lundi 31 octobre 2011

Place de la Nation (Paris 12ème) : la brasserie "Le Dalou"

Le 27.10.11 à 13H33
Le café sera toujours moins cher au comptoir après la hausse de la TVA...
Dalou était un sculpteur contemporain de Rodin dont les oeuvres émaillent la capitale (le gisant de Victor Noir au Père Lachaise et beaucoup d’autres statues, notamment au jardin du Luxembourg ou place de la Nation...)



La rencontre fortuite d’une horloge, de deux chaises hautes cannées et d’un piano bastringue est à l’origine de cette photo. Le béret basque et la mosaïque ont été donnés par surcroît. Mais auparavant, il a fallu que nous nous donnions rendez-vous pour déjeuner, Patrick qui revenait d’un déplacement à Tours et moi qui étais à Cergy, dans la brasserie parisienne "Le Dalou".

Il parait qu’aujourd'hui, 31 octobre 2011, est né le 7 milliardième être humain...
Oscar, le bébé d'Etienne, notre fils aîné, et de Johanna, est né le 27 octobre à l’hôpital Trousseau (dans le 12ème). Notre petit-fils est un vrai petit parisien. Toutefois, il est bien aussi enfant du monde : son arrière-grand-mère paternelle est venue du Nord-Vietnam, ses arrière-grands-parents maternels de Pologne et de Hongrie...

mercredi 26 octobre 2011

Belvédère de Belleville (Paris 20ème) : au coucher du soleil - at sunset

Le 23.10.11 à 18H23

Après le jour, avant la nuit, que vous en ayez le loisir ou que vous le preniez, vos pas vous mènent là. Comme fauves et gazelles sur la berge du marigot, vous vous abreuvez et êtes apaisés...


lundi 24 octobre 2011

Canal Saint-Martin (Paris 10ème) : le tournage- on the set

Le 22.10.11 à 15H26

J’ai proposé à mes amis de patienter près de l’Hôtel du Nord, sur la passerelle immortalisée par Arletty et Jouvet (Lui : "J'ai besoin de changer d'atmosphère". Elle : "Atmosphère ! Atmosphère ! Est-ce que j'ai une gueule d'atmosphère ?". Cette fameuse séquence du film de Marcel Carné a été tournée en studio). Je souhaitais les photographier depuis la passerelle d'en face. Mes amis auraient ainsi un souvenir romantique de ce début d'après-midi près du canal Saint-Martin où il faisait beau et où l’air était vif.
Je n’ai pas pu stationner où je voulais : s'y déroulait un tournage dont le cameraman m’a dit que c’était une fiction pour Arte. (Il n’est pas sûr que ce soit la vérité vraie. Pourquoi la donner aux badauds importuns ?)
A défaut de l’instant que j’avais imaginé, j’ai saisi celui écrit par d’autres. Tiré d'un conte cruel ?...

Le 22.10.11 à 15H29

vendredi 21 octobre 2011

Kourou (Guyane) : l'arrivée de la fusée Soyouz *** Soyuz's arrival

Le 23.11.09 à 8H46

Il est sûr que si Robert Capa ou un photographe de cet acabit avait été là, au lieu de ce seul cameraman russe et de ces quelques spectateurs enthousiastes, l'événement aurait eu plus de retentissement. Je ne suis pas mécontente toutefois d’avoir été, sous la pluie battante, sur la pointe des Roches à l’embouchure du fleuve Kourou et ensuite au débarcadère du Vieux-Bourg de Kourou où il n’y avait foule non plus.
Le lancement pour l’espace du Soyouz débarqué en Guyane ce jour là (en même temps que celui qui partira en décembre) prévu originellement pour hier, a été repoussé à aujourd’hui...

Le 23.11.09 à 8H55

mercredi 19 octobre 2011

Belleville (Paris 20ème) : la maison nuage - the cloud house

Le 16.10.11 à 12H08

Il sera peut-être dit que je fais toujours les même photos. Oui, il y a un peu de ça mais... aussi non. Si on considère bien les choses, les circonstances se succèdent et sont toujours différentes...
Après que les échafaudages que j’ai montrés ICI aient été retirés, le chat de la rue Piat est réapparu, penaud et un peu décati (voir ci-dessous). Alors s'estimant trop moche pour interpeller les passants, il s'est fait la malle et est parti se terrer...

C’est l’occasion de donner la vedette cette fois (voir ci-dessus), à la maison nuage de la rue Piat...


Le 15.09.11 à 10H33

lundi 17 octobre 2011

Mont-Saint-Michel (Manche) : la porte rouge - the red gate

Le 08.05.11 à 10H06

Il est plus facile pour un chameau de passer par le chas d’une aiguille que pour un visiteur d'emprunter certaines voies de traverse...
Le Mont-Saint-Michel, labyrinthe de pierres accroché au rocher granitique, ressemble fort au monde d’Escher. Toutefois, les mollets l’attestent, les escaliers y sont plus fatigants à parcourir dans un sens que dans un autre. C’est encore plus net le soir. Tout simplement parce qu’on se pause moins souvent pour regarder, dans le noir...

vendredi 14 octobre 2011

Mont-Saint-Michel (Manche) : les marches – steps

Le 08.05.11 à 13H38

Peut-être aurait-il été plus approprié de titrer ce message : "les chapeaux - hats"...

mercredi 12 octobre 2011

Mont-Saint-Michel (Manche) : les diables – the trolleys

Le 08.05.11 à 13H51

Au Mont-Saint-Michel, joyau religieux et patrimonial mondial, normand et non breton, Miss_Yves s’y rend en voisine et n’y cherche pas le gite mais juste le couvert. ICI, Miss a raconté le restaurant fameux pour son omelette baveuse, "La Mère Poulard"...
Qui souhaite coucher dans la partie hôtel se gare sur la digue. Ses bagages seront transportés promptement à l’intérieur piétonnier du saint Mont, avec l’aide des diables !
(Ouh les cornes !)

samedi 8 octobre 2011

L'arbre à palabre - the tree of life

Le 02.10.11 à 11H17
La pie se ramasse, elle lève le bec, elle va prendre son envol...


"L’arbre à palabre" n’est pas ce mirabellier déjà bien dégarni qui croît dans le jardin de nos voisins originaires de la Meuse (le plus petit département lorrain) mais notre liquidambar...

L’automne est arrivé à pas de velours dans le jardin, comme ont pris l’habitude de le faire tous les chats des environs. Toutefois l’été ne s’est pas rendu sans un dernier baroud d’honneur : il a fait chaud et beau jusqu’à ce que le crachin vienne tout d’abord et ensuite la pluie battante. Je tenais les fenêtres de toit ouvertes tout le jour et même la nuit. Le raisin de la treille que nous laissons monter dans notre liquidambar depuis quelques années est de plus en plus noir. Je me suis inquiétée du merle ; ce gourmand qui gobe les grains et dépouille les rafles au fur et à mesure de leur mûrissement est invisible. Je me suis demandé si les chats ne l’ont pas croqué ainsi que sa compagne et toute leur progéniture. A moins que les pies n’aient dévasté les nids. Car les pies nous en avons. Elles s’annoncent d’un double craquètement rauque et bref qui n’a rien d’un chant. Elles s’ébattent derrière les feuilles qui s’accrochent bien que déjà colorées du vert aux chaudes couleurs de la maturité. Dès que j’approche en catimini de la fenêtre, elles s’envolent comme dotées d’un sixième sens. Jusqu’à ce que l’automne me fasse fermer les fenêtres, j’entendais les cris des pies perchées dans le liquidambar, les froufrous des palombes venant s’abreuver dans notre baril à poisson. Je voyais les papillons Paon-du-jour voleter autour du raisin alors que je n’en ai pas un dans le jardin au niveau du sol. Mais nulle bête qui soit capable de se suspendre et de picorer.
Je n’entends plus bruisser notre arbre depuis que la pluie tambourine sur le toit. Je me prends à penser que nous mangerons cet automne du raisin de notre treille. Qu’un jeune merle mâle viendra dans notre jardin cet hiver lorsque les chats auront réintégré leurs pénates chauds. Qu'il sifflera ce printemps à la plus haute cîme de nos bouleaux...

jeudi 6 octobre 2011

Conflans-Saint-Honorine (78) : le petit commerce - small traders

Le 30.09.11 à 10H44

Au marché du bord de l’eau, j’ai montré cette photo (bienfait du numérique) à la dame me précédant dans la file devant l’étal de la fromagerie normande Arnaud (27600 Ailly). Le monsieur qui attendait derrière moi a confirmé ce qu'elle m'a dit :

Sur les quais de la Seine, vous pouviez donner votre pratique à trois boucheries différentes situées à quelques minutes à pied l’une de l’autre. L’une, à la vitrine art nouveau classée, s’est convertie en agence immobilière. L’autre abrite l’office de tourisme. L'ancienne boucherie Lefèvre sise entre les deux, depuis 20 ans au moins a pris sa retraite...

lundi 3 octobre 2011

Conflans-Saint-Honorine (78) : à vendre - for sale

Le 30.09.11 à 10H40

La photo de ce même pavillon en meulière, prise et publiée début mars 2009, à la fin de l’hiver, est . Celle-ci de ce début d’automne est cadrée plus serrée. Toutefois, ce qu’en montre le tilleul en feuilles à la coupe au carré est bien suffisant pour voir à la fenêtre ouverte à l’étage que la maison est occupée. Une treille a poussé au dessus du portail dont les grappes de raisin noir sont presque mûres à point. Ce qui habille la clôture et dégouline vers le quai, est une fleur de la passion aux fruits dorés et ovales comme de petits ballons de rugby. Et puis... On lit le panneau. Il dit : "A VENDRE"...

Licence Creative Commons
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Creative Commons Licence 3.0 France - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes Conditions.

Archives

Suivre par Courriel