyageurs internationaux en sac à dos qui génèrent approximativement 1,8 milliard USD, soit 12% des recettes touristiques. Les backpackers internationaux séjournent en moyenne 33 jours en Australie et dépensent individuellement plus de 3700 USD."

    Olivier, merci d'être passé me donner ces précision de cet anonyme qui m'a l'air d'être très impliqué
    ;o
    Quant à Canned Head, c'est du blues rock et ça dépotte !

    Adré, c'est dur de tomber pile poil sur la pleine lune ! C'est vrai qu'elle fascine tout le monde, moi la 1ère. Il y a un tout petit livre passionnant de Douglas Kennedy "Cul-de-Sac" qui fait vraiment, vraiment peur sur l'Australie...

    RépondreSupprimer
  14. Thought provoking little blog entry, and nice photo snatched from the back seat. It wouldn't be the same photo if it wasn't snatched from the back seat - I think we had that conversation before.
    Curious, I was watching the full moon from Venice, different time of course, but it's interesting to think of all those heads on earth pointing in the same direction...., you are obviously from the same generation as me musically if "Canned Heat" sprung to mind (slight spelling mistake in the text)

    RépondreSupprimer
  15. "A-lunissons" pour cette heure douce :)

    RépondreSupprimer
  16. Elle est belle ta pleine lune dans ce ciel bleu nuit clair. J'ai la même en ce moment au-dessus de la maison et elle m'empêche de dormir. Il est 1 heure 27 du matin. Il faut bien passer le temps des nuits de pleine lune !

    RépondreSupprimer
  17. Hier soir en rentrant du cinéma il y avait une énorme pleine lune au dessus de la base d'aviation d'Evreux, mais je n'avais pas mon appareil (comme souvent). Tu as récupéré un de tes fistons, tu dois être heureuse.Bises.

    RépondreSupprimer
  18. C'est l'heure que je préfère,
    on l'appelle l'heure bleue
    où tout devient plus beau, plus doux, plus lumineux
    c'et comme un voile de rêve
    qu'elle mettrait devant les yeux
    cette heure bien trop brève
    et qui s'appelle l'heure bleue
    c'est une heure incertaine, c'est une heure entre deux
    où le ciel n'est pas gris même quand le ciel pleut
    je n'aime pas bien le jour:
    le jour s'évanouit peu à peu
    la nuit attend son tour
    cela s'appelle l'heure bleue
    ....

    Françoise Hardy
    L'heure bleue

    RépondreSupprimer
  19. Au clair de la lune, mon ami Pierrot, prête moi ta plume pour écrire un mot à cergie et pour lui souhaiter encore plein de lunes si belles à photographier et à contempler. Bises

    RépondreSupprimer
  20. Belle atmosphère de voyage,on a envie de partir avec toi....

    RépondreSupprimer
  21. Est ce que tu conduis en photographiant?

    RépondreSupprimer
  22. J'ai cru laisser un message hier, mais j'ai du le valider sans vérifier que j'étais connecté... Il n'est donc pas parti, et est resté dans un petit coin de mon (petit) cerveau.
    L'Australie, pour moi, ça n'évoque pas les backpakers, mais les polars ethniques d'Arthur Upfield, dans la première moitié du siècle dernier. Et il ne faudrait pas tellement recadrer pour imaginer cette lune au milieu du bush, découpant la silhouette d'un arbre mort, qui est plus probablement un banshee.
    Cette lune-ci est plus rassurante, même si elle semble ainsi posée au bord du monde, telle qu'on la voit rarement. C'est tout juste si l'on ne croit pas voir en dessous un enfant en pleurs criant "mon ballon, mon ballon..."

    RépondreSupprimer
  23. La kangoo-roule pas vers l'australie?
    C'était sympa d'aller chercher etienne, c'est moins glauque que l'arrivee avec tous les souvenirs dans la tete...
    Ah l'australie...
    Je savais pas qu'il y avait été, le veinard!

    RépondreSupprimer
  24. Richard, je suis descendue et me suis bien calée pour prendre la photo. A ce prix j’ai eu la lune. Mais je suis contente de l’impression qu’elle donne avec la route qui monte, le panneau coupé et les bâtiments. On dirait que je suis en voiture et que je roule.
    On continue à danser le rock sur cette chanson, on n‘a pas fait mieux depuis ces années là.

    SN, first we must go in California next spring…

    Anouschka, à l’unisson
    Ton passage tard en soirée m’a fait très, très plaisir

    Claude, toi tu es en plein jet lag. J’ai eu ça en revenant de chine. Ca a vite passé.

    Lyliane, comme Claude tu as remarqué la lune. Mon fiston est reparti l’après midi pour Paris et sa colocation. Du moins n’est il pas loin, c’est vrai.

    Nazzareno, j’ai pensé tout d’abord que c’étaient des mots de toi. Tu aurais été capable de les écrire. Merci.

    Delicium, merci de ta sérénade d’autant que comme tu as l’habitude de chanter dans une chorale, tu chantes juste et donc il n’a pas plu aujourd’hui et j’ai pu aller dans le bois du Hazay faire des photos.

    Chamamy, cela a un air d’ailleurs ce paysage. Au fond pourquoi partir, si on peut être dépaysé ici ?

    Imparfait, cela m’arrive, mais vois ce que j’ai répondu à Richard. Photographier la lune demande un pied d’ordinaire. Là il y avait déjà un peu de lumière mais il m’a fallu me camper solidement pour ne pas avoir une lune en forme de ballon de rugby

    Maxime, cet enfant va apprendre que la lune est à tout le monde et qu’il peut simplement comme Ryokan, le maitre zen, mener une vie simple et s’asseoir nu pour la regarder.

    Nolwenn, c’est une kangoo rouge ! Cela va très vite de Cergy d’aller à Roissy lorsqu’il n’y a pas de bouchons.
    (Pierre est encore jusqu’à fin janvier en Australie).

    RépondreSupprimer
  25. Quelle belle ambiance ; encore un côté Magritte à tes photos ...

    RépondreSupprimer
  26. This is gorgeous. I tried to get a photo of that moon this month, but they didn't turn out. Good job!

    RépondreSupprimer
  27. Beau et paisible ! J'aime des moments comme ceci. Il est très difficile photographier la lune.

    RépondreSupprimer

Licence Creative Commons
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Creative Commons Licence 3.0 France - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes Conditions.

Archives