dimanche 8 juin 2008

Woodside (San Francisco Peninsula) : Filoli in situ

Le 13.05.08 à 10H40

Lever le regard du monde des insectes, le porter au loin sur les bois et les collines.
C’est ainsi qu’un jardin se savoure :
Tête baissée, tête levée ; être dehors, être dedans...



Sweep from the insect’s world, at the wood and the hill in the distance.
Thus is the best way to enjoy a garden : lower one’s head, then raise it ; be outside, at the same time be inside...

26 commentaires:

  1. Ce jardin ma rappelle un peu ceux de l'Alambra à grenade.Le monsieur si près des fleurs doit sûrement photographier des insectes qui s'en délectent.
    Il n'a pas encore plu quoique le ciel soit devenu tout gris.

    RépondreSupprimer
  2. Il y a vraiment beaucoup d'adeptes de la Macro en Californie!!!!
    (J'ai verifie ce n'est pas le meme chapeau que sur la photo precedente..)
    Pourtant tu as raison,j'espere qu'ils savent aussi lever la tete ..
    Avec une si belle perspective et au loin un ciel si bleu!!

    RépondreSupprimer
  3. Hello,

    although cheese cake is very nice (when you come to NYC I'll take you to Junior's Cheesecake Restaurant


    theres no kind of cheeeeses in our ice cream cake though -they are cake with ice cream in them--they trick is freezing them extra cold I think.

    Carvell is the most famous in NYC area for ice cream cakes--Cookie Puss is the name of one famous cake. Maybe you can find a Carvell Ice cream cake commercial on You Tube ? I"ll ask Chedwick to post one.

    RépondreSupprimer
  4. here it is !



    http://www.youtube.com/watch?v=3urwTGqxwZ0&feature=related

    RépondreSupprimer
  5. tu sembles être la seule à avoir l'idée de regarder autour de toi, parmi ces obsédés de la macro....
    J'ai la nostalgie du soleil quand je vois tes photos, je veux dire une vie entière passée au soleil....

    RépondreSupprimer
  6. Superbe jardin! Sa perspective me rappelle celle de la Fondation Ephrussi de Rotschild à Saint-Jean Cap Ferrat .
    Miss Yves

    RépondreSupprimer
  7. Les cyprès, on dirait des bonnets de grognards.
    C'est vrai que ce jardin a quelque chose de méditerranéen, mais le jet d'eau, c'est pas Versailles ! il est un peu prostatique. En tous cas, c'est bien tondu. Le macroteur il est vraiment pris sur le vif !

    RépondreSupprimer
  8. What a beautiful garden.

    RépondreSupprimer
  9. This is nice. I need to visit San Francisco. Wow! So close, yet, so far. :) Come on to DC, Lucie.

    RépondreSupprimer
  10. Tu es sur que ce n'est pas une réserve pour la sauvegarde des photographes ce jardin ;o).
    Ce jardin me fait penser, a une petite partie de Wave Hill (à NYC).
    j'aime bien cet arbre, juste au milieu au fond, en plus il dénote avec ces couleurs automnales.


    Je suis d'accord avec Squirrel, a "Junior's Cheesecake Restaurant" ils ont les meilleurs cheesecake de NYC.

    RépondreSupprimer
  11. Quelle merveille ce jardin ! Le mien est battu et largement !

    RépondreSupprimer
  12. J'il semble que ce jardin rappelle à beaucoup d'un autre jardin qu'il était particulièrement plu, il pense à combien belles choses qui sont dans notre souvenir et ils attendent seulement une occasion (comme celle-ci) pour revenir à vivre….
    Personnellement, je trouve beaucoup belle sa composition scénographique…
    ciao, bon lundi !

    RépondreSupprimer
  13. J'aime la symétrie dans les jardins, comme ici, car sur cette photo c'est la partie roseraie de "mon" jardin d'enfance, avec le grand bassin rectangulaire (quoique tout à fait différent). Un jardin c'est un endroit qui fait penser à autre chose, qui nous rappelle des choses passées. C'est l'odeur des fleurs, car il y en a encore qui sentent bob, malgré toutes les roses nouvelles inodores. C'est le personnel qui s'en occupe plus ou moins discrètement, les gens qui s'y promènent, et ici particulièrement c'est aussi ton regard sur tout ce petit monde.

    RépondreSupprimer
  14. Tu as bien fait de lever la tête et de nous montrer cette vue splendide d’un beau jardin ! Tu n’as pas vu des marguerites ?

    RépondreSupprimer
  15. delphinium fatiguée9/6/08 10:30

    Plein d'évasion ce matin sur les blogs. Je viens de passer chez la dame du Nord qui nous donne l'envie du large. Et chez toi, c'est l'appel de la nature avec ce ciel si bleu. Magnifique! J'aimerais bien prendre ma chaise longue et venir me poser tranquillement sur la droite du jardin pour regarder les fesses des tous les hommes qui prennent des photos en macro. :-))
    (je suis décidément incorrigle mais c'est comme cela.)
    Plein de bises et de fleurs partout pour toute la semaine

    RépondreSupprimer
  16. je pense que ces jardiniers vont du détail au général ou l'inverse et qu'ils auront l'idée de prendre le voisinage de la fleur qu'ils décortiquent.
    belle photo!

    RépondreSupprimer
  17. Intéressant que tu te sois placée dans l'axe de symétrie du jardin mais que tu aies choisi (je suis sûre que c'est volontaire, te connaissant) de décaler un peu ta photo qui, elle, n'est pas symétrique. Ce faisant tu nous entraînes vers les collines, vers la liberté. J'aime...

    En revanche je n'aime pas beaucoup ce parterre pavé rose au milieu, ca fait un peu gros paté... ça mange un peut toute la photo. Tant pis, mon oeil s'évade vers le fond du jardin, la pièce d'eau et les collines... c'est magnifique.

    RépondreSupprimer
  18. Ce matin j'ai pris un papillon en photo, heureusement personne n'était pour me prendre, cela me donne une idée de ma dégaine...
    Voila un jardin bien entretenu, la photo rend bien une atmosphère.
    Bisous bonne journée.

    RépondreSupprimer
  19. elle nous boude, elle nous snobe notre miss cergie today ;o)).

    "Elle a déjà pris une autre route
    Elle est déjà loin même si elle boude
    Et je la comprends elle a ses côtés à elle"
    Deshaime

    RépondreSupprimer
  20. J'aime beaucoup la symétrie et le coté "fermé" de ce jardin, un peu comme un jardin de curé, amis un curé esthète, alors. Et puis, il n'y a pas foule, et l'on peut savourer tout à loisir l'harmonie du lieu.

    RépondreSupprimer
  21. A very interesting garden a bit artificial, so much in symmetry and those dark gree coniferas in the back, cut like big columns.

    RépondreSupprimer
  22. Oh là là !

    Je suis contente que cette photo vous ai ramené en mémoire des souvenirs parfois remontant à l'enfance comme ce fut le cas de Hpy. Ou sans doute de jardin où vous vous êtes promenés avec plaîsir.
    Les odeurs qui vous reviennent très fortes sont liées à des espèces, aussi à des conditions particulières. ainsi, j'ai retrouvé à Linden sur les bords du lac de constance une très forte odeur de pensée qui me ramenait au cours d'Epinal, et pourquoi pas là, au milieu de cet énorme parterre de pensées de la photo précédente ? Parce que manquait sans doute le couvert des arbres. Sans doute aussi le degré d'hygrométrie donné par le lac (à Epinal, la Moselle)
    En visionnant cette photo, j'ai aussi pensé à un jardin de curé. Le jardin aux fleurs simples pour les bouquets de l'autel. Aux petits fruits pour le paisir de la bouche. Des espèces de toute façon facile à cultiver. Souvent disposé dans cette géomètrie. Ceint d'un mur, créant un micro-climat, des allées, des parterres des plates bandes.

    Merci à tous de vous être promenés avec moi du regard et de la mémoire.

    RépondreSupprimer
  23. Dennis a dit: quand j'étais un kitten, j'ai attrapé et ai mangé s'envole dans mon jardin. les mouches ont de la viande sur eux. I had to stop as people began to call me Denfield after a character in Dracula. (Renfield )

    RépondreSupprimer
  24. Oh comme tu as raison, un jardin, c'est à savourer de toutes les facon possibles et imaginables aux gres de nos humeurs et envies, et pour la photo ... que du bonheur ;o)
    Ton voyage s'est bien passé ??
    Je te fais des bisous et à bientot !!
    Adré

    RépondreSupprimer
  25. Beautiful gardens! It looks like you had a wonderful time on the West Coast of the USA.

    RépondreSupprimer
  26. Je me souviens de ce beau jardin, mais j'avais oublié ton beau commentaire :

    "Lever le regard du monde des insectes, le porter au loin sur les bois et les collines.
    C’est ainsi qu’un jardin se savoure :
    Tête baissée, tête levée ; être dehors, être dedans..."
    Il me semble , cependant, que l'on fait la démarche inverse, habitués que nous sommes à regarder au loin , sans voir ce qui est à nos pieds ou à portée de main, ou de nez!

    RépondreSupprimer

Licence Creative Commons
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Creative Commons Licence 3.0 France - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes Conditions.

Archives